Vidéos de patients :  quand les professionnels de santé dérapent sur les réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux (TikTok, Instagram, Snapchat...), des vidéos de patients ou de résidents d’Ehpad circulent librement. Les professionnels qui les tournent et les mettent en ligne le font de façon totalement illégale.

 Cet article a été rédigé par un juriste en droit de la santé, pour ActuSoins.com.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

2 réponses pour “Vidéos de patients :  quand les professionnels de santé dérapent sur les réseaux sociaux”

  1. CRNAO5 dit :

    La Loi est la Loi, mais se doit d’être respecter par TOUS et PARTOUT, quand des « journalistes » filment le domicile de quelqu’un et permettent en cela à d’autres de venir le harceler; je n’ai jamais entendu dire qu’il y avait atteinte à l’image; quand cela fait des années qu’ un soignant dénonce l’état de délabrement de la structure ou il travaille, et comme réponse il obtiens qu’une menace de licenciement, la diffusion est parfois la seule manière qu’ont trouvé ces professionnels pour faire connaitre ces vérités. Mais comme d’habitude, vous n’allez pas au fond des problèmes et il est plus facile de blâmer un professionnel de santé, qui lui n’aura pas les moyens de se défendre, plutôt que de chercher le pourquoi de ces actions.

  2. Julien N dit :

    Bonjour et l’inverse est valable aussi. Je me suis déja fait enregistrer vocalement par qqun en visio sur le mobile d’un patient.Je lui expliquais un risque lié à sa situation qu’il n’a pas apprécié ni la personne en visio. Je l’ai appris qq heures après quand je me suis entendu du couloir en distribuant les médicaments. Je lui ai demandé d’effacer mais je ne sais pas s’il a eu des copies.

Réagir à cet article

retour haut de page
1375 rq / 8,679 sec