Une machine à dialyse pour nouveaux-nés

Des scientifiques italiens ont développé une machine à dialyse miniaturisée capable de traiter de très petits bébés. Pour la première fois, un nouveau-né venu au monde avec des organes défaillants a pu être traité grâce à cet appareil d’hémodialyse miniature, une machine adaptée à la purification du sang de nouveau-nés et de petits enfants.

© Claudio Ronco

© Claudio Ronco

Cette innovation qui fait l’objet d’une publication dans la revue médicale The Lancet pourrait révolutionner le traitement des bébés nés avec de graves défaillances rénales.

Cette machine nommée Carpediem (Cardio-Renal Pediatric Dialysis Emergency Machine) a été conçue pour pallier aux problèmes qui surviennent avec les machines pour adulte. Celles-ci ont en effet besoin d'être "adaptées" pour être utilisées sur les jeunes enfants.

Les dispositifs pour adulte mal adaptés

Mais "de telles modifications rendent les dispositifs adultes imprécis lorsqu’ils sont utilisés pour des enfants en bas âge pesant moins de 15 kg et peuvent aboutir à des complications", explique le Pr Claudio Ronco de l’hôpital San Bortolo à Vicence (Italie), auteur principal de la publication.

"Le principal problème, c’est le potentiel d’erreurs dans les volumes d’ultrafiltration. L’équipement de dialyse pour adultes a tendance à retirer trop de fluide à l’enfant, ce qui mène à une déshydratation et une hypotension artérielle, ou trop peu de fluide, ce qui entraîne une hypertension et des oedèmes", poursuit le Pr Ronco.

Rédaction ActuSoins, avec Sciences et Avenir

Pour aller plus loin : Lire l'abstract dans  The Lancet

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

1 réponse pour “Une machine à dialyse pour nouveaux-nés”

  1. onialapoubelle dit :

    Il y a des dizaines d’années que nous dialysons des nouveaux nés avec la méthode péritonéale qui reste fiable et qui permet aux parents une certaine autonomie à domicile et évite de courir à l’hôpital plusieurs fois par semaines.

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
225 rq / 1,379 sec