Il n’y aura pas de plan social dans “l’Hôpital France” selon Marisol Touraine

Ce matin, lors de l'inauguration des Salons Santé Autonomie qui se déroulent à Paris jusqu'au 21 mai, Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes a prononcé un discours, en faveur de l'évolution du service public hospitalier. Et se veut rassurante.

Il n'y aura pas de plan social dans "l'Hôpital France" selon Marisol Touraine"Je n'ai pas peur de dire que j'aime l'hôpital public" a annoncé Marisol Touraine en début de discours. Alors que la réintroduction de service public hospitalier a été votée il y a quelques semaines à l'Assemblée Nationale, la Ministre a exprimé sa "gratitude" ainsi que sa "conviction profonde que plus que jamais, nous avons besoin d'un service public hospitalier conquérant".

"J'ai tourné la page de l'hôpital-entreprise, degré zéro de la pensée politique, vision aussi fausse que caricaturale de ce que doit être un établissement de santé au XXI e siècle" a-t-elle déclaré.

Marisol Touraine ne soutient pas franchement Martin Hirsch sur la réforme des 35 heures à l'AP-HP

"Je veux rappeler solennellement que le gouvernement est attaché aux 35 heures, à l'hôpital comme ailleurs. Il n'est pas question de remettre en cause leur cadre réglementaire"

"Moderniser, ce n'est pas remettre en cause les 35 heures. Et en même temps, travailler sur des cycles de gestion du temps de travail, ce n'est pas porter atteinte au droit de chacun. Nul besoin de faire peur ni de se faire peur" .

"Quand l'AP-HP se penche à son tour sur cette question, elle fait ce qu'elle juge devoir faire; je veillerai, en ce qui me concerne, demain comme hier, ici comme ailleurs, au respect des droits des salariés comme aux conditions du dialogue social. A l'AP-HP comme ailleurs, je souhaite que les agents soient associés et il est important que la méthode adoptée soit comprise de tous. C'est la condition incontournable d'une organisation acceptée et réussie"

"Mettre en cause les 35 heures, ce n'est pas brandir l'étendard de la réforme, ce n'est pas être responsable, c'est provoquer inutilement l'engagement des centaines de milliers de Français qui font vivre l'hôpital au quotidien pour tous nos concitoyens. Ce n'est pas ainsi que l'on réalisera les transformations nécessaires. Car les transformations sont nécessaires" a-t-elle ajouté.

Les conditions de travail : les organisations peuvent être revues

"La qualité de vie au travail est devenue une aspiration majeure des professionnels : celle-ci varie d'un établissement à l'autre, elle varie aussi d'un pôle à l'autre, ou même d'un service à l'autre à l'intérieur d'un même établissement"

"Les évolutions de l'hôpital doivent conduire à des progrès à la fois pour les hôpitaux et pour leurs agents. C'est un nouvel équilibre qu'il faut chercher et cela ne se peut qu'à travers un dialogue social approfondi" a estimé la ministre.

"Chaque établissement est responsable des conditions de sa propre organisation. Et moi, je ne suis pas à la tête d'un établissement hospitalier, fût-il le plus grand d'Europe. Mais il m'appartient d'être attentive à la manière dont les choses doivent se passer"

Pas de "plan social" à l'hôpital, selon Marisol Touraine

"Depuis 2012, 5700 médecins et 24 000 soignants en plus ont été recrutés à l'hôpital. Je le redis, l'évolution de la masse salariale dans les années qui viennent est compatible avec une stabilité globale des effectifs dans les hôpitaux. L'"Hôpital France" ne fera pas de plan social. Je comprends l'intérêt de négociateur que peuvent avoir certains à dire le contraire, mais telle n'est pas la vérité"

"J'entends le message que vous m'adressez sur ce que vous percevez parfois comme des injonctions paradoxales. Des efforts sont demandés à l'hôpital et, dans le même temps, des évolutions statutaires interviennent. Je sais bien que ces évolutions ont un impact sur la gestion des établissements!"

"Mais faire des économies n'a jamais signifié qu'on ne puisse plus décider de dépenses nouvelles. Tout est question de priorité, de mesure et de responsabilité, donc de réorganisation. C'est le sens des mesures prises pour les internes. C'est également le sens de nos efforts envers le secteur médico-social".

"Faire des économies, ce n'est pas diminuer la dépense : nous allons consacrer cette année à l'hôpital 1,5 milliard d'euros de plus que l'année dernière. C'est pratiquement l'équivalent du budget d'un CHU comme celui de Lyon qui est chaque année ajouté au pot".

Dans son discours, Marisol Touraine s'est également prononcée, entre autres, sur son opposition du reste à charge financier pour les patients, sur son intention d'en "finir avec le tout T2A et la course aux volumes", mais aussi sur sa volonté d'accompagner le développement d'une médecine personnalisée et une meilleure organisation des parcours.

Rédaction ActuSoins

Les Salons Santé Autonomie

 Organisés par PG Promotion pour la Fédération hospitalière de France (FHF) les Salons Santé Autonomie sont le rendez-vous majeur des professionnels et acteurs de la santé publique et privée, réunissant depuis mai 2013 Hopital Expo, Geront Handicap Expo et Health-ITExpo.

Ce sont 3 jours dédiés aux équipements, solutions et stratégies pour le fonctionnement et la transformation des établissements de santé. Ils se déroulent cette année du 19 au 21 mai, porte de Versailles, à Paris.

 

Frédéric Valletoux, président de la FHF réclame un cadrage ministériel sur la réforme du temps de travail

Lors de son intervention aux Salons Santé Autonomie, le président de la Fédération hospitalière de France (FHF), Frédéric Valletoux, qui a apporté son "plein et entier soutien" à Martin Hirsch dans la négociation sur le temps de travail à l'AP-HP, a appelé la ministre en charge de la santé à "fixer un cadrage national" sur la réforme des temps de travail à l'hôpital et à soutenir les directeurs hospitaliers dans leur démarche en ce sens.

Il a rappelé que la FHF avait elle-même, dès septembre 2014, mis ce sujet "sur la table, non pas pour remettre en cause la durée légale du travail mais pour évoquer l'adaptation des rythmes de travail et des organisations aux besoins des patients, à l'évolution des prises en charge et à l'évolution financière des hôpitaux".

"Ce serait une erreur de refuser d'ouvrir ce débat", a-t-il affirmé en faisant référence aux "difficultés que la quasi-totalité des établissements rencontrent dans l'évolution de leurs organisations".

"Comment atteindre les objectifs financiers et le maintien de l'emploi, que vous avez fixés, sans ouvrir la question des temps de travail?", a-t-il également demandé à la ministre.

"Bon nombre d'établissements se sont lancés dans le chantier de redéfinition, par le dialogue social, de nouvelles organisations de travail, moins coûteuses, plus efficaces et plus juste pour les personnels", a rapporté Frédéric Valletoux. Mais "pour réussir, cette dynamique a besoin d'un engagement clair des pouvoirs publics", a-t-il affirmé.

Rédaction ActuSoins avec APM

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

19 réponses pour “Il n’y aura pas de plan social dans “l’Hôpital France” selon Marisol Touraine”

  1. solange granier dit :

    @ Motarde de DIJON : nouveau surnom de MST = menteuse sous tutelle !

  2. elle devrait passer une journée ,pour voir les conditions atroces de nos rythme de travail,,que nous avons tous le personnel médical pluridisciplinaire,,,,,on ne peut même pas appliquer nos fonction humainement ,,,être en 2015 , et voir ce que l on voit c est un scandale

  3. J’aime l’hôpital public euh à quel moment on doit rire là !!! Ce gouvernement nous prend vraiment pour des cons quand même

  4. Elle a raison..dans plan social. ..il y a un plan.
    ..et elle, n en a pas. ..sauf un plan de carrière. .

  5. Si c’était pas si triste, je me pisserai aux culottes de rire d’entendre de telles conneries. Encore une fois, il y a les bureaucrates qui décident et les gens de terrain qui subissent. Entre les 2, le grand canyon!!!

  6. Seb Gonzy dit :

    Encore une parole uniquement pour l’hôpital! Mais savez vous qu’il existe aussi des soignants dans le privé mme la ministre?

    • tout le monde fantasme sur “l’hopital public” sa hiérarchie à la con , ses salaires gelés depuis 2010 et jusqu’a quand ?? ses contraintes et ses horaires pas possibles , une technicité de plus en plus performante avec juste une petite demi-heure de formation sur le terrain ! et encore …espits lents s’abstenir , on ne vous repetteras pas 2 fois de suite les questions …il faut arrêter de prendre l’hopital public comme un oasis …bientôt la suppréssion des 35 heures , une sécurité de l’emploie de plus en plus alléatoire sans compter le gel des postes et j’en passe ….si vous voulez faire partie de cette grande famille , pourquoi pas mais prenez bien vos vitamines , vous en aurez bien besoin …je vous aurais bien laissé ma place mis monsieur sarkosy que je hais profondément en a décider autrement en rallongeant l’age des départs à la retraite …!!! j’aurais du partir cette année , vous n’imaginez même pas la rage que j’ai ….!!!

  7. Valou Loulou dit :

    Si c’est possible en augmentant le nombre de patients et n’embauchant pas de personnels pour remplacer les départs, en tant que future diplomée jpeux vous dire que c’est impossible d’entrer au chu…

  8. Elle veut des economies drastiques et pas de licenciements cherchr l erreur

    • il n’y auras pas de licenciements , juste des gels de postes , des non remplacements , des titularisations de plus en plus tardives (ça peut mêttre 5 à 8 ans selon les agents ) …juste une tactique politiciènne qui reviendra au même !! geler des postes c’est une grande économie pour l’état !! le travail fait par 3 agents sera fait par 2 au détriment de la santé physique et mentale (burn out en particulier ) mais bon au sein de l’état une infirmière c’est une rien du tout , un pion dans un échiquier , une profession majoritairement féminine donc faible !! que du bonheur pour eux !! une profession peu mobilisatrice (à quand remonte les dernières grèves ?? ….il faut boujer , se remuer le popotin raler derrière un orinateur ne faira pas avancer les choses …comprendra qui pourra !!

  9. Motarde de DIJON dit :

    Le discours de Madame la Ministre est-il encore crédible?
    Elle qui était jadis opposée à l’ONI et qui soudainement en est le plus ardent défenseur?

  10. mclove dit :

    elle n’en est pas à un mensonge près

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
251 rq / 6,095 sec