3 minutes – 3 questions : Frédérique ARDON et Françoise BOURGEOIS, cadres supérieurs de l’hôpital Paul Guiraud

A l'occasion de l'ouverture d'une "Unité hospitalière spécialement aménagée" destinée à accueillir les patients détenus, deux cadres supérieurs de l'hôpital Paul Guiraud évoquent la spécificité de cette prise en charge et leur vision des soins infirmiers en

Pour aller plus loin :
Site de l'hôpital Paul Guiraud

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

15 réponses pour “3 minutes – 3 questions : Frédérique ARDON et Françoise BOURGEOIS, cadres supérieurs de l’hôpital Paul Guiraud”

  1. Ed dit :

    C’est bien beau d’être spécialisé mais sans la rémunération qui va avec ..Enfin on a l’habitude du bénévolat des IDE et des AS.

  2. Jean dit :

    Une spécialisation en psychiatrie est souhaitable. C’était notre voeu, dèjà depuis 1992. Master ou pas master, l’important c’est la connaissance du terrain de ce milieu décrié “parfois même” par les Instituts de Formation. Je suis heureux que certains commentaires vont notamment vers une reconnaissance de l’infirmier exerçant ses fonctions dans le milieu psychiatrique. C’est cela le commencement…

  3. Cathe dit :

    Bonjour qu’en est-il des caducées ??
    Quand les recevront nous ??

  4. Florence dit :

    Une spé en psy serait idéale pour moi quelque soit la forme. Avec des formations courtes pour les IDE des services généraux . De plus en plus de patients avec des problèmes psy graves sont soignés en service conventionnel.

  5. Chris dit :

    Dans tous les cas, une spécialisation en psychiatrie serait une très bonne idée. À discuter: du ou master…

  6. Axelle dit :

    Augmenter les budgets des formations pour commencer !!

  7. Axelle dit :

    Tout simplement pourquoi ne pas permettre de pouvoir faire plus de formations adaptées à nos services….
    Cela fait 10 ans que je bosse en psy ( service chronique, admissions fermées et maintenant cmp ) et ma meilleure formation était l’expérience des anciens !!! Rien ne vaut la pratique et l’expérience en psy….
    De plus devoir repartir en études désolée mais tout le monde ne le désire pas !

  8. Anonyme dit :

    Revenir au diplôme psy/généraux: non. La difficulté de faire un master psy c’est les moyens financiers pour les étudiants. 2 ans d’études supplémentaires, ça n’est pas rien.Pourquoi pas un DU. Mais il est clair que la parfaite polyvalence en sortant du DE me parait illusoire. à titre d’exemple, me concernant, j’ai un stage prévu en pédo psy en S4 et je ne sais pas encore si je vais faire un autre stage en psy adulte. Heureusement que j’ai des contacts avec des patients psy adultse quotidiennement et j’en ai appris à négocier ma place à la machine à café, mon IFSI est dans un Hopital psy !

  9. Stephane dit :

    Et si on revenait au diplôme d’infirmer psy comme avant ou encore mieux faire reconnaître le diplôme psy comme une spécialisation au même titre que puer ou iade ou ibode. Je possède les deux diplômés et je persiste à dire que pour travailler en psy le de soins généraux ne suffit pas les jeunes jouent leur vie dans les umd usip ou uhsa

  10. Michael dit :

    D’accord avec Elodie Pleine cassagnes. Les cours ne sont pas assez axés sur la psychiatrie en IFSI. Il en est cependant de même pour tous les disciplines traitées en hôpital général. Qui sorti de l IFSI à assez de connaissances en neurochirurgie, cardiologie, pneumologie et j en passe!? Un DU serait une bon moyen pour se perfectionner sur certains axes!

  11. Mathieu dit :

    Pour moi ça ne vaudra jamais un master 2 de psycho clinique qui restera de toute façon bien plus pointu, et l’expérience en psychiatrie reste la chose la plus importante. Le problème du nouveau DE est qu’il traite trop peu de la psychiatrie, avec trop peu de stages. D’autre part, comme il n’y aura évidemment pas de valorisation pécuniaire, ni de reconnaissance des psychiatres de ce diplôme, ça ne servira strictement à rien. Les médecins nous considèrent comme de simples exécutants, je doute qu’un diplôme puisse changer ça…

  12. Elodie dit :

    je pense qu’un DU serait plus adapté, faire un master c’est beaucoup plus couteux et cela impliquerait des cours universitaires pas forcément utiles pour valider le grade (niveau informatique, ….)

  13. Nolwenn dit :

    Je suis complètement pour moi aussi! Notre formation actuelle ne comprend pas assez d’heures dédiées à la psy! Ce ne peut être qu’un plus de pouvoir se spécialiser!

  14. Sarah dit :

    Infirmière depuis deux ans en psy en serice fermé, je serai ravie d’avoir la possibilité de faire un master afin d’améliorer nos connaissances et nos pratiques. Cela permettra aussi de pouvoir encadrer encore mieix les nouveaux ide du service qui sont souvent des jeunes DE.

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
246 rq / 2,836 sec