Ordre infirmier : rébellion interne à tous les échelons

Dans une lettre ouverte à tous les élus, quatre conseillers nationaux demandent un "changement de gouvernance" au sein de l'ordre . Leur initiative a été approuvée par d'autres élus départementaux et régionaux. Ces lettres ont provoqué de nombreuses réponses, dont celle de Dominique Le Boeuf. Ordre infirmier : rébellion interne à tous les échelonsPour Dominique Le Boeuf, l'ordre national infirmier "ne connait aucune crise en son sein". Et pourtant.

Le communiqué de presse en réponse à Nora Berra publié le 17 février dernier a créé une réaction sans précédent à tous les échelons de l'organisation ordinale. Depuis mi-février, les articles de presse consacrés aux déboires de l'ordre tournent sur les boîtes mail des élus, les réflexions assassines aussi. Premier round le 20 février : 4 membres du conseil national, tous présidents de régions ou de départements, envoient aux élus ordinaux une "lettre ouverte" à Dominique Le Noeuf, lettre dont ActuSoins a obtenu copie.

"Agressivité et provocation" L'introduction donne le ton : "La victimisation incessante n'est pas l'alliée du conseil national de l'ordre des infirmiers, et produire de tels écrits accusateurs n'est pas dans l’esprit de notre engagement." Et les conseillers nationaux de renchérir: "Comment dès lors imaginer une relation constructive et faire reconnaitre par l' État les compétences  des infirmiers en utilisant l’agressivité et la provocation ?" Car les rebelles ordinaux se veulent pragmatiques :  devant une trésorerie de l'ordre "inquiétante", une diminution du montant de la cotisation leur apparaît indispensable : "Le ministère nous demande un geste sur la cotisation. Mais c’est aussi très largement la demande des infirmières salariées. Pour véritablement les représenter, le CNOI doit entendre cette demande de ses pairs."

Concession de la Présidente Sans surprise, la réponse de Dominique Leboeuf ne tarde pas. Curieusement, le ton est plutôt modéré de la part d'une présidente aux propos volontiers incisifs. Évacuant rapidement ces "appels à la démagogie", elle fait en revanche une concession importante : Les présidents départementaux et régionaux seront reçus avant le conseil national du 29 mars prochain, contrairement à ce qui était initialement prévu.

En attendant un conseil sans doute houleux, l'initiative des quatre conseillers nationaux fait des émules. Réunie en séance exceptionnelle , une région entière a adopté une motion réclamant qu’une "communication adaptée, pédagogique et empathique soit mise en place vers l’ensemble du corps infirmier français." et concluant : "Pour la survie de notre ordre, nous ne voyons pas d’autre solution qu’un changement de gouvernance au niveau National et une reprise du dialogue avec le ministère."


La garde rapprochée de Dominique Leboeuf fait toutefois bloc autour de celle-ci, parfois sur fond de vieilles rancunes syndicales, les uns accusant les auteurs de la lettre un "véritable putsch" dépassant "les limites de l'ignominie", les autres évoquant un comportement " indigne d’un élu national représentant notre profession ".

Difficile de savoir si cette contestation aboutira ou non à une prise de décision radicale le 29 mars. En tous les cas, deux questions se poseront : Oui ou non maintenir la cotisation à 75 euros, oui ou non continuer le bras de fer avec le gouvernement. Gageons qu'un "oui"  simplifiera remarquablement le travail des opposants à l'ordre.

Thomas Duvernoy

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

135 réponses pour “Ordre infirmier : rébellion interne à tous les échelons”

  1. eliott dit :

    Et bien tant mieux , voilà des années que je travail et je ne vois toujours pas pourquoi vouloir Nous obliger à cotiser!!!! pour un Ordre de “GUIGNOLS”… Aujourd’hui, je pense que les professionnels sont assez grands pour gérer leurs problèmes, OUI à des Associations NON à un ordre sous contrainte JAMAIS je ne verserai un malheureux EURO qu’ils retournent en service et qu’ils nous foutent la “PAIX”… continuons à résister, Allons jusqu’au bout ils ne vont pas tarder à mettre les clefs sous la porte!!!!!!!!

  2. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre

    communiqué du 30 avril 2011 :

    l’ordre infirmier, le commencement de la fin !

    comme suite au courrier de la BRED daté du 23 mars 2011 dans lequel il est écrit « ce prévisionnel est basé sur l’inscription et le paiement par 400 000 ressortissants sans en préciser le rythme. Cette évolution très forte au regard des 86 000 inscrits à l’ordre après 2 années d’existence ne nous paraît pas crédible compte tenu des éléments en notre possession »,

    comme suite à la situation financière de l’oni en date du 25 mars 2011 à moins 8 776 140 euros,

    comme suite au non renouvellement – par moitié – des conseillers ordinaux élus le 24 avril 2008, renouvellement tous les 3 ans, prévu par les textes (CSP article R4311-54) en vigueur,

    comme suite à la démission du président du CDOI65 en date du 27 avril 2011 mentionnant « la date d’expiration officielle de ce mandat comme de celui de la Présidente Nationale Madame Dominique Leboeuf étant le 30 avril 2011. »,

    comme suite à l’absence de prévision/provision dans le budget oni 2011/2012 du financement des élections ordinales devant conduire au renouvellement de la moitié des conseillers ordinaux élus en avril 2008, l’exercice financier déficitaire de l’oni 2010/2011 prenant fin ce 30 avril 2011 à minuit,

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre – demande au ministre de la Santé de prendre acte de cette situation où à partir du 01 mai 2011 à zéro heure, les décisions de l’oni deviennent caduques, de facto, car illégitimes de par le non renouvellement des conseillers élus en avril 2008, le cnoi élu ne tirant sa seule légitimité que du résultat de ces mêmes élections ordinales départementales puis régionales,

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre – demande au ministre de tutelle de prendre, dès à présent, toutes les mesures nécessaires en son pouvoir afin de faire en sorte que l’oni ne puisse plus engager la profession infirmière par le biais de signatures de traités et autres contrats ou conventions,

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre – demande au ministre de la Santé de prendre, dès à présent, toutes les mesures nécessaires pour que les mêmes responsables de cette incurie ne puissent plus exercer d’autres mandats électifs dans l’attente des suites qui seront données à cette situation lamentable pour la profession, sans préjuger du résultat des procédures déjà engagées devant les tribunaux,

    http://www.syndico.exprimetoi.net

  3. syndicat RESILIENCE dit :

    Question écrite n° 18264 de M. Marcel-Pierre Cléach (Sarthe – UMP)
    publiée dans le JO Sénat du 21/04/2011 – page 1006
    M. Marcel-Pierre Cléach appelle l’attention de Mme la secrétaire d’État chargée de la santé sur le problème posé par l’ordre des infirmiers.
    Cette structure ordinale est aujourd’hui au bord de la cessation de paiement. En effet, l’ordre national des infirmiers affiche un déficit cumulé de 10 millions d’euros et ce gouffre se creuse chaque mois de 600 000 euros !
    De surcroît, presque tous les syndicats qui défendent les infirmiers salariés, principalement les salariés des hôpitaux, qui représentent 53% du nombre total des personnes exerçant cette profession, sont farouchement opposés à cet ordre depuis sa création. En décembre dernier, à peine 15% des infirmiers étaient inscrits à l’ordre. À ce jour, il ne recueille guère que 90 000 inscriptions dont 30 000 ne sont pas à jour de leur cotisation… Pour répondre à ce mouvement de rejet, l’ordre infirmier vient de décider de réduire le montant des cotisations à 30 euros pour les salariés, celle-ci restant à 75 euros pour les libéraux. Il est à craindre que cette mesure tardive, de surcroît contestée par certains syndicats, ne soit pas en mesure d’apporter une réponse satisfaisante et pérenne à la situation financière catastrophique de cet ordre qui, après près de 5 années d’existence, n’a pas réussi à convaincre l’ensemble des infirmiers de son utilité.
    À juste titre, le Gouvernement a indiqué qu’il n’était ni partie ni garant des emprunts contractés par l’Ordre des infirmiers. Si, conformément à ce qu’elle vient d’annoncer, la banque devait retirer sa garantie à l’ordre national infirmier, il devrait très prochainement se retrouver en situation de cessation de paiement, suivie d’une mise en liquidation judiciaire. Dans un tel contexte, il le remercie de bien vouloir lui indiquer les mesures qu’il entend prendre, d’une part, pour mettre un terme à toutes les poursuites engagées par cet ordre à l’encontre d’infirmiers et, d’autre part, pour mettre fin aux troubles qui agitent cette profession depuis la création de cet ordre.

  4. oui .... dit :

    .. c’est tardif …
    que les partisans de l’ordre croient encore qu’ils vont arriver à extorquer l’adhésion des presque 90% d’infirmières qui ne partagent pas leurs idées avec une démagogique baisse de la cotisation ( cotisation soit elle de 10 euros ) frise … le délire !!!
    l’oni est grillé dans la profession .Et bien grillé !
    Tous le monde ne voit en l’oni qu’une bande de fanatiques déconnectées de la réalité du terrain et des préoccupations de la totalité ou presque des infirmières .
    Vu des services , l’oni ressemble à une secte !
    L’oni n’est que l’émanation fantasmagorique de certaines nanties d’entre nous , enfin .. ex-nous .. . (pour certaines de bonne foi , mais aveuglées par la propagande de l’oni ); des infirmières devenues politiciennes et en mal de reconnaissance et de pouvoir , qui ont cru devoir faire le supposé bonheur de leurs ex-collègues contre leur volonté et leurs grès ..
    quelque soit le montant demandé aux infirmières par l’oni , il est grillé !
    les infirmières ne sont pas des sottes et refusent de payer pour cette triste pantomime .
    Quand au discours :”en dehors de l’oni ,point de salut ” , il est mort-né … !
    La profession a vécu avant cette menace , vit pendant , et vivra après .
    Nous sommes au service des malades , et la société française nous reconnait et nous aime .

  5. syndicat RESILIENCE dit :

    les dernières informations, notamment sur les finances catastrophiques de l’ordre et sur les prochaines élections ordinales, etc, sont sur http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE

  6. syndicat RESILIENCE dit :

    les crabes s’agitent …

    belle formule que celle ci, empruntée à l’un de nos plus fervents adhérents !

    effectivement, les crabes s’agitent plus que jamais dans le panier ordinal …

    pressés par le temps avant la grand messe prévue pour la fin de ce mois, les conseillers rivalisent – une fois de plus – (une fois de trop ?) d’ingéniosité pour trouver la bonne ou la moins mauvaise formule qui pourrait leur éviter de couler avec le navire de l’oni …

    les informations que nous recevons nous confortent dans cette analyse et confirment ce que nous pensions depuis le début de cette – plus que navrante – aventure,

    certains parlent de gâchis, d’autres abordent le ridicule de cette situation pour la profession infirmière, certains sont peut être de bonne foi, mais d’autres – les requins – tournent autour de leur proie en attendant de pouvoir se la disputer, et de nous la resservir une fois digérée sous une autre forme … plus présentable mais tout aussi indigeste …

    ainsi, la baisse de la cotisation semble actée pour la plupart d’entre eux, il est vrai qu’ils n’ont plus guère le choix … l’oukase ministériel étant manifestement non négociable …

    mais ayant plus que de la suite dans les idées, il est clair que le but de certains ordinaux est de baisser cette cotisation, de la rendre plus acceptable/présentable et – une fois attirés dans le panier de crabes – de la remonter à un niveau qui permette à l’oni de continuer à fonctionner sur ce même mode pyramidal à trois niveaux et aussi et surtout de renflouer les caisses qui sont plus que vides …

    ainsi ceux et celles qui se laisseront (re)prendre au piège de la sirène ordinale seront les premiers couillons de cette farce sans fin et seront aussi les payeurs des erreurs du passé et de celles à venir, n’en doutons pas/plus un seul instant …

    depuis le début, le mot d’ordre de RESILIENCE est “avec ou sans cotisat ion, l’ordre infirmier, c’est non !”

    il est plus que jamais d’actualité …

    d’ici peu de temps, de nouvelles initiatives vous seront proposées, restons mobilisés, ne baissons surtout pas la garde, nous avons gagné quelques batailles, et des plus belles, la (vraie) guerre d’usure ne fait que commencer …

    n’oublions jamais que les misères judiciaires qui sont faites aux kinés et aux pédicures sont les misères qui seront les notres demain si – aujourd’hui – nous laissons s’installer l’ignoble honni dans notre paysage …

    et pour bien marquer les esprits et nous rappeler à la triste réalité ordinale devenue ordinaire, nous saluons bien bas et renouvellons notre plus grand respect aux 3 kinés résistants qui sont convoqués demain 10 mars 2011 devant les tribunaux de Gap pour y être jugés, commes des malfaiteurs, de l’exercice illégal d’une profession qu’ils exercent pourtant sans aucun problème depuis des dizaines d’a nnées …

    de cela, aussi, nous saurons nous souvenir d’ici quelques jours …

    http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE

    avec ou sans cotisation, l’ordre infirmier, c’est NON !

  7. hugues dechilly dit :

    cette adresse @ est aussi très réceptive à vos/nos envois : presse.berra@cab.travail-sante.gouv.fr

    • lapikouzesimone dit :

      je viens d’écrire à Nora Berra et à Xavier Bertrand .
      Dans l’hiver j’ai écrit aux 577 députés . Bcp m’ont répondu de façon positive en faveur des anti ordre ; J’ai ré-écrit à ceux qui étaient pour l’ordre !

  8. hugues dechilly dit :

    toutes vos contributions postées – ici – contre l’ordre sont utiles et légitimes …

    elles le seront encore plus (si ce n’est déjà fait) en les envoyant à vos parlementaires par @ …

    nous savons, d’expérience, qu’ils lisent tout ce qui arrive et sont réceptifs à nos/vos envois …

    alors tous à vos claviers !

    • lapikouzesimone dit :

      je viens d’écrire à Nora Berra et à Xavier Bertrand .
      Dans l’hiver j’ai écrit aux 577 députés . Bcp m’ont répondu de façon positive en faveur des anti ordre ; J’ai ré-écrit à ceux qui étaient pour l’ordre !

  9. coup de grace ! dit :

    ne laissons pas cet ordre s’installer ! ne laissons pas cette mafia légalisée nous prendre dans ces tentacules !
    non à tout ce qui est contraignant , pesant , inutiles et couteux ; non à la main mise de qq sectaires sur l’ensemble de notre profession ! (cet ordre est batit sur un mensonge aux députés : les ordeux on fait croire que 92 % des infirmières voulait un ordre !!!!!!! honteux et scandaleux mensonge !!!!!! honte à eux !!!! et ils croyaient nous avoir enfumé et que nous allions suivre sans mots dire !!!! les infirmières ne sont si bêtes !!!!!!) aller encore un effort , ne cedons pas , et metons le coup de grace à cet ordre maudit !!!

  10. non à l'ordre , non aux ordres dit :

    les ordres sont des machines à fric , toujours plus avides de frics (cf le sommet de l’ordre des médecins…) . des machines à pouvoir , qui réglent souvent des problèmes de personne par des voies mafieuses légalisées .
    Les ordres ne servent à rien , simplement à récolter des fonds … ils sont invisibles , inaudibles et sans autres pouvoir que celui de nuire à ceux qui sortent des rangs ordinaux et qui ne payent pas .
    non aux ordres ! non à l’ordre infirmier , ni à 75 euros , ni à 50 , ni à 30 , ni à 10 euros et ni à zero euro !!!
    Ne laissons pas l’ordre infirmier s’installer , ne cedons pas aux sirènes de la baisse du montant de la cotisation !
    non à l’ordre , non et non !!! stop manitenant !!!!

  11. fh1966 dit :

    Sachez que des IDEL sont en opposition complète avec le conseil de l’ordre
    J’ai pour ma part reçu 3 courriers de la Cpam m’intimant l’ordre d’adhérer
    Dans le cas contraire je serai déconventionné (donc fin des revenus)
    Malgré tout je ne lache rien
    Mon diplome délivré par la DDASS donc par l’état est la seule reconnaissance de ma formation et de ma profession que j’exerce depuis 20 ans en ville et en collaboration avec mes consoeurs et confrères de l’hôpital
    En aucun cas un ordre peut me priver de cet état de fait

  12. Aleks Andre dit :

    Ne payons pas.

  13. Marieley dit :

    Même à 1 euro je ne veux pas cotiser à cette imposture !

  14. Norra Dré dit :

    Je suis IDE , je suis inscrit et élu au niveau local et je n’ai plus de casquette syndicale et je ne reçois aucune indemnité.

    J’approuve certains courriers que vous avez lus, moins la forme et le ton, une chose est sure : pour l’ordre , certains essaient actuellement de faire changer sa politique, de retrouver une cotisation raisonnable pour les infirmiers, et surtout d’être à l’écoute des gens de terrain … (j’y suis tous les jours comme vous …). Certains se battent parce qu’ils croient à ce nouvel outil pour la profession, nous ne sommes pas obligés de faire un copier coller de nos confrères. Cet investissement mérite un minimum de respect, ils sont tous des confrères qui s’investissent même si vous le désapprouvez.

    En lisant ce forum, je ne vois que des remarques concernant la cotisation, et l’obligation d’inscription. N’avez vous que cela comme arguments ? aucune remarque sur les missions de l’ordre , aucune remarque sur les chantier en cours, sur les projets à venir, bref un triste monologue je trouve. A l’image de l’ordre actuel certains dirons, et bien ouvrons le débat !

    Cordialement

    • cedr1c dit :

      désolé de vous voir découvrir aujourd’hui qu’il y a des opposants à l’ordre. Pour les arguments, vous pouvez par exemple aller sur le site du CODI et découvrir sa profession de foi, vous pouvez aussi lire les échanges parlementaires avant la création de cet ordre (et le discours d’une députée PS qui avait vu juste), vous pouvez aussi lire les écrits, lettres et autres mises en avant par les opposants.
      Et vous proposez quoi pour garantir à la banque populaire de rembourser l’emprunt, tout en baissant la cotisation? Bref, même si vous êtes sincère ( c’est une circonstance aggravante), c’est impossible. Force est de l’avouer, et d’en tirer des conclusions. Si vous vous réveillez maintenant, c’est bien trop tard, sinon, sachez juste que l’ordre a eu assez de temps pour convaincre, et qu’il n’a pas réussi. En tant qu’élu, il faut aussi apprendre à agir en fonction des souhaits de chacun, et la majorité est criante: pas d’ordre.
      C’est gentil d’être passé, mais votre discours a quelques années de retard.

    • hugues dechilly dit :

      quoique vous puissiez écrire et/ou penser, nous respectons ceux et celles qui se sont engagés dans cette misérable aventure ordinale pour d’autres idées que ceux qui en sont encore membres …
      ceux que nous respections pour leur engagement quittent le navire avant qu’il ne coule et ont eu l’honnêteté de dire publiquement et sans couvert d’anonymat pourquoi ils le faisaient …
      peut être êtes vous de ceux là ?
      maintenant le niveau d’incompétence et de décrédibilisation ou encore d’immoralité de l’ordre est tel qu’il vous est désormais impossible de faire du neuf avec du vieux …
      commencez par passer par pertes et profits ce machin et quand vous en aurez terminé, revenez nous voir on pourra alors discuter sérieusement d’un outil pour défendre l’avenir de la profession …
      d’ici là bon courage car vous n’êtes qu’au début de vos ennuis …

      • eusèbe dit :

        Il doit être rassurant de penser que seule la cotisation est la cause du refus de l’ordre ; on ne peut pas nier que le montant de 75 € a braqué bon nombre de professionnels mais cela a certainement été le point de départ d’une réflexion sur l’utilité de cet organisme qui est arrivé sournoisement puis brutalement.

        Les élections auraient déjà dû stopper le processus ce qui aurait permis d’arrêter les frais mais que nenni, les infirmières et infirmiers avaient besoin d’une représentation de haute tenue intellectuelle capable de penser, de réfléchir (choses bien sûr impossibles pour la grande majorité d’entre nous) et surtout d’être l’interlocuteur unique face aux pouvoirs publics.

        On a vu le résultat : rien de concret pour les professionnels, des dettes colossales, une communication minable, des guerres d’ego et de pouvoir, et maintenant des conseillers locaux qui se réveillent : on comprend la gueule de bois mais on ne compatis pas, il suffisait d’ouvrir les yeux et d’avouer s’être trompé ; certains l’ont fait, et il n’est pas trop tard pour fuir ce cancer et retrouver sa liberté.

        Avec ou sans cotisation, l’ordre infirmier, c’est NON !

    • lincorrigible dit :

      il n’y a aucun débat a ouvrir, vous avez réussi un coup de force avec la complicité de l’ump, vous vouliez nous nous mettre au pas, voyant que cela ne fonctionne pas vous essayez pas la ruse de nous amadoué puisque le baton ne marche pas mais nous ne sommes pas dupe.
      Gardez le pour vous ce machin meme si vous nous donniez 75 euros nous n’en voulons pas c’est clair.
      Mon reve est de vous voir tous condamnés pour forfaiture.

    • lincorrigible dit :

      vous avez dit obligation, les fascistes aussi ne voulaient que notre bien” et meme si vous etes contre, je le ferai malgré vous car je suis l’incarnation du bien vous n’avez pas assez de matiere grise pour comprendre cela mais a la fin vous me remercierez”

  15. Scalpel dit :

    Moi ce qui me fait sourire c’est qu’il y a 2 ans les anti ordre clamaient haut et fort que 75 euros c’est trop cher et que pour ça ils ne s’inscriraient pas. Que le budget était démesuré et bien au dessus des besoins.
    Aujourd’hui ils nous disent que c’est une opération de com’ car il est impossible de baisser la cotisation à la vue de l’ampleur des missions…

    Avec ou sans cotisation, il y aura toujours des râleurs pour n’être jamais content… et sans avoir auparavant milité activement une fois dans sa vie pour la profession.
    Remarquez votre programme a l’air sympa, c’est le même que la CGT et Sud Santé. Autant adhérer à ceux-là.

    • hugues dechilly dit :

      décidément vous avez vraiment du mal avec cette idée que l’on puisse être contre cet ordre dont l’inutilité est prouvée – par lui même et il fait cela très bien – tous les jours …
      reprenez les écrits de RESILIENCE, depuis le début c’est NON avec ou sans cotisation, je crois que l’on ne peut êre plus clair même si vous cherchez à mégoter parce que vous n’avez pas/plus d’autres arguments à nous opposer/proposer …
      il est évident qu’un ordre a besoin de moyens financiers pour exister puisque vous nous prouvez tous les jours que vous avez toujours besoin de plus d’argent pour un résultat toujours aussi nul … maintenant le montant de la cotisation est accessoire , c’est l’existence même de l’ordre que nous remettons en cause …
      comme l’ordre, vous êtes à bout de souffle …
      si vous voulez adhérer à la CGT ou à Sud Santé c’est votre droit je vous y encourage même …
      personnellement de savoir qui à la plus grosse je m’en moque mais alors totalement (contrairement aux opposants à la présidente), le but est que nous parvenions à abroger cette verrue qui pourrit un peu plus chaque jour à la face de notre profession …
      enfin, monsieur ou madame scalpel l’anomyme caché sous son pseudo, en matière de défense de la profession on en reparlera le jour où vous nous apporterez le moindre brevet et autre fait d’arme en la matière …

    • hugues dechilly dit :

      et en plus toujours autant de mauvaise foi(e), seriez vous cirrhosé ?
      il y a deux ans, monsieur ou madame scalpel l’anonyme caché sous son pseudo, RESILIENCE n’existait pas encore …
      c’est votre comportement abusif et immoral, un peu plus affirmé chaque jour, qui nous a poussé à créer un syndicat anti ordre, dont le premier article des statuts est rédigé comme tel …
      j’en suis arrivé à me demander si vous ne faites pas exprès de saborder l’ordre au quotidien par peur d’avouer que vous êtes dégoûté et que vous n’osez pas rejoindre le camp des 90% de contre ordistes …

      • Scalpel dit :

        Deux commentaires, mon cher, vous me flattez.
        Et je vais vous aider à ne plus fantasmer; non, je ne suis pas élu ni président de je ne sais quoi.
        Aussi il serait mieux de ne pas verser dans la diffamation Mr. le Secrétaire Général… l’abus et l’immoralité sont des notions bien définies dans notre belle République.
        Relisez-moi, vous faites partie de ces hommes qui vivent leur heure de gloire par procuration. Si vous étiez un vrai républicain, vous vous engageriez dans la bataille électorale, intégreriez le CNOI et l’abrogerai de l’intérieur. C’est respectable et même honorable. Et vous gagnerez du temps.

      • cedr1c dit :

        Scalpel, vous mentez dans votre premier message. Lisez par exemple le blog du cdoi90, et ma discussion avec un de ses élus dessus. Vous voyez que je démontrais déjà à l’époque que 20€ de cotisation, c’est impossible. La structure ordinale est une machine à gaz, qui oblige les élus à être payés pour trouver de l’argent, pour être indemnisés, etc. pendant ce temps, on shunte tout dialogue social. L’ordre, c’est du syndicalisme de droite.

        Voyez donc qu’il y a deux ans, certains anti avaient déjà ce discours sur une cotisation basse impossible (relisez aussi le forum du codi, j’y avais copié collé mes échanges avec le cdoi90).

        Bref, votre postulat de départ est faux, vous pouvez ensuite y broder ce que vous voulez.

        Autre chose: intégrer l’ordre pour y faire un putsch, on a vu que ce n’est pas la solution. Il y a eu des personnes menacées d’être mise à la porte, d’autres y être (dont une ex députée, à l’origine de la loi, il me semble), enfin une collègue a été victime de violences par un membre de ce cdoi. Encore une fois, vous parlez dans le vide.

      • lio dit :

        vous avez fait le ménage ( en partie du moins ) chez ceux qui ne pensaient pas tout à fait comme vous. Relisez la lettre d’information du 01 mars 2010 N°LI/ DG/19/ 2010″tant attendue”(dixit la présidente ). Dans laquelle elle explique comment faire perdre la qualité de conseiller …..
        Il existe toujours des capos pour l’appliquer consciencieusement ….
        Belle leçon de démocratie ….

      • anti ordre dit :

        “la lettre d’information du 01 mars 2010 N°LI/ DG/19/ 2010?tant attendue »”

        on la trouve où cette lettre ?
        elle est publique ou interne ?

      • lincorrigible dit :

        pourquoi rentrer dans ce machin,c’est a vous de faire la preuve qu’il est désiré, chiche faites un reférendum si vous etes si sure de vous.
        Pour quelle raison avez vous agi a la maniere d’un musolinien?

    • lincorrigible dit :

      Bien sur que c’est trop cher,mais nous etions loin de nous imaginer de la mégalomanie de votre présidente et de ses sbires a la limite qu’ils se masturbent entre eux c’est leur problème ,mais si il faut que nous soyons non seulement les spectateurs mais en plus les financiers alors la non cela devient indéscent.
      Ne nous prenez pas pour des malgrés nous (soldats alsaciens enrolés de force dans l’armée allemande)
      Si au moins vous nous aviez demandé notre avis.

  16. mag dit :

    Bonjour!!!
    J’ai rencontré un médecin pdt ma tournée ce matin, il nous soutient ds notre combat!!! Et m’a dit, “de toute façon vous avez bien raison, l’ordre et les ordres ne nous sert a rien, mise a part emmerder le monde…”!
    Avec ou sans cotisation l’ordre on n’en veut pas!!!!

  17. Yop dit :

    Tout cela est bien à l’image de l’ordre: une dictature voulue par certains avides de pouvoir. Tellement avides qu’ils se tapent entre eux pour être les chefs. Et tout cela est sensé représenter 500000 infirmiers?…
    Notre profession est ne mérite pas cette mascarade. Les patients non plus. Notre profession ne mérite pas un ordre voulu par quelques tarés (minoritaires) du pouvoir .
    Alors que l’ordre est en pleine déconfiture, ne nous laissons pas berner par l’hypothèse d’une baisse de la cotisation pour les salariés. Elle ne serait que temporaire…
    Continuons à nous mobiliser contre ce mouvement dictatorial, bien éloigné des préoccupations soignantes du quotidien dont il se sert de prétexte pour tenter de briller à travers quelques communications volées à la science soignante.
    Yop
    ISP et CS

  18. eusèbe dit :

    L’ordre infirmier est devenu un pantin désarticulé gesticulant au gré des baffes qui arrivent de partout : et d’une, venant du ministère, et de deux venant du sénat, et encore une de Resilience, et en voilà en provenance de l’extérieur et même de l’intérieur : ils en sont même à se mettre des baffes entre eux : donner 75 € pour compter les baffes, ce n’est pas donné ! A quand la grosse torgnole en provenance directe de l’Assemblée Nationale ? Leurs petites magouilles, du genre à baisser le montant de la cotisation pour les salariés ou bien le comité de salut ordinal pour déloger la présidente, sont déjà sur la place publique et, chez Resilience, il est de notre devoir d’informer les professionnels des évènements ; et chez nous, pas de recherche de pouvoir ou de notoriété, seule notre liberté de penser, d’exercer et de s’associer avec qui l’on veut nous anime. Avec ou sans cotisation, l’ordre infirmier, c’est non !!!

  19. hugues dechilly dit :

    quel (triste ) spectacle !

    après les articles au sujet de l’ordre infirmier et les rebondissements à n’en plus finir, ces trois dernières semaines n’en finissent plus du feuilleton ordinal de série D, feuilleton qui voit les pires complots et autres trahisons/tractations se dessiner au sein même de l’ordre …

    RESILIENCE est destinataire d’informations internes à l’ordre, informations fiables et confirmées, RESILIENCE protègera ses sources afin de protéger les intérêts de ces mêmes sources …

    mais quel triste spectacle, confirmation s’il en était besoin, de ces (en)jeux de pouvoirs ordinaux où chacun essaie de piquer la place de l’autre et où les pires ambitions sont sujettes à des accouplements/compromis contre nature …

    à ces pratiques douteuses (dont nous n’avons jamais douté qu’elles puissent avoir lieu) s’ajoute la puanteur de projets vils et autrement plus pervers : la baisse de la cotisation ordinale dans le but d’amadouer les récalcitrants et/outres indécis pour mieux, ensuite, les assommer avec une cotisation annuelle revue à la hausse …

    les attaques personnelles contre la présidente Leboeuf étant, elles, le rideau de fumée pour mieux nous enfumer …

    ainsi, les agissements au niveau départemental trouvent un écho non moins vomitif au plan national, tant il est vrai que certains conseillers nationaux sont issus des niveaux départementaux et régionaux, et, cumulent – non seulement les indemnités – mais aussi les mauvaises manières et autres pires desseins …

    de tout celà, nous ne voulons pas, nous n’en avons jamais voulu …

    cette pièce théâtrale, tantôt comédie, tantôt tragédie est une farce moisie de la pire espèce, et c’est pourquoi, plus que jamais déterminés nous ne lâcherons rien face à l’ordre infirmier, rien face à ceux et celles qui le soutiennent, y compris et surtout, en période d’agitation électorale …

    • andina dit :

      tout à fait d’accord,non à l’ordre , il ne manquait que ces dernières grand-guignolades pour que l’affaire devienne désespérante. je ne peux concevoir d’être représentée par de telles gens! Notre profession n’a pas besoin de cela: salariée du privé, je peux vous assurer que nos soucis n’ont aucun écho dans ces discours ou prises de position, mal payés, surchargés de travail, formateurs de nos futures collègues(réduction de l’accueil dans les CHG et CHU),acharnés à améliorés nos conditions d’exercice au travers des instances de personnel nous ne cotiserons jamais à un quelconque ordre, pas 1 ct …le boulot est ailleurs

  20. IDE Inscrit mais pas élu dit :

    Je vois que mon commentaire a été supprimé ?
    Susceptible le Hugues Dechilly…

    Je CONFIRME mes propos: la lettre ouverte des 4 élus du CNOI à la Présidente et à laquelle vous faites bien allusion dans votre commentaire (“extrait de la lettre ouverte à la présidente Leboeuf en date du 19 février 2011”) et qu’Actusoins reprend en parties NE CONTIENT PAS les passages que vous citez.

    D’où mon opinion que je CONFIRME: vous êtes bien un MENTEUR.
    Et le pire, c’est que vous désinformez donc les collègues à vos propres fins. Inacceptable.

    • hugues dechilly dit :

      vous me faîtes mais alors franchement rire monsieur ou madame l’anonyme …
      vous vous enfoncez encore un peu plus dans le ridicule à chacun de vos écrits …
      le courrier auquel vous faîtes allusion est daté du 20 février 2011 et il est bien signé des 4 élus au CNOI, je ne vous contredirai pas là dessus …
      celui duquel j’ai posté, ici, le copié collé et daté du … 19 février 2011 et n’a rien à voir avec celui auquel vous faîtes allusion …
      plusieurs courriers “ouverts” ont été adressés à la présidente Leboeuf sur 4 jours et je suis au regret de constater que manifestement nous sommes mieux informés que vous sur ce sujet …

      à très bientôt …

      • IDE Inscrit mais pas élu dit :

        Oui, il est clair que de parler d’un courrier juste avec sa date alors que le sujet principal est le courrier officiel et avec le même titre… n’induit pas du tout les lecteurs à l’erreur.

        Vous apprenez vite la manipulation. Il y en a besoin dans votre nouveau métier.

      • hugues dechilly dit :

        et mauvais joueur en plus …

    • hugues dechilly dit :

      pour le reste, la rédaction d’Actusoins est autonome et assez grande, je pense, pour gérer ce qui est écrit sur les post de ses forums et d’en séparer le bon grain de l’ivraie …
      je n’ai ni le pouvoir, ni la prétention de dire aux journalistes ce qu’ils doivent écrire et/ou penser …

      • cedr1c dit :

        C’est bien, il progresse, maintenant qu’on lui montre que le coument existe, il remet en cause son utilisation…il ose tout.

      • cedr1c dit :

        (Document, mes excuses)

      • IDE inscrit mais pas élu dit :

        Oui, et je maintiens ma version et votre engouement à désinformer les IDE.
        De toute manière j’espère quand même que vous ne pensez pas un seul instant, dans votre naïveté touchante, que le combat de votre vie aura le dénouement tant espéré…
        Je vous annonce un scoop: les médecins, les architectes, les avocats ne se sépareront pas de leur Ordre. Les IDE non plus. On prend les paris.

      • cedr1c dit :

        Juste deux questions:

        – y a t il eu plus d’argent entré par les cotisations cette année que l’an passé? (en gros, le nombre d’inscrit a t il progressé de 40% ?)

        – Dans ce contexte de non progression de srentrées d’argent, comment la banque populaire peut elle récupérer l’argent que l’ordre lui doit, alors que l’Etat dit ne pas intervenir dans cette société privée?

        L’ordre risque de mourir économiquement, et non pas politiquement, mais le résultat sera le même. dans des courriers internes, des élus (présidents de CROI) parlent de fin de cet ordre comme d’une chose plus que probable, ce n’est pas votre discours qui varie en fonction des éléments que l’on vous donne qui va nous faire penser le contraire.
        Pour info, les médecins, architectes et avocats ont des professions à majorité libérales, pas les infirmiers. Une structure ordinale n’est peut être pas viable pour des professions avec autant de salariés.

  21. cedr1c dit :

    Je sais, mais c’est juste pour montrer que celui qui crie à la manipulation désinforme.
    Victimisation, mensonges, on est dans le discours ordinal, ni plus ni moins.

  22. melodrey dit :

    non seulement MR DECHILLY ne perd pas les pédales mais de surcroit la totalité du courrier que vous remettez en cause est visible par les adhérents sur le site de RESILIENCE.Je confirme que l’extrait produit ici par MR DECHILLY correspond en tout points a la lettre adressée a la présidente LEBOEUF par cet élu ordinal .
    Attaquer des idées est une chose ,attaque nomément un e personne en est une autre ,se rendre coupable publiquement de diffamation est maintenant un fait établi
    En résumé MR L’IDE inscrit mais pas élu (je suis triste pour vous) c’est VOUS soit qui faite de la désinformation,soit qui parlez sans rien savoir et c’est encore plus grave

  23. PSEUDO dit :

    VOTER CONTRE LE CANDIDAT UMP C’EST VOTER CONTRE L’ORDRE INFIRMIER

    DITES LE DANS LES IFSI LES HOPITAUX LES CABINETS ET SURTOUT FAITES LE DITES LE AUSSI A VOS FAMILLES

  24. mag dit :

    Vrai ou faux!!! Désinformation ou pas!!! Je n’ai attendu hugue ni résilience pour m’opposer a l’ordre et cette énorme mascarade!!! Je suis sortie de l’école en 2004, et déjà les formateurs nous disaient que ça ne nous servirait a rien…. Non a l’ordre!!!!

  25. eusèbe dit :

    Diable, on attaque les personnes ! Où est donc passé le débat d’idées et l’appel au grand rassemblement des infirmiers sous la bannière ordinale ? Quelle misère !!

  26. mag dit :

    Les idel aussi sont contre l’ordre!!!! Elles sont tout aussi menacées…!!!! Pour les nouvelles installations, la cpam exige un n•d’ordre, si pas de n• pas d’autorisation d’exercer….!!!
    Pas facile pour elles de résister elles n’ont pas le choix…. La France pays de liberté!!! Liberté???

  27. pas besoin d’ordres medicaux ou paramedicaux jai envie d’exercer en paix sans contraintes ou je change de boulot et j’invite tous les etudiants a arreter leur etudes

    • melodrey dit :

      c’est tres bien mon petit lolo je veux travailler en paix et continuer a penser seul je n’ai nul besoin qu’on pense a ma place et que pour ce faire ça ma coute 75 euros …pour l’instant

      • CuCuLaPraliNe dit :

        Ben oui !
        L’ordre veut gérer notre vie professionnelle mais n’est pas capable d’aligner deux chiffres sans faire une erreur …
        Passer de moins 380000 à moins 4800000 euros c’est quand même pas rien !

  28. melo dit :

    IL FAUT DEJA COMMENCER AUX CANTONALES DE MARS VOTER CONTRE LE CANDIDAT UMP C’EST VOTER CONTRE L’ORDRE INFIRMIER

  29. melo dit :

    je pense qu’il faut tenir encore un an puis que SARKO ET BERTRAND perdent les élections et je pense que cet ordre AUTORITAIRE devrait disparaître car je vne vois pas comment une autre majorité pourrait le maintenir

  30. Nelly Dorard dit :

    Je suis d’accord pourquoi payer alors que nous sommes deja sous payées pour tout la travail que l’on fait !!!!

  31. cedr1c dit :

    Les libérales seront contentes d’apprendre qu’avec leur soutien, l’ordre va encore plus les faire payer…mais pas de soucis, on assommera les autres lorsqu’ils seront inscrits.
    Bref, querelle de coqs, et surtout on se fout bien des infirmiers, mais moins de leur argent.

    • hugues dechilly dit :

      en aurais tu douté un seul instant ?
      moi, jamais …

    • eusèbe dit :

      Crise ? Quelle crise ? Qui est responsable de cette situation et qui a voulu s’approprier par la force toute une profession tout en se faisant payer pour cela ?

      On voit bien qu’en aucun cas ces gens là s’intéressent à la profession et surtout à leurs collègues qui rament tous les jours.

      Ce qu’ils veulent, c’est installer leur truc nauséabond, aux frais de leurs victimes.

      Ne leur laissons pas le temps de respirer et clamons très fort, que, même gratuit, l’ordre infirmier, c’est non !!

      Et surtout que ces gens ne se fassent pas d’illusion, à Resilience, nous ne sommes pas dupes de leurs tricheries, ils sont très forts pour cela, nous continuerons nos actions jusqu’à l’extinction complète de leur vile organisation.

  32. hugues dechilly dit :

    extrait de la lettre ouverte à la présidente Leboeuf en date du 19 février 2011:

    Sans sombrer dans une cotisation symbolique, ce qui serait, à tous points

    de vue, ridicule, nous devons trouver un compromis qui permette une

    «sortie de crise» honorable. Notre avenir en dépend. Dans un contexte

    éminemment «politique», il convient d’avoir une réaction «politique», on

    ne pourra plus nous reprocher d’être braqué et nous reprendrons la main.

    La cotisation pourrait, par exemple, être baissé à 50 euros pour tout le

    monde, ou encore rester fixée à 75 euros pour les libéraux (qui ne font

    pas trop de difficultés) et fixée à 30 euros pour les salariés, peut

    importe…

    Il faut d’abord que notre Ordre s’installe dans le paysage et dans les

    meurs de notre profession. Il y aura toujours des rebelles, le vieil Ordre

    de médecins en a toujours, mais aujourd’hui, il nous appartient de faire

    abstraction des blessures du présent pour construire notre avenir.Nous

    disposons maintenant enfin, d’un inestimable moyen de valoriser notre

    profession, ne prenons pas le risque de compromettre l’avenir de ceux qui

    vont nous suivre par une attitude rigide et dangereuse. Par ailleurs les

    cotisations pourront évoluer avec le temps et c’est du temps qu’il nous

    faut.

    • hugues dechilly dit :

      on baisse la cotisation et ensuite on baise les IDE …

    • Norma Colle dit :

      “””Il faut d’abord que notre Ordre s’installe dans le paysage et dans les

      [u]meurs[/u] de notre profession””””
      meurs..lapsus révélateur….

      Alors oui ONI tu peux crev-r!!!!

      Sinon extrait de lettre gerbant!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      Allez les IDEL il est temps d’ouvrir vos bouches et de rejoindre les salariés en révolte!

      Quedalle pour l’ONI!!!!!!!!!!!!!!!!

  33. faut pas payer faites comme nous ne payer pas pour un ordre qui ne sert à rien

    • lincorrigible dit :

      cet ordre non seulement ne sert a rien mais en plus il est nuisible a chacun d’entre nous, je trouve qu’il a violé ma conscience en mettant en avant queje le désirais, je n’aime pas que l’on parle a ma place (infirmier) sans meme me consulter.
      en effet si on m’avait demandé mon avis ,je n’aurais pas fait obstacle a condition de ne pas y en etre inclus , car nous sommes en démocratie et chacun est libre d’adhérer ou non a l’association de son choix ,mais me faire embrigader , par une bande menteurs NON.
      Résultat je les hais pour ne pas en dire plus.

  34. bobo dit :

    Grosse manpulation……..de toute facon il n’y pas d’issu, car s’il baisse la cotisation, il ne pourrons pas rembourser l’emprunt au prix d’un renegociation des interets et donc d’une dette qui s’allongera dans le temps..et donc d’une augmetation dans les annees a venit apres une baisse mensongere propose par les pseudo-democrates et les pseudo-syndicaliste…meme gratui et meme paye…jon n’en vet pas

    • anti ordre dit :

      oui, il y a de forte chance de manipulation : baisser la cotisation pour appâter le petit peuple et après, coup de matraque pour faire vivre l’ordre sur un grand pied

      ne nous laissons pas leurrer par des manœuvres politiques

      AVEC OU SANS COTISATION, L’ORDRE INFIRMIER C’EST NON

      (bien votre slogan , RESILIENCE 😀 )

  35. mAtlepirAt dit :

    MEME GRATUIT L’ORDRE INFIRMIER C’EST NON.POUR CEUX QUI DISENT QU’A 35E ILS LAISSENT UNE CHANCE Y A QUE CA QUI VOUS INTERESSE? CA VOUS DERANGE PAS QUE NOUS IDE NOUS PAYONS SEULS POUR ASSURER DES MISSIONS DE SERVICE PUBLICS ;ABATTONS CET ORDRE POURRIS DONT LA SEUL MISSION EST D4ACCOMPAGNER LE GOUVERNEMENT DANS SA POLITIQUE DE PRIVATISATION DES SEVICES PUBLICS,DE FLICAGE DE LA POPULATION SOUS COUVERT DE SECURITE ET DE DRESSER LES FRANCAIS LES UNS CONTRE LES AUTRES.I..I.

    • eusèbe dit :

      Bravo mAtlepirAt, le montant de la cotisation n’est qu’un détail : ils sont en train de tout casser et de tout refiler pour le profit d’une minorité : débarrassons nous de cet ordre parasite et inutile, ne faisons pas dans la demie mesure : détruisons l’ordre infirmier !!

  36. jam dit :

    Oui ! effaçons cette mauvaise plaisanterie ordinale qui n’a que trop duré.
    Même si certains ont réellement cru en s’engageant dans cet ordre qu’il pourrait être bénéfique à notre profession, ils ne peuvent que le laisser tomber au vu de ces combats de coqs!
    Quand bien même il serait gratuit, l’ordre sera toujours nuisible, le théatre de petits jeux de pouvoirs entre coquins.

  37. eusèbe dit :

    Madame Le Boeuf, en réponse au député UMP Richard Maillé, clamait fin octobre 2009 que le calcul minimum de la cotisation avait été effectué par le cabinet d’audit Ernst & Young, et qu’il avait été fixé à 82 € “pour faire face à nos obligations” : en clair, on peut donc considérer que 75 €, c’était “cadeau” : alors pour celles et ceux qui attendent une baisse de la taxe “pour voir”, à mon avis, c’est tout vu . Pour ma part, c’est l’ordre que je ne veux pas ! Et ce que montre actuellement les chefaillons de l’organisation qui devait rassembler toute la profession ne fait que renforcer mes idées. Même gratuit, l’ordre infirmier, c’est non !

  38. anti ordre dit :

    oui et c’est facile comme ça….

    supprimons ces privilèges et à mon avis, il n’y aura plus de foire d’empoigne pour avoir un poste

    tout est mal fait dans cet ordre
    trop de portes ont été laissées ouvertes

    désolée pour ceux qui y croyaient sincèrement (et il y en a sûrement), mais l’image renvoyée est trop mauvaise pour essayer de sauver les meubles

    et si c’est pour tomber de Charybde en Scylla…..(parce que c’est ce qui nous attend si l’ordre survit)

    il est temps de tout effacer…………..sauf l’ardoise…;)

  39. cedr1c dit :

    Combat de coq, entre des syndicalistes libéraux qui veulent étendre leur emprise aux salariés et les syndicalistes salariés type SNPI qui tentent d’avoir une représentativité via cet ordre. Au milieu de ça, rien, si ce n’est une dette colossale.

    L’ordre pour unir la profession, on voit bien avec ses querelles intestines que c’est impossible. L’ordre crédible, on le voit tout autant…les élus les plus honnêtes sont partis depuis bien longtemps

    • Norma Colle dit :

      La liste des “multi casquettes syndico-ordinés” ( CNOI,CROI,CDOI) est longue..les places sont sûrement très intéressantes:.pognon,pouvoir et loin de du travail réel des IDE….Que ces planqués retournent au travail !!!!!!!!!!!!!

      • anti ordre dit :

        ce privilège de multi casquettes devrait être interdit
        1 personne = 1 poste toutes instances confondues

        c’est trop facile comme ça , de régner sur une profession entière

        c’est purement et simplement de la dictature (et du pognon facilement gagné en indemnités de tout ordre )

      • cedr1c dit :

        Il y a un texte qui dit qu’un président de syndicat ne peut siéger à l’ordre. Du coup, Amouroux est devenu “secrétaire général” du SNPI…

      • hugues dechilly dit :

        par contre beaucoup sont en même temps secrétaires généraux ordinaux départementaux – et – secrétaires généraux syndicaux départementaux …

        et c’est là que çà fait mal car il y a collusion d’intérêts …

  40. PSEUDO dit :

    on mesure les difficultés de pays à se débarasser de dictatures lorsque l’on voit la résistence de ces aparatchiques pour disparaître

  41. ridfa69 dit :

    arnaque on baisse la cotisation pour la remonter dans trois ans

  42. Santé de fer dit :

    Bonjour
    Cet incident montre bien que l’ordre doit vraiment nous écouter, et que tous les élus ne sont pas comme Me Leboeuf. Utilisons les élections à venir pour élire des gens qui tiendront leurs promesses

    • anti ordre dit :

      ben c’est bien gentil de voter…….mais ça n’est réservé qu’aux seuls inscrits, c’est à dire 13% des IDE
      donc ce ne sera encore pas le reflet de toute la profession, loin de là

      le résultat de ces élections ne sera encore que le reflet de la volonté de ceux qui veulent garder l’ordre, donc toujours les mêmes
      c’est un jeu de chaises musicales, ni plus ni moins

      rendez-vous à l’évidence : cet ordre là est pourri, il est trop tard pour le soigner

  43. eusèbe dit :

    Les protagonistes ordinaux n’avaient pas besoin de toute la profession infirmière pour régler leurs querelles d’ego mais il est vrai que le gâteau de 40 millions d’euros était appétissant ; chez Resilience, pas de conflit de pouvoir ni de désir de butin : un seul credo : même gratuit, l’ordre infirmier, c’est NON !! Ceci dit, le spectacle donné est plaisant bien que pour certains il soit un peu cher… Nous attendons la prochaine scène avec impatience en espérant que l’acte des élections ne soit pas supprimé car celles-ci risquent d’être grandioses…

  44. eusèbe dit :

    Pas un centime pour ça !!! Triste fin pour un misérable projet !!!

  45. Chateau Nathalie dit :

    Moi non plus !

  46. c’est pour ça que je paye pas ma cotisation…..

  47. PSEUDO dit :

    une réflexion pédagogique et empathique la caresse après le bâton ILS NOUS PRENNENT VRAIMENT POUR DES CONS

  48. lame dit :

    pas un euro pour ce machin l’ordre doit disparaître nous n’en voulons PAS SURTOUT NE PAYEZ PAS POUR TRAVAILLER CAR SI ILS BAISSENT L’IMPOT PROVISOIREMENT CE SERA POUR MIEUX L’AUGMENTER DEMAIN

  49. lame dit :

    décidément cet ordre est pourri !!!!!

  50. IDE Blasé dit :

    Pareil IADE92, avec une cotisation à 35 euros ET un changement de présidence, je veux bien laisser une chance.
    Faut voir…

    • hugues dechilly dit :

      je crois que penser un seul instant qu’un ordre infirmier ou autre avec un tel fonctionnement pourrait perdurer sur la base d’une seule cotisation à 35 euros est une utopie :

      – les kinés sont redescendus à 75 euros pour les salariés (15% du nombre total des kinés) tout en maintenant la cotisation libérale à … 280 euros/an

      – les avocats sont à 500 euros et ne gagnent pas tous des fortunes … loin s’en faut …

      – les médecins sont à 216 euros

      l’ordre infirmier ne pourrait fonctionner normalement à moins de 75 euros, c’est clair et si la cotisation venait à baisser demain ce serait pour mieux tripler l’année suivante … (n’oubliez pas qu’il y a un lourd déficit à absorber et qu’il faudra bien le payer à un moment ou à un autre …) et une fois votre RIB en possesion de l’ordre c’est l’huissier (comme pour les kinés) qui viendra frapper à votre porte pour encaisser l’impôt ordinal si vous ne payez pas … et ensuite c’est le tribunal (comme pour les kinés actuellement, prochaine fournée le 10 mars au tribunal de Gap) qui frappera à votre porte …

      le slogan de RESILIENCE depuis le début est : avec ou sans cotisation, l’ordrfe infirmier c’est non !

    • Norma Colle dit :

      Franchement une baisse de cotisation….çà durera combien de temps??????????? Ce sera juste une baisse “politicienne” temporaire.De toute façon pour la majeure partie des IDE même gratos on n’en veut pas ce cette pétaudière puante!!!!!!! Suffit d’organiser un VRAI VOTE de TOUS les IDE pour avoir une réponse claire.L’ordre a été installé sur un mensonge ,une arnaque qui devrait être sanctionné par la justice!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • lincorrigible dit :

      ok meme pour 1000 euros a condition que seules ceux qui votent paient cette cotisation ainsi l’oni responsable de ses seules adhérants pourra régler ses dettes en foutant la paix au reste de la profession.
      Si vous voulez absolument cet ordre n’embarquez pas n’obligez pas ceux, les autres a prendre part a vos mascarades et surtout ne leur demandez pas de régler vos factures. Le peuple infirmier en a par dessus la tete des bons penseurs qui veulent faire leur bien contre eux meme

  51. melodrey dit :

    comment pourraisje etre represente par un ordre ou 90 pour 100 d’une profession ne se reconnait pas? RESILIENCE a raison
    a l’interieur meme de leur microcosme microcosmique c’est le foutoir et je reste poli une presidence pour le moins psychorigide aucun consensus aucune ecoute et pas plus d’entente
    l’ordre ,le desordre ne serre a rien il est autiste et n’entend rien, pas plus les 500 000 infirmiers qu’il impose re representer que les instances de son “truc”
    si les IDEL veulent le desordre ,l’ordre (decidemment je n’y arrive pas) qu’ils le gardent pour eux mais que cesse tout ce gachis qui n’est que contre productif

  52. MANIPULATION dit :

    ATTENTION ceci est une grosse manipulation afin de redorer l’image vis a vis du gouvernement…..cette p^seudo-rebellion sent a plein nez la manipulation

  53. BOf BOF dit :

    4 elus sur 52 c’est peu pour appeler ca elan de mocratie

  54. IMPOSSIBLE DE BAISSER dit :

    Si l’oni baisse…c’est la banqqueroute….sil elle baisse elle repartira a la hausse apres…mefions nous de ce faux putsh qui cache une volonte de fer de preserver l’ordre NON a l’ordre

  55. Scalpel dit :

    Enfin !
    Les élus se réveillent de leur léthargie.

    Le débat peut avoir lieu, c’est cela la démocratie et le rôle d’élus. Certains ont au moins compris qu’il fallait écouter les électeurs et leurs demandes.

    • CuCULaPraLiNe dit :

      Ah oui monsieur ou madame Scalpel : de quels électeurs parlez vous donc ?
      Vous savez fort bien que pour être électeur il faut être à jour de sa cotisation.
      Et que pour être électeur il faut aussi être inscrit à l’ordre.
      Comme il y a de moins en moins de cotisants, même inscrits de force l’an passé, vous allez avoir combien d’électeurs ?
      8% (sur 15% d’inscrits) du total des professionnels infirmiers ?
      Elle est belle votre démocratie de pacotille.
      Bientôt vous et vos amis de l’ordre kiné serez moins nombreux que les adhérents à RESILIENCEau CODI et à ALIZE, qui augmentent tous les jours, s’en est à se faire pipi dessus.
      J’ai lu quelque part qu’on parlait de Dallais infirmier à la française ?
      Leboeuf c’est sue ellen et qui est jr ?

    • ideldelaliberte dit :

      Votre stupidité n’a d’égale que votre commentaire. De quels pseudos élus parlez vous? Ceux là même qui n’ont recueillis qu’à peine 10% de participation? Vous ne pouvez pas croire qu’il s’agit de démocratie dont on puisse parler alors même que ces élus ne sont pas désirés et sont désormais rebutés par plus de 80% de la population!
      Les électeurs? Quels électeurs? Les 3 clampins qui se sont précipités aux urnes afin d’élire leur ami pour pouvoir conserver leurs petits acquis et assoir leur pouvoir sur la population IDE?
      Je pense qu’il s’agit d’une manipulation. Je ne parierais même pas que ce soit vrai car je pense qu’ils souhaitent se faire plaindre à un moment ou tout se retourne contre eux. Facile de jouer le petit canard quand une majorité écrasante est contre vous.
      J’imagine mal un pdt de CDOI comme eric gonzalez par exemple aller désavouer leboeuf alors qu’il est extrèmement virulent et qu’il contribue à cette image d’un ordre répressif, dont les soit disant comissions de conciliations ressemble à des procès dignes de tribunaux d’exceptions et qu’il préside avec plaisir et délectation de voir des IDELS se faire mettre hors convention par la CPAM….
      J’imagine mal leboeuf si désavouée que ça alors que yves culty un pdt de CROI qui soit disant connaît les lois appel en secret les personnes qu’il vient de juger pour leur donner les marches à suivre parce qu’il est pas d’accord avec le choix de ses collègues mais qu’il n’ose pas le dire en face…

      Non, franchement, je pense qu’il s’agit d’une manipulation de l’ordre afin de faire genre qu’ils sont décriés, et faibles jusqu’en leur sein….

    • eusèbe dit :

      La niaiserie a cela de déroutant qu’on ne sait jamais si il faut reprendre ou non les choses au tout début : si, par le plus grand des malheurs, j’avais eu une conscience ordinale, me serais-je laisser longtemps malmener au point d’acquiescer au discours de la présidente qui est devenu, au fil des mois, insupportable. Les élus se réveillent (4 pour être précis), mais pourquoi avoir attendu un état de décomposition avancé de l’ordre pour se manifester ? Vous nous avez beaucoup aidé dans notre travail d’opposant de Resilience, et vos agissements ont nourri grassement nos courriers et courriels envoyés tous azimuts : de cela, soyez remerciés ! Quant au débat que vous prophétisez, comment peut-il avoir lieu ? L’ordre ne nous a pas habitué à une recherche collective de solutions ; et d’abord, la première chose qui aurait dû être débattu au commencement, c’était un vrai sondage représentatif, oui ou non, les infirmiers voulaient-ils un ordre tel qu’il est actuellement ? Mais quand on ne veut pas connaitre la réponse, on ne pose pas la question, n’est-ce pas ?

  56. […] This post was mentioned on Twitter by Adecco Medical and Isa de FONDAUMIERE, ActuSoins. ActuSoins said: Ordre Infirmier: rébellion interne à tous les échelons http://bit.ly/eh4t7Y […]

  57. iade92 dit :

    Perso avec une cotisation à 37 euro je pourrais passer le cap à conditions que celle ci reste à 37,5 euro

    • cedr1c dit :

      Comment l’ordre peut il rémunérer ses élus avec cette cotisation. Un exemple, un seul: l’ordre donne 67200€ au CH de Versailles pour mise à disposition de sa présidente, vous pensez qu’elle va demander à baisser son salaire?

    • anti ordre dit :

      ça ne se résume vraiment qu’à ça pour vous ? la cotisation ?
      à qui allez vous faire croire qu’une IDE est à 35€ près sur 1 année ?

      et vous pensez que ça va rester à 35€ ad vitam eternam ?
      qui va payer leurs dettes ?
      pourquoi du jour au lendemain, les 37 000 000 €, qui avaient été calculés “au plus juste et même en dessous”, ne seraient-ils plus nécessaires ?

      il serait temps de redescendre sur terre et de voir plus loin que le jour présent, c’est votre avenir professionnel qui est en train de se jouer

      • lincorrigible dit :

        voulez vous cotiser pour que l’on vous sanctionne, n’imposez votre masochisme aux autres.

  58. hugues dechilly dit :

    s’il en était encore besoin, ces nouvelles informations, dont certaines circulaient le week end dernier sur le réseau ordinal, montrent, une fois de plus, que l’ordre n’est pas viable et qu’il est autant critiqué de l’intérieur (voire plus) qu’il ne l’est de l’extérieur …

    les soifs de pouvoir et autres rivalités, appétits et envies personnelles de mettre la main sur l’appareil ordinal apparaissent au grand jour …

    le combat entre d’un côté les salariés et les libéraux au sein de l’ordre est flagrant …

    cette situation ne laisse rien présager de bon et il est maintenant grand temps que soit mis fin à cette mascarade au prix de 19 millions d’euros le ticket d’entrée …

    • Jeannine Pierrard dit :

      On peut aussi se dire que c’est le jeu normal dans une institution démocratique. Après tout ce type de conflits on les voit tous les jours au gouvernement, au parlement ou, en encore pire, dans les conseils régionaux, généraux et municipaux. Et cela coûte aussi de l’argent mais c’est le prix de la démocratie.
      C’est pas pour ça qu’il faut supprimer toutes ces institutions et d’ailleurs personne ne le demande alors pourquoi il faudrait en tirer la conclusion que l’ordre doit disparaitre ? Je ne comprends pas la logique.
      Ou alors on préfère un bon vieux dictateur et pas d’opposition pendant quarante ans là au moins y a pas de débat et pas de lettres ouvertes mais ça finit en bain de sang !

      • hugues dechilly dit :

        sauf que pour le coup, la profession infirmière – dans son ensemble – n’a jamais demandé à avoir un ordre infirmier …
        le pouvoir politique se retrouve à gérer une patate chaude depuis maintenant 3 ans et il ne sait pas à qui la refiler …
        cette loi du 21 décembre 2006 est le fruit parlementaire d’un travail de lobbying de vingt années et d’une minorité infirmière …
        nous avons depuis le début, tiré la conclusion que l’ordre doit disparaître car les structures ordinales – on le voit tous les jours avec l’ordre des kinés, avec l’ordre des médecins, avec l’ordre des dentistes … – sont des structures d’exception qui concentrent tous les pouvoirs sans aucune possiblité de transparence et il faut attendre des scandales comme celui de l’ordre des médecins du 8° arrondissement pour que le ménage soit fait et que les mauvaises habitudes soient reprises dans la foulée …
        les luttes de pouvoirs intestines entre les baronnets infirmiers de province pour asseoir leur fauteuil et mieux assurer leurs arrières, y compris professionnelles, sont flagrantes et certains d’entre eux en répondront d’ici quelques temps devant les tribunaux …

      • lincorrigible dit :

        on ne veut pas du machin gardez le pour vous avec libre adhésion

    • denis dit :

      Bonjour, mettons pas les liberaux face aux salariés.Je suis liberal et totalement anti ordre pour les mêmes raisons que vous sans doute et aussi parceque j’aime pas , justement ,lOrdre et la hierarchie (c’est pour ça que je suis idel )
      La soif de pouvoir , les complexes et les frustrations qui conduisent à se réclamer de L’AUTORITE sont des moteurs répendus dans toutes les strates de notre profession (et des autres itou )
      Le problême encore une fois est que personne (ou si peu de monde) ne désire cet ONI honni.
      Les salariés et liberaux qui se castagnent au sein de l’ordre sont du même moule et je les méprise autant les uns que les autres.

      • hugues dechilly dit :

        salut denis,

        il me semble évident (mais tu as raison c’est mieux quand c’est écrit !) que je parle des responsables syndicaux et pas des IDE/IDEL …

      • josie Larondo dit :

        Oui et le jour où vous subirez un détournement de clientèle d’un collègue ou vous ferez arnaqué par votre remplaçant ou votre collaborateur vous viendrez pleurer auprès de l’Ordre pour qu’il vous défende. C’est dans ces moments que tout à coup on trouve que l’AUTORITE ça a du bon !

      • eusèbe dit :

        Parce que ce sont des pratiques qui existent chez les IDEL ?

      • mag dit :

        Et ben oui!!! Tu c bien les idel c arnaques et cie!!!!! Détournement de “clientèle”!!! Je crois rêver!!!! Au fait une petite précision, on soigne des patients et non des clients!!!!

        clients!!!!

      • hugues dechilly dit :

        pour ce genre de problème, il y a les tribunaux du peuple et pas besoin des tribunaux ordinaux où tout se règle à l’amiable entre amis …

        l’autorité oui çà à du bon, c’est même plus que nécessaire mais l’autorité ordinale laissez moi rire …

        et encore plus quand l’autorité départementale est remise en cause directement par l’autorité régionale, çà aussi c’est une belle claque …

      • josie Larondo dit :

        C’est comme quand une cour d’appel contredit le jugement d’un tribunal de grande instance. C’est le fonctionnement normal de la justice et c’est même une garantie fondamentale et un droit pour tout citoyen d’avoir un double degré de juridiction. Je ne vois pas le problème au contraire !

      • cedr1c dit :

        Une double peine, ça ne vous dérange pas Josie? La non séparation des trois pouvoirs non plus?
        Vous ne pouvez pas comparer la justice française avec la justice ordinale, et ses juridictions d’exeption, ou alors il faut vous y connaitre un peu plus en droit…
        Vous parlez d’une procédure d’appel, pas de deux jugements qui ne s’annulent pas.
        Une fois de plus, un exemple incohérent pour justifier l’existence de l’ordre…ce n’est pas avec ça que vous convaincrez d’autres personnes que vous.

      • josie Larondo dit :

        Double degré de juridiction ne signifie pas double peine puisque le deuxième juge annule la décision du premier. La justice ordinale ne diffère pas de la justice administrative. D’ailleurs c’est le Conseil d’Etat qui constitue la cassation de la chambre disciplinaire de tous les ordres. Mais je laisse tomber car je vois que je dialogue avec des ignorants, les pires même des ignorants, ceux qui croient savoir mais ne savent rien.

      • cedr1c dit :

        C’est toujours bien confraternel de qualifier vos collègues d’ignorants.
        On apprend aujourd’hui que la justice ordinale va se suppléer à la justice de chaque citoyen.
        Les personnes incriminées par l’ordre des médecins dans l’affaire du sang contaminé (surtout le médecin qui a ébruité l’affaire) seront ravies de lire cela, car elles ont eu le droit aux deux condamnations.

        Merci d’être passée.

Réagir à cet article

retour haut de page
1092 rq / 1,931 sec