Grèves des infirmiers, démissions et pénuries… partout dans le monde

Avec une pénurie mondiale de six millions d'infirmiers et de 18 millions d'agents de santé antérieure à la pandémie, le Conseil international des infirmières (CII) constate une augmentation des taux de roulement et de démission risquant d'accentuer ces chiffres. Cette situation, jugée intenable par le CII, conduit à une augmentation des revendications et des grèves des personnels, partout dans le monde. 

Grèves des infirmiers, démissions et pénuries... partout dans le monde

© NeydtStock / ShutterStock

D'après le Conseil international des infirmières, l'augmentation alarmante du nombre d'infirmiers faisant grève à travers le monde renvoie directement à "l'incapacité des gouvernements à s'attaquer aux causes profondes de la fragilité, de l'affaiblissement grave et, dans certains cas, de l'effondrement de nos systèmes de santé", fait-il savoir dans un communiqué. 

Partout dans le monde, il a relevé un nombre d'exemples d'infirmiers engagés dans des actions revendicatives sur "une série de questions fondamentales", dont la sûreté, la sécurité et la protection, qui toutes menacent le personnel de santé et les patients. 

Pénurie mondiale d'infirmiers

L'une des causes, relève le CII, serait la pénurie mondiale d'infirmiers, qui "créé une pression insoutenable sur les infirmières travaillant actuellement au sein de systèmes de soins de santé perturbés par les pénuries de personnel, la pandémie de Covid-19 et un sous-financement chronique et de longue date". 

Ces pénuries, déjà observées, ont entraîné une hausse inquiétante des conflits sociaux et des grèves. 

L’action revendicative des infirmières constitue toujours un dernier recours, mais il n’est pas surprenant que cela se produise, étant donné l’état des systèmes de santé où elles exercent ; ils ne leur permettent pas de dispenser les soins de qualité qu’elles souhaitent. Cela s’explique par la pression à laquelle elles sont soumises, au manque de considération et de reconnaissance dont elles font l’objet, aux inégalités historiques liées au sexe, ainsi qu’aux mauvaises conditions de rémunération et de travail", explique Pamela Cipriano, présidente du CII, citée dans le communiqué. 


Grèves, actions et démissions en masse

A titre d'exemple, le CII mentionne l'action des infirmiers espagnols, qui ont manifesté à Madrid (Espagne) samedi dernier pour exiger des améliorations urgentes du système de santé espagnol et des conditions de travail des professionnels qui y exercent. 

Il mentionne aussi la situation des infirmiers finlandais qui se préparent à une action encore plus déterminée après un long conflit avec les employeurs sur les salaires et les conditions de travail, et à cause d'une nouvelle législation du Gouvernement finlandais qui rendrait illégale l'action revendicative des infirmiers. 

Au lieu de programmer de nouvelles grèves, les syndicats finlandais des soins infirmiers prévoient des démissions en masse, peut-être plus tard en automne, si des solutions négociées et acceptables ne sont pas trouvées avant, afin de montrer la force de leurs convictions et leur détermination à ne pas laisser la situation actuelle perdurer. 

Des actions sont aussi menées au Danemark, où les infirmières alertent "depuis des années" sur le fait que les salaires et les conditions de travail ne reflètent pas leurs compétences, leurs tâches et leurs responsabilités. 

L'année dernière, l'Association danoise des infirmières (ADI) a demandé à ses membres de se prononcer et les infirmiers ont voté pour la grève afin de faire pression sur les employeurs et pour augmenter les salaires. Cette grève, la plus longue de l'histoire du Danemark,  a duré 70 jours, rapporte le CII. Un accord salarial a finalement été proposé par le Gouvernement, lequel a été rejeté par les infirmiers. 

Résultat? "Aujourd'hui, près de 10% des postes d'infirmières (5000) sont vacants et le pays connaît une grave pénurie de personnel. Il y a moins de jeunes que par le passé et moins de candidats à la formation infirmière", fait savoir le CII. 

En France, le 7 juin, les agents de santé ont fait une grève d'un jour pour protester contre des revendications non satisfaites réclamant le recrutement de personnels, de meilleurs salaires et de remédier à la pénurie. 


En Rhénanie-du-Nord-Westphalie, en Allemagne, les infirmiers des cliniques universitaires manifestent à cause de conditions de travail inacceptables.

Aux États-Unis, les infirmiers de plusieurs hôpitaux de l’Oregon, de Californie et du Minnesota ont fait grève pour obtenir de meilleurs salaires et une augmentation des effectifs.

Le florilège d'exemples donné par le CII ne s'arrête pas : Mexique, Nouvelle-Zélande, Ouganda, etc. Les revendications sont  mondiales, indéniablement. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Nomenclature infirmier - Formez-vous sur les nouveautés 2022

Cette formation, réalisé par un infirmier libéral formateur expérimenté, apportera des données théoriques et pratiques indispensables pour optimiser l’application de la NGAP en respectant les règles conventionnelles.

NGAP Infirmier et Avenants 6, 7 et 8. Edition 2022 (mise à jour) - Formation gratuite pour les IDEL titulaires et remplaçantes.

S'inscrire gratuitement

Prochaines sessions : Immédiatement, 1er juillet ou 1er août

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
325 rq / 1,686 sec