Des infirmières libérales indemnisées pour tutorer des étudiants infirmiers

Une expérimentation soutenue par l'URPS infirmiers d'Ile-de-France démarrera le 20 novembre : elle permettra à cinquante infirmières libérales, formées et indemnisées (1 000 euros pour deux étudiants), d'accueillir des étudiants d'IFSI pour cinq semaines de stage.

Des infirmières libérales indemnisées pour tutorer des étudiants infirmiers

© Jose Oto/BSIP

Il reste aux infirmières libérales intéressées une semaine (jusqu'au 10 novembre 2014) pour envoyer leur dossier de candidature à l'URPS*.

Les cinquante infirmières libérales retenues, installées en zone déficitaire ou participant à un réseau de soins ou à la coordination de parcours de santé, seront formées puis accueilleront deux étudiants pendant cinq semaines.

"Les infirmiers libéraux retenus pour l’expérimentation devront s’inscrire à une formation au tutorat dispensée entre décembre 2014 et mars 2015. Cette formation financée par l’OGDPC, d’une durée de trois ou quatre jours, sera dispensée à la Salpêtrière (...) Les journées de formation dispensées au-delà des deux jours indemnisés par l’ODPC seront indemnisées par l’URPS Infirmiers dans le cadre de l’expérimentation", indique le cahier des charges.

Cette formation abordera notamment : les référentiels de compétences, d’activités et de formation, la charte d’encadrement, l’accompagnement pédagogique, l’identification des situations prévalentes, les supports et méthodes d’évaluation, des analyses de situation,...

Promouvoir l'exercice libéral

L'expérimentation vise "à développer les lieux de stage en infirmier" et à "promouvoir l'exercice libéral de la profession infirmière notamment dans les zones déficitaires", à "proposer un tutorat de qualité et formaliser des recommandations sur l’optimisation des stages en libéral", précise le cahier des charges.

Les infirmiers libéraux apporteront ensuite "leur contribution à l’évaluation du projet" en remplissant des fiches d'évaluation et participeront "à la formalisation de recommandations pour optimiser la qualité des stages en cabinet libéral".

A la fin de l’expérimentation, l’URPS Infirmiers coordonnera, en partenariat avec l’ARS, l’élaboration de recommandations régionales pour optimiser les stages des étudiants en soins infirmiers en cabinet libéral.

Cyrienne Clerc, avec l'URPS infirmiers libéraux IdF

*Le dossier de candidature de l’infirmier libéral devra être envoyé au plus tard le lundi 10 novembre à
l’adresse suivante :
URPS infirmiers d’Ile-de-France
12 rue Cabanis
75014 PARIS

Calendrier prévisionnel
- Formation des infirmiers libéraux au tutorat dans les IFSI partenaires : de novembre 2014 à
mars 2015.
- Accueil des stagiaires par les infirmiers libéraux : de novembre 2014 (pour des infirmiers déjà
formés au tutorat) à décembre 2015
- Bilan intermédiaire de l’expérimentation : juillet 2015
- Bilan final de l’expérimentation et proposition de recommandations : décembre 2015

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

32 réponses pour “Des infirmières libérales indemnisées pour tutorer des étudiants infirmiers”

  1. leilou dit :

    C’est très bien pour les IDEL mais ça devrait être la même chose pour TOUS LES IDE

  2. Merci Anne Sophie, enfin quelqu’un qui ne démonte pas les idels! Je sais que tt le monde n arrive pas forcement a rattraper ses heures sup (ce que je trouve effectivement inadmissible!) malheureusement…:- Maintenant mettez vous a la place de l idel, qui prend un esi 5 semaines, et qui n a pas le droit de facturer les actes faits par l’esi… Allez, une matinee de c’est environ 200 (entre 200 et 300) euros(“brut!”), x5 par sem…x5sem…on est bien loin des 1000euros. Ça fait une sacree perte sur un cabinet! Alors oui les idels soit ne pennent plus d’esi, soit facturent sans en avoir le droit en s’exposant au risques que cela encours… Alors a la limite, une remuneration couterait moins a la secu que la facturation des actes… Vs accepteriez de travaillez 5 semaines gratuitement vs?

  3. a Emilie Mille Warrand dans mon service nous ne sommes en surnombre et malheureusement nos heures sup ne sont pas compensées par des RTT ce serait bysance !! peut être que le libéral n’est pas le terrain de stage idéal aussi ? j ai fais du libéral 7 ans et.je comprends bien qu’ aller chez les patients très à cheval sur les horaires en gérant un étudiant c’est pas simple !! quand j étais en libéral mon cabinet refusait les étudiants mais essentiellement pour des raisons de sécurité et d’assurance

  4. Et d’où le libéral est-il forcément lié à l’argent???

  5. Ds les hôpitaux et cliniques ns demandons plus de moyens pour les patients par contre les libéraux…

  6. Je suis un peu attérée par les reactions violentes envers les idels…. Effectivement je n’attendrais pas une remuneration en tant qu’idel pour l encadrement ms deja la possibilité de facturer les soins effectués AVEC l’idel serait deja tres bien (car le sujet n’est pas la l idel qui facture deja hors la loi ou celle qui fais faire des soins par un esi pdt qu elle en fait d autres…ou sinon on peut parler aussi des arrets intempestifs de certains collegues salaries qui profitent de la secu pdt que ns on creve a continuer a bosser malade, enceinte jusqu aux yeux et autres car aucune prise en charge bref tt ça n’est dc pas le sujet effectivement…). Par contre moi qui aime encadrer et qui ai pu encadrer des esi a l hopital et en liberal actuellement je peux vs dire que ce n’est absolument pas le meme investissement personnel! A l’hopital on encadre sur notre tps de travail, et meme si je fesais des heures sup c’etait soit payé ou la plupart du tps récupéré surtt. Si l’envie me prenait de faire faire une DDS a mon eleve apres mon service et bien je prenais 30min de mon tps perso voila tt… En liberal, le tps d encadrement fait que la tournee est en general rallongee, car on prend plus de temps, on explique…non seulement on ne peux normalement pas facturer ce tps de travail effectué ms en plus vs prenez 1 voir 2h ds le vent par jour…heures volees a votre vie de famille que vs ne recupererez pas non, pas de repos compensatoires. Sans parlez de l organisation qui est chamboulee car avec les horaires compliquees et tres lourdes sur une journees pour des esi (rien que nos matinees depassent svt les 8h….) il faut generalement couper, faire des detours etc pour les recuperer et les redeposer, des fois rater la navette du labo (et bingo chez ns c est donc 50km aller retour pour aller porter les bilans qui bien sur se font sur votre tps de repas)parce qu on a du pendre un peu plus de temps chez les patients bref non ce n est vraiment pas la meme chose qu en hospitalier. Alors je le fait encore avec plaisir car j aime mon travail et j aime transmettre aux esi le gout du liberal,mais c eSt clair que ça ne me coute pas rien et certains commentaires ci dessus me revulsent profondement!
    N.B. Et je ne considere absolument pas les esi comme des boulets!!!!

  7. Ou comment démotiver les IDE “hospitalières” qui encadrent au quotidien, en plus de leur charge de travail, sans temps dédié ni rémunération…

  8. bah oui c’est clair on encadre des étudiants on les tutore (sympa ce mot ) parfois on reste un peu avec eux pour revoir un truc ou 2 et du coup on part un peu en retard….mais au final on a le même salaire mais la fierté pour ma part d avoir apporté mon savoir

  9. je suis Référante des élèves IDE , je les tutore oh! comme ils disent j’ai jamais été rémunérée!! ça fait parti de notre travail , de notre rôle ! lol

  10. moutarde dit :

    Monsieur Jean-Jules Morteo, président URPS, vice-président croi Ile de France, cadre syndical FNI…etc pourrait il nous expliquer comment l’IDEL peut et va se faire légalement rembourser par l’assurance maladie les actes confiés sous sa responsabilité à l’ESI alors que ce cas de figure (absent de la convention actuelle) n’est prévu que dans l’article 29 du projet de loi santé qui n’est pas encore voté ?

    Projet de Loi relatif à la santé : Article 29

    Le 2° de l’article L. 4311-12 du code de la santé publique est remplacé par les
    dispositions suivantes :

    « 2° Aux étudiants préparant le diplôme d’État dans le cadre de leur période de stage, dans les établissements de santé ou médico-sociaux, les structures de soins ambulatoires et les cabinets libéraux agréés pour l’accomplissement des stages. Les étudiants peuvent réaliser personnellement des actes dans chaque lieu de stage, sous la responsabilité d’un infirmier diplômé.

    « Pour le remboursement ou la prise en charge par l’assurance-maladie, les actes ainsi effectués sont réputé être accomplis par l’infirmier diplômé ».

    Par ailleurs,

    Les caisses pour la formation (ogdpc) sont vides : Bon, par pour tout le monde on dirait…

    http://www.egora.fr/sante-societe/formation-continue-dpc/186862-dpc-la-reforme-apres-la-banqueroute

  11. et être avec un étudiant dans sa tournée l encadrer sur une prise de sang une toilette être avec lui en gros …c’est obligatoirement soumis à rémunération ??? ca me gonfle ce côté fric franchement …nous dans les services on est avec les étudiants on passe du temps et on est pas payer plus !

  12. Bon courage on demande la même chose depuis un moment

  13. l’encadrement des stagiaires ide fait parti intégrante du rôle ide !!!! c’est inscrit dans la formation, je suis actuellement ESI 2eme année, et on nous enseigne à encadrer ! les infirmières salariées sont payées pareil, même quand on fait les actes à leur place. elle prennent du temps à nous expliquer, mais en gagne vite une fois qu’on devient plus autonomes. les libérale devrait être contentes de transmettre leur passion et leurs connaissances du métier… on est pas que des boulets !!!

  14. Laurent Parm dit :

    question: et c’est bien ou pas bien… me renseigne…

  15. Stoof Leroy dit :

    Argent! Argent! Argent!
    Les patients sont devenus des clients
    Les étudiants, des esclaves modernes…
    Faut tout péter et tout réformer!

  16. Ed Soignant dit :

    Je pense que cette maigre rémunération va opposer les Soignants.C’est malsain !!

  17. Ed Soignant dit :

    Et les AS !! C’est quand même hallucinant que les IDE soit rémunéré et pas les AS.Entre temps je trouve que le principe de gratuité devrai perdurer

  18. Lucia Dupuis dit :

    Mais les libéraux ont rien demandé, on veut juste pouvoir facturer les soins quand on encadre les étudiants voilà tout. Ne nous divisons pas. Je ne comprends pas cette proposition elle n’est effectivement pas équitable pour les salariés.

  19. Kittycat Mel dit :

    ah bien en structure on aimerait bien aussi être indemnisés… pourquoi est ce que les IDEL le serait et pas nous ? Ah mais c’est vrai c’est la structure qui doit être indemnisée… en fait pour ma part, puisque cela fait partie de notre rôle propre, personne ne devrait l’être….

  20. en milieu hospitalier, aucune prime pour celles qui ont le certif de tutorat!

  21. Lucia Dupuis dit :

    Je suis qu’infirmière libérale et je voudrais bien acceuillir des élèves, le probleme c’est qu’actuellement on ne peut pas les laisser pratiquer puisqu’on a pas le droit de facturer les soins fait par un élève… Donc on perdrait de l’argent et mes charges ne se paient pas toutes seules… Ce que j’attends c’est pas d’être indemnisé mais pouvoir facturer les soins fait par les étudiants, surtout qu’on ne le lâchera jamais seul! Si je prend quelqu’un c’est pour être avec pendant ma tournée et ne pas le laisser faire sans encadrement.

  22. Tout le monde tutore gratuitement sauf les libérales. .. mais pourquoi???

  23. Hé beh! La formation tutorat de la salpetriere est super chouette! Quel est le but de payer ces infirmières? Pour les inciter? Je comprends pas trop! Je tutore des élèves mais on ne me donne rien en plus…

  24. Il y a de l’argent pour le libéral c’est marrant ça, par contre pour l’exercice salarié on peut crever la bouche ouverte, encore bravo et merci la fnesi…

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
274 rq / 3,423 sec