100 000 infirmières évoquent leurs conditions de travail

Une étude portant sur 100 000 infirmières dans neuf pays différents révèle une profession souvent en burn-out et insatisfaite de ses conditions de travail.

100 000 infirmières évoquent leurs conditions de travailSelon Linda Aiken, auteure principal de l'étude et professeure en soins infirmiers et sociologie de l'université de Pennsylvanie, "le pourcentage d'infirmières en burn out est supérieur à un tiers dans la plupart des pays, et nettement plus élevé en Corée du sud et au Japon, près de 60% dans ces deux pays".

Pratiquement le moitié des infirmières dans tous les pays interrogés (excepté l'Allemagne) doutent notamment en la capacité des patients de gérer leurs soins après leur sortie.

"La façon dont les infirmières gèrent leur métier au sein de leur hôpital est un baromètre de la façon dont se débrouillent les patients dans ces mêmes structures" déclare le Linda Aiken.

De meilleures conditions de travail : une meilleure qualité des soins

Pour l'équipe de recherche, l’amélioration de la qualité des soins passe notamment par le recrutement de professionnels, l'amélioration des relations entre IDE et médecins, l'implication des infirmières dans la gestion de l'hôpital, ou un meilleur soutien managérial de celles et ceux qui sont au lit du patient.

Et le Dr Aiken d'ajouter : "Une attention accrue à l'amélioration de l'environnement de travail pourraient être associée à des gains substantiels dans la stabilisation de la main d'oeuvre infirmière, tout en améliorant la qualité des soins hospitaliers à travers le monde"

Rédaction ActuSoins

Pour aller plus loin :

Abstract de l'étude sur l'International Journal for Quality in Health Care (en anglais)

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

14 réponses pour “100 000 infirmières évoquent leurs conditions de travail”

  1. Jean Michel dit :

    n oubliez pas que vous avez fait 3 années d etudes pour vous rendre compte que nous sommes engagés pour un service auprès du public 7J /7 24H/24

  2. Jean Michel dit :

    alors juste une petite remarque : le metier d infirmier(ére) est un métier qu on choisit avec ses avantages et ses inconvénients .

  3. MARINO dit :

    partir a la retraite après toute une vie passée à l’hôpital avec 1100 euros /mois !!!
    débuter sa carrière à 1400 euros quand on connait toutes les responsabilités qui nous incombent !!
    Sans parler de la dangerosité qui s’accroit chaque jour dans les CH Psy à cause de la mixité des pathologies avec le social voire le carcéral
    pour tout cela je souhaite bonne chance aux futurs IDE ainsi qu’aux futurs malades qui sont désormais analysés par rapport à ce qu’ils pourront rapporter et non plus par rapport à l’Homme
    Ces messieurs du gouvernement savent faire des promesses quand un évènement arrive mais aussi vite dit aussi vite passé aux oubliettes….Le personnel soignant est certainement le moins bien défendu du fait de son engagement humain qui l’empeche de conduire au bout toute action

  4. christ dit :

    Je suis aide soignant dans à la FPH et syndicaliste je connais bien les soucis et les malaises de la profession mais se qui me frustre un peu c’est quand je vois le tot de participation des professionnelles de santé aux éléctions professionnelles aux vu des difficultés ils serait temps que les gens se sentent un peu plus concernés afin de rester libre et independant ,et de ne pas subir les conditions actuls.

  5. leilou dit :

    Exact Gonzo ! Comment se fait il qu’il faille une enieme etudes pour en conclure la même chose si ce n’est qu’avec les conclusions precedentes on constate tjs plus de degradation d’un point de vue general ? Et après qu’est ce qui change ? Doit on se satisfaire que les conclusions abondent dans notre sens ? Sommes nous davantage entendus, ecoutes ? Nada ! Notre systeme de sante se degrade d’abord d’un point de vue financier avec la cascade de deremboursements, les mutuelles qui flambent… Ensuite du fait de la desertification des soignants (IDE medecins…) Il y a peu on a entendu l’idee saugrenue que pour pallier le manque de medecins en campagne on pouvait faire appel au veterinaire du coin ! Mais de qui se moque t-on ? Les ruraux ne sont donc que des betes a abattre tant qu’on y est. ? Enfin la degradation de la qualite des soins comme tu dis + de patients – d’IDE toujours plus de responsabilites d’un cote et de parapluies ouverts de l’autres, de contraintes… Si avec tout cela on ne peut pas qualifier notre systeme de sante medecine de brousse !!!

  6. GonZo dit :

    Il faut réaliser une étude internationale pour atterrir sur ces conclusions ?

    Oh punaise…On est pas arrivés!

    A quand une étude sur l’eau pour démontrer qu’elle est humide ?

    Alors on va rappeler une formule simple, qui est facilement accessible aux bonobos maîtrisant un tant soit peu les maths niveau CP/CE1:

    (Plus de patients) + (Moins d’IDE) = Baisse de la qualité de soins

    ça va pas trop vite ? Tout le monde suit ?

  7. admql dit :

    en reponse à leiloo , effectivement , il faut aimer ce métier pour continuer à travailler dans les conditions actuelles . toujours plus pour toujours moins !! voilà ce que l’on nous demande . voilà 15 ans que je travaille en tant que fonctionnaire , et oui je pense que pour ce que nous faisons et nos responsabilités toujours croissantes , nous devrions gagner plus .
    des directions dépassées par des injonctions absurdes nous demandent toujours plus , des collègues dépassées par ces injonctions se fatiguent et démissionnent ou lachent le public pour des structures privées ou le libéral .
    quel dommage d’en arriver là , quand nos politiques ouvriront les yeux et revaloriseront-ils notre métier pour que toutes ces infirmières que nous sommes soient reconnues à leur juste valeur ?
    j’aime mon métier et le merci que je lis dans les yeux des gens et c’est ça qui me fait tenir .
    MAIS ENCORE COMBIEN DE TEMPS POURRAI-JE DIRE CELA ?

  8. leilou dit :

    Fonctionnaire ??? Je suis IDE en CDI il faut arreter de dire n’importe quoi ! Toutes les IDE travaillant en structure ne sont pas forcement fonctionnaires ! Bref oui pour ceux qui pensent que c’est bien paye je leur demande : etes vous prets a faire 3 ans et demi d’etudes faire des stages loin de votre famille… Puis une fois diplôme travailler en etant paye en dessous de votre niveau d’etude et des responsabilites que vous avez outre l’organisation l’equipe… Mais surtout vis a vis du patient et de sa vie ? Etes vous prets a faire des heures sup en masse avec l’assurance de ne jamais pouvoir les recuperer ou etre paye en consequence ? Etes vous prets a revenir sur vos conges parce qu’il y a un manmque de personnel ? Etes vous prets a enchainer les soins tel un robot sans jamais avoir le temps de poser vos fesses ou de boire une gorgee d’eau ou d’aller aux wC ? Et j’en passe bien sur, d’autres completeront ! Venir malade comme un chien parce qu’on ne veut pas laisser tomber l’e quipe et qu’il n’y a pas de personnel… Il faut aimer ce metier pour le faire sinon on n’y reste pas longtemps surtout pour a peine 1400 euros/ mois !

  9. phildefer dit :

    c’est le sujet central ! au dela du salaire, du statut, de la souffrance, c’est bel et bien de la degradation des conditions de travail dont il est question ! plus le temps de…. des collegues qui n’ont plus le temps, du cadre qui baisse les bras, du directeur qui n’a plus les moyens, des patients qui ne disent plus merci, ….

  10. Elisabeth dit :

    Holà!!! Que tiene????!!!! Ça vient de la!!!! Les soignants étaient du clergé !!!!! D ou le “sacerdoce”!!!! Vague idée de la polemiQue!!!!! Desolee !!!!! fonctionnariat ne rythme pas avec Ifs!!!! Ou autres signes de richesses!!!! Sinon celui d un enrichissement social du partage…..un sacerdoce vs dis je!!!!! Courage!!!!

  11. Laurence dit :

    et tt ces heures supp,rtt refusé,c.e.t qui explose et les vie de famille qui en prenne un coup vive les fonctionnaire

  12. M Christine dit :

    Un métier où beaucoup croient que c’est tres bien payé car on est “fonctionnaires”;qui pense à nous qd on travaille les week end,ou pour NOEL ???? Qd tout le monde fait son repas de famille qui travaille ?????NOUS

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
245 rq / 1,869 sec