Ordre infirmier : Un conseil national sous haute tension

| 1 897 vues | | mots clefs : , , 56 réactions

Chaude ambiance hier au conseil national de l'ordre infirmier. Après un ordre du jour fourni, le chapitre "questions diverses" était notamment consacré à la révocation ou non de Dominique Le Boeuf.

ordre infirmierLe 20 juin dernier, plusieurs conseillers nationaux ont en effet demandé par lettre recommandée l’inscription à l'ordre du jour de la révocation de Dominique Le Boeuf pour "manquements graves à ses obligations"

Les élus reprochaient notamment à la présidente de l'Ordre de nouvelles embauches en CDI "malgré une décision préalable de gel des recrutements", ou des dépenses de représentation non approuvées par le Bureau, comme un déplacement à Bruxelles le 15 juin dernier.

Selon un communiqué de l'ordre infirmier de Paris publié cette nuit, dont le président Thierry Amouroux fait partie des élus signataires, "Lorsque la Présidente a refusé de soumettre au vote sa révocation, la majorité des élus du CNOI a préféré partir : seuls une quinzaine d’élus sont restés dans la salle. Du coup, les deux postes du Bureau National demeurent vacants (...)"

Et le communiqué de conclure : "Lâchée depuis avril par la majorité de son Bureau National, et désormais ultra minoritaire au sein du Conseil National, Dominique Le Bœuf s’accroche désespérément à son siège, malgré l’évidence de l’échec de sa présidence"

Un nouveau conseil national devrait avoir lieu le 8 juillet prochain. Objectif pour Thierry Amouroux: "repartir sur de nouvelles bases, avec une nouvelle organisation, et une nouvelle gouvernance, pour répondre au mieux aux attentes des infirmières de terrain, dans un climat apaisé."

Cette période est celle de tous les dangers pour l'Ordre, qui lutte désormais pour sa survie à brève échéance. Des rencontres régulières ont lieu avec le cabinet du ministre de la santé, sans que celui- ne semble disposé à changer d'attitude à moins d'un an de l'élection présidentielle.

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
818 rq / 4,083 sec