AP-HP : un robot chirurgical pédiatrique unique en France à l’hôpital Necker-Enfants malades

L’hôpital Necker-Enfants malades AP-HP s'est doté d’un nouveau robot chirurgical, dédié à la chirurgie pédiatrique, une première en France.

AP-HP : un robot chirurgical pédiatrique unique en France à l’hôpital Necker-Enfants malades

© AH-HP

Cet équipement de pointe a été inauguré lundi, en présence de Bernard Jomier, adjoint à la Maire de Paris chargé de la santé, du handicap et des relations avec l’AP-HP et Vice-Président du Conseil de surveillance de l’AP-HP et de Martin Hirsch, directeur général de l’AP-HP.

"Son acquisition doit permettre de poursuivre le développement de la chirurgie mini-invasive en à l’hôpital Necker-Enfants malades, pour proposer une nouvelle approche chirurgicale et améliorer la qualité de vie des jeunes patients (diminution de la durée d’hospitalisation, des douleurs post-opératoires, des séquelles esthétiques,…)" explique l'AP-HP dans un communiqué. 

La chirurgie mini-invasive - CMI - s’est développée chez l’adulte et a bénéficié de progrès considérables au cours des quinze dernières années. En pédiatrie, malgré la miniaturisation constante des instruments, l’adoption de ces techniques reste plus limitée que chez l’adulte.

"Le robot apporte trois avantages majeurs qui élargissent les possibilités de chirurgie mini-invasive chez l’enfant : la magnification de l’image (grossissement 15 fois), la vision 3D-HD et la gestuelle fine dans un espace restreint. La chirurgie robotique va permettre la réalisation d’interventions complexes de chirurgie ablative ou reconstructive" poursuit le communiqué. 

A l’hôpital Necker-Enfants malades, la dernière version du robot Intuitive Surgical, le da Vinci Xi®, sera utilisée par toutes les spécialités pédiatriques (urologie, chirurgie viscérale et pelvienne,, ORL, microchirurgie et chirurgie cardiaque). Il est prévu d’effectuer 250 opérations par an avec le robot.

Ce robot est le seul robot pédiatrique à l’AP-HP, qui dispose par ailleurs de trois autres robots réservés à l’adulte installés dans les hôpitaux Pitié-Salpêtrière, HEGP et Henri-Mondor. Deux autres seront installés en 2017 et 2018.

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

12 réponses pour “AP-HP : un robot chirurgical pédiatrique unique en France à l’hôpital Necker-Enfants malades”

  1. Moy Cascante dit :

    Les cancers de l’enfant au Maroc: Etude épidémiologique sur un centre d’oncologie à Rabat

    Abdelmajid SOULAYMANI
    AUTHOR
    A. Soulaymani

    Le présent travail consiste en une étude rétrospective du profil épidémiologique des cancers de l’enfant au niveau d’un centre de traite-ment du cancer au Maroc. Cette étude a été basée sur un échantillon de 121 cas de cancer d’enfants âgés de 0 à 14 ans recensés dansle centre d’Oncologie Al Azhar – Rabat sur une période allant de Juillet 1994 jusqu’à Décembre 2004. Parmi les cas étudiés du cancer de l’enfant, 60,3% étaient de sexe masculin et 39,7% de sexe féminin. Aussi, 60,0% des décès suite àce cancer étaient des garçons et 40,0% étaient des filles. Le maximum de fréquence a été observé chez les patients âgés entre 10 et 14ans.Au niveau de l’échantillon, l’âge moyen des enfants atteints du cancer au début du traitement était de 8,3 ± 3,85 ans tandis que celuides décès était de 10,2 ± 4,60 ans. D’autre part, le cancer du rein et les cancers ORL touchent les enfants les plus jeunes tandis que lescancers du cavum et du squelette touchent préférentiellement les enfants les plus âgés. En outre, l’étude montre que la survie moyenneaprès début de traitement était de 1,34 ± 1,88 ans et que l’évolution vers le décès ne dépend pas de l’âge des patients ni du type de can-cer.
    Mots clés

  2. Je crroyais que les hôpitaux n’avais plus d’argent ! Nous aurais-t-on menti ? Ou est-ce seulement se l’effet d’annonce. Ils sont forts a l APHP

  3. Flo Flac Lisa MartinOcéane Coquettee
    On y vient …

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
207 rq / 2,373 sec