L’OMS lance une campagne pour donner un nouvel écho à l’expérience vécue par les personnes touchées par le cancer

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a lancé aujourd’hui sa première enquête mondiale visant à mieux comprendre les besoins de toutes les personnes touchées par le cancer et à y répondre.

L'OMS lance une campagne pour donner un nouvel écho à l'expérience vécue par les personnes touchées par le cancer

©Song_about_summer/ ShutterStock

L’enquête fait partie d’une vaste campagne, conçue avec les personnes touchées par le cancer – survivants, aidants et personnes endeuillées – et destinée à donner un plus large écho à leur parole, "conformément au Cadre de l’OMS visant à mobiliser de façon constructive les personnes atteintes de maladies non transmissibles", explique l'OMS dans un communiqué.

Ce cadre constitue un engagement à collaborer de manière respectueuse et constructive avec les personnes vivant avec des maladies non transmissibles pour concevoir conjointement des politiques, des programmes, et des solutions.

Les résultats de l’enquête contribueront à élaborer des politiques et des programmes visant à offrir un meilleur bien-être dans le contexte d’un diagnostic de cancer et à concevoir conjointement des solutions pour l’avenir.

Tenir compte de la parole des personnes touchées par la maladie

Presque toutes les familles dans le monde sont touchées par le cancer, soit directement – une personne sur cinq se voit diagnostiquer un cancer au cours de sa vie – soit en tant qu’aidants ou membres de la famille.

Un diagnostic de cancer entraîne de vastes et profondes répercussions sur la santé et le bien-être de toutes les personnes concernées. « Pendant trop longtemps, la lutte contre le cancer a été axée sur les soins cliniques et non sur les besoins plus larges des personnes touchées par le cancer », explique dans le communiqué le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS.

 « Les politiques mondiales de lutte contre le cancer ne doivent pas être façonnées uniquement par les données et les recherches scientifiques, mais aussi tenir compte de la parole et des perceptions des personnes touchées par la maladie. »

Anxiété et perte de confiance

Des études récentes ont montré que près de la moitié des personnes chez lesquelles un cancer est diagnostiqué éprouvent de l’anxiété et une perte de confiance et peuvent être abandonnées par leur partenaire intime.

Dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, 70 % au moins des personnes touchées peuvent connaître des difficultés financières et voir leurs ressources diminuer. 

 « Comprendre et donner un plus large écho à l’expérience vécue par les personnes touchées par le cancer peut contribuer à créer des systèmes plus efficaces et offrant un meilleur soutien. Pourtant, les besoins et les préférences des personnes atteintes de cancer et de leurs aidants demeurent inconnus de nombreux prestataires et décideurs », explique l'OMS

La campagne de l'OMS comprendra quatre phases : la publication de l’enquête mondiale, l’organisation de consultations nationales, la présentation des meilleures pratiques et la mise en œuvre d’initiatives communautaires. 

L’enquête mondiale a pour ambition d’obtenir les réponses de plus de 100 000 personnes dans 100 pays, la majorité d’entre elles vivant dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.

Les résultats devraient être disponibles au début de 2023 et ensuite utilisés pour façonner les politiques, les programmes et les services destinés aux personnes touchées par le cancer dans le monde entier.

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
1313 rq / 9,850 sec