Lutte contre le cancer : l’OMS présente des mesures pour sauver 7 millions de vie

L'Organisation mondiale de santé (OMS) avertit que si les tendances actuelles se poursuivent, le monde connaîtra une augmentation de 60% des cas de cancer au cours des deux prochaines décennies. Elle souligne l'existence d' un éventail d'interventions* permettant de prévenir de nouveaux cas. 

Lutte contre le cancer : l'OMS présente des mesures pour sauver 7 millions de vie

"Si nous identifions les données scientifiques les plus appropriées à la situation dans chaque pays, si nous fondons de solides mesures de lutte contre le cancer sur la couverture sanitaire universelle et si nous mobilisons les différentes parties prenantes pour qu'elles travaillent ensemble, nous pourrions sauver au moins 7 millions de vie au cours de la prochaine décennie", affirme le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS, cité dans un communiqué. 

L'OMS présente un large éventail d'interventions permettant de prévenir les nouveaux cas de cancer. Il s'agit notamment de la lutte contre le tabagisme (responsable de 25% des décès par cancer), de la vaccination contre l'hépatite B pour prévenir le cancer du foie, de l'élimination du cancer du col de l'utérus par la vaccination contre le papillomavirus humain (PVH), ainsi que par le dépistage et le traitement, de la mise en oeuvre d'interventions à fort impact dans la prise en charge du cancer "qui présentent un bon rapport qualité-prix" et de l'accès aux soins palliatifs, notamment le traitement de la douleur. 

"Au cours des 50 dernières années, la recherche sur la prévention et le traitement du cancer a enregistré des progrès considérables, estime la Dre Elisabete Weiderpass, Directrice du CIRC, elle aussi citée dans le communiqué. Le nombre de décès dus au cancer recule. Les pays à revenu élevé ont adopté des programmes de prévention, de diagnostic précoce et de dépistage qui, associés à des traitements améliorés, ont contribué à réduire le taux de mortalité prématurée de 20 %, selon les estimations, entre 2000 et 2015. Dans les pays à faible revenu, la réduction n’a été que de 5 %. Or les progrès devraient profiter autant à tous". 

La difficulté pour les pays consistera à sélectionner des traitements en tenant compte du coût de la faisabilité et de l'efficacité. "Il appartient à chaque Etat de choisir les thérapies innovantes appropriées, tout en reconnaissant que les traitements établis, dont beaucoup sont très efficaces et abordables, peuvent contribuer à lutter contre le cancer sans entraîner de difficultés financières", explique l'OMS. 

C'est dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, qui enregistrent actuellement les plus faibles taux de survie, que le nombre de cas augmentera le plus fortement (+81% dans les deux prochaines décennies), estime l'OMS. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

*Report on Cancer: Setting priorities, investing wisely and providing care for all

Ce rapport vise à définir l’agenda mondial sur le cancer, à mobiliser les parties prenantes et à aider les pays à fixer des priorités pour investir dans la lutte contre cette maladie, et l’accès à la couverture sanitaire universelle. Il présente les principes, les outils et les interventions prioritaires en matière de lutte contre le cancer dans le contexte de la charge du cancer et des opportunités actuelles et futures.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
768 rq / 2,266 sec