Transplantation: bientôt un réseau européen ?

Alors que près de 56 000 patients se trouvent actuellement sur les listes d'attentes de greffe, le parlement européen examine une proposition de mise en place d'un réseau européen de gestion des dons.

Greffe de rein (DR)

L'enjeu est de faciliter les échanges d'organes entre états membres de l'union européenne. A l'heure actuelle, deux réseaux -- EuroTransplant et ScandiaTransplant -- existent déjà, mais leur activité reste marginale. La directive permettrait donc d'harmoniser les pratiques, en définissant notamment des règles communes d'évaluation des donneurs

Les échanges transfrontaliers présentent des avantages manifestes: les patients complexes à greffer (pédiatrie, groupes rares, extrêmes urgences) auraient ainsi plus de chance d'obtenir rapidement un greffon compatible. Les petits états membres de l'union y trouveraient également leur compte.

Si ces directives sont approuvées, le plus complexe reste à faire. En effet, la commission reconnaît elle-même qu'il existe "d'importantes divergences entre les États membres s'agissant des exigences de qualité et de sécurité applicables."

Pour aller plus loin:

Projet de directive européenne "relative aux normes de qualité et de sécurité des organes humains destinés à la transplantation"

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
369 rq / 5,173 sec