Les disparités territoriales d’accès aux soins beaucoup plus marquées pour les infirmiers que pour les généralistes

Les disparités territoriales d'accessibilité des soins sont beaucoup plus marquées pour les infirmiers et les masseurs-kinésithérapeutes que pour les généralistes, note la Caisse des dépôts dans une étude sur les disparités territoriales en matière de vieillissement et d'accès aux soins. 

Les disparités territoriales d'accès aux soins beaucoup plus marquées pour les infirmiers que pour les généralistes

© Delpixart / iStock

L'analyse de l'accessibilité des soins de santé par la Caisse des Dépôts,  "cruciale pour la prévention de la perte d'autonomie comme pour sa prise en charge", met en évidence de fortes disparités en fonction de la densité de peuplement : l'accessibilité est globalement bien meilleure dans les zones denses ou les zones intermédiaires, note l'étude. 

Cette hétérogénéité est beaucoup marquée pour les soins d'infirmiers libéraux ou de masseurs-kinésithérapeutes que pour ceux des médecins généralistes.

Par ailleurs, dans les communes relativement denses, l'accessibilité des soins d'infirmiers libéraux, en tenant compte "de façon fine de l'offre" et de la demande locale de ce type de soins, tend à être meilleure dans les communes où le revenu médian est faible que dans celles où le revenu médian est élevé, indique la Caisse des dépôts. 

L'étude montre aussi que l'accessibilité des soins présente des spécificités géographiques qui n'expliquent ni la densité de peuplement ni le revenu médian : en particulier, à densité de population et revenu communal médian donnés, l'accessibilité des soins d'infirmiers libéraux et des masseurs-kinésithérapeutes est bien meilleure sur les façades atlantique et méditéranéenne, ainsi qu'aux frontières nord du pays. 

Rédaction ActuSoins


Je m'abonne à la newsletter

Pour lire l'étude de la Caisse des dépôts (15 pages), c'est ICI

 

IDEL - NGAP, le jeu TV - Formation Gratuite

NGAP Perfectionnement, le jeu TV 2022

Formation gratuite pour IDEL
(titulaire et remplaçante).

Participez à la 1re formation française sous forme de... jeu télévisé ! Philippe Gras, expert national de la nomenclature, vous pose une centaine de questions et explique avec précision chaque réponse.

S'inscrire gratuitement

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
307 rq / 1,570 sec