Dépendance : la Fédération nationale des infirmiers réclame un moratoire sur la mise en œuvre des centres de ressources territoriaux par les Ehpad

Alors qu'un décret, publié le 27 avril dernier, confie aux Ehpad et aux structures d'aide à domicile le soin d'organiser les prises en charges à domicile en développant des centres de ressources territoriaux pour les personnes âgées, les infirmiers libéraux s'inquiètent de la place qu'ils occuperont dans ce système qu'ils jugent "complexe". 

Dépendance : la Fédération nationale des infirmiers réclame un moratoire sur la mise en oeuvre des centres de ressources territoriaux par les Ehpad

© Pixel-Shot / ShutterStock

"Après la tentacularisation des hôpitaux de ville à travers l'Hospitalisation à domicile (HAD), le gouvernement poursuit sa politique structure-centrée en organisant la projection des Ehpad au domicile des patients. Et comme pour l'HAD, les Ehpad ne pourront que sous-traiter aux infirmières libérales en les faisant rentrer dans un dispositif complexe pour aboutir, in fine, à une contractualisation sous seing privé", estime la Fédération nationale des infirmiers (FNI), l'un des trois syndicats représentatifs des infirmiers libéraux. 

Pour la FNI, le gouvernement devrait "mettre entre parenthèse" le développement des centres de ressources territoriaux à partir des Ehpad, via un moratoire. 

Pour le syndicat, le gouvernement devrait plutôt "miser sur les IDEL" dont la mission de coordination des soins, et le maintien à domicile des personnes âgées "fait partie intégrante" de leur prise en charge. 

Il faudrait leur donner les moyens "de faire mieux et plus", juge le syndicat. 


"Cela passe par la reconnaissance de la profession comme profession médicale à compétences définies et par l'ouverture de l'accès direct pour certaines prises en charge". 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
352 rq / 3,552 sec