Marisol Touraine exprime son soutien après l’agression d’un infirmier

| | mots clefs : , , 20 réactions

Un infirmier a été blessé après avoir reçu un ou plusieurs coups de couteau de la part d’un patient, le 28 janvier à l’hôpital psychiatrique du Vinatier, à Bron (69).

Marisol Touraine exprime son soutien après l'agression d'un infirmierLa victime a été transportée aux urgences de l’hôpital Edouard-Herriot. Ses jours ne seraient pas en danger, indique le quotidien Le Progrès.

L'émotion est vive car cette est survenue au sein de la même unité pour adolescents où un infirmier avait été tué en avril 2002 à la suite d’un coup de couteau donné par un jeune malade de 18 ans.

Cette agression survient aussi dans un contexte tendu, alors que le personnel des urgences s'inquiète de la saturation de leur service et du manque d'effectifs.

Une situation tendue en raison de manque d'effectifs

«Les urgences sont saturées, raconte Marc Auray, représentant de la CGT, a l'édition lyonnaise de 20 Minutes. "Certains jours, nous recevons 30 patients alors que ce service est doté de 11 lits».

"On est obligé de les attacher sur des lits simples non sécurisés alors que d'autres dorment dans le couloir, raconte Olivier, un infirmier. Le danger est d'autant plus grave que les mineurs côtoient parfois les adultes dans le même box."

"Entre mars 2013 et octobre 2014, 40 lits ont été fermés. Nous manquons tout simplement de place aujourd'hui", ajoute Marc Auray pour justifier en partie les raisons d'une telle saturation.

La direction indique cependant que "cet incident n’est aucunement lié au pic d’affluence observé ces derniers jours aux urgences de l’hôpital" et  réfute tout amalgame entre cet accident et le manque de personnel dénoncé par les syndicats.

Situation confirmée par Jean-Pierre Le Coultre, secrétaire départemental adjoint de la CGT, invité de L’Autre Direct sur Lyon Capitale, le vendredi 30 janvier. Quatre infirmiers étaient présents au moment de l'agression.

"Tout allait bien" au niveau des effectifs précise-t-il, et le patient "allait mieux". "C'est le paradoxe de la prise en charge psychiatrique. Quand un patient va bien, à un moment, il peut disjoncter", explique-t-il.

Au service des urgences, en revanche, "il y a clairement un manque de moyens" lié à un réaménagement, à la fermeture de 40 lits et la suppression de trente postes infirmiers, ce qui entraîne des "engorgements".

La direction  précise qu'une enquête est en cours et que "les patients et les membres de l’équipe soignante, présents au moment des faits, sont actuellement pris en charge psychologiquement".

La "solidarité" ministérielle

Marisol Touraine, ministre de la Santé a dès le lendemain témoigné de "son soutien" et a tenu "à exprimer sa solidarité avec les professionnels de cet établissement, particulièrement choqués par cette agression brutale. Elle souhaite faire part de sa profonde reconnaissance à l’ensemble des professionnels de santé pour le travail remarquable qu’ils accomplissent chaque jour, dans des conditions parfois difficiles, au service de leurs patients".

En complément de l’enquête judiciaire en cours, la ministre a demandé à l’Agence régionale de santé (ARS) de Rhône-Alpes de réaliser, dans les plus brefs délais, une enquête pour établir les circonstances exactes de cette agression.

Certains infirmier(e)s se souviendront probablement du manque de réaction en juillet dernier lors de l'assassinat d'une infirmière libérale par un patient, à Strasbourg...

Cyrienne Clerc avec Le Progrès, 20 minutes

Publié par France 3 Rhône-Alpes quelques heures avant l'annonce de l'agression :

Un brassard noir, en signe de protestation. Une partie du personnel du centre hospitalier du Vinatier, à Bron, est symboliquement en grève depuis hier soir.  Une grève pour dénoncer la surpopulation du service des urgences, avec un taux d'occupation de 150%.

Un problème qui dure, puisque les syndicats avaient déjà alerté leur direction il y a deux mois.

Actualisation, le 1er février :

A l'appel des syndicats CGT, FO et UNSA, une assemblée générale est organisée le 2 février pour envoyer une délégation auprès de la commission médicale d'établissement et organiser une action auprès de l'ARS. Les syndicats réclament d'urgence l'ouverture de lits supplémentaires et le renforcement des équipes, ainsi que la "remise en service d'un système de DAU". (source Le Progrès)

Actualisation, le 2 février :

Un détenu aurait mis fin à ses jours ce vendredi dans l'unité de soins spécialisée de l'hôpital du Vinatier. L'homme de 32 ans se serait pendu avec la cordelette de son survêtement et un drap. Vers 10h40, l'infirmière aurait apporté un médicament au détenu. À 10h55, il était retrouvé inanimé. Ce lundi, une autopsie devra être menée à l’institut médico-légal de Lyon.

Le jeune homme d'origine kurde avait été placé en détention provisoire à Corbas dans le cadre d'une procédure criminelle, pour des violences sur sa femme. Il avait intégré l'unité du Vinatier depuis trois semaines. (Source Lyon Capitale, Le Progrès)

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

20 réponses pour “Marisol Touraine exprime son soutien après l’agression d’un infirmier”

  1. et si on faisait greve nous aussi zn soutien a notre collegue ?

  2. Anne Pujol dit :

    Cest pas trop tot qu’elle s’interresse aux infirmiers!!!!!!

  3. Chrystele Jc dit :

    encore un !!!!!!!!!! ça devient dangereux ce metier !!!

  4. Rudy Dupuis dit :

    On a tjs plus de travail et sans cesse on enlève du personnel… malgré les efforts il n’y en a jms assez… ça commence à bien faire ce système de santé… elle est vraiment pas mieux que les autres cette ministre… d’ailleurs quand on la voit à la TV on a l’impression que ns ne sommes pas sur la même planète… !!!!!

  5. monika dit :

    Bien bonne la petite dame….avec ces suppressions de postes et de lits dans tous les hopitaux de Bretagne.. et d’ailleurs!

  6. Ça ressemble plus à une insulte sinon soutien !

  7. Clé Ment dit :

    Oh MsT sait qu’on existe !! Il va tomber de la m#*&e !!!

  8. Sandi Druzic dit :

    toute la profession doit se mettre en gréve !!!!!

  9. Amox Silline dit :

    C est de personnel qu on a besoin pas de compassion quand c est trop tard

  10. Bibe Goonies dit :

    Marisol solidaire de qui ?de quoi?. On craque bordel de m……. Et on est une profession en souffrance et en danger.

  11. Être payer (e bien payer !) pour transmettre de temps à autre ce genre de message …… J’ai loupé ma vocation ! quand je pense à ce que nous touchons pour soigner, accompagner, écouter et se faire agresser voir tuer ……. Il est beau notre pays en dehors des marches et autres rassemblements …. ( oui je suis ironique !)

  12. Elle sait que les infirmiers existent??? C’était ça qu’il fallait mettre en titre

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
212 rq / 2,387 sec