Le nouveau forfait « patient urgence » (FPU) sera appliqué à compter du 1er janvier

Le forfait "patient urgence" entrera en vigueur samedi 1er janvier. Ce forfait au montant fixe sera appliqué pour tous les passages non suivis d'hospitalisation. Objectifs : simplifier le calcul des restes à charge des patients et permettre une facturation plus rapide. 

Le nouveau forfait "patient urgence" (FPU) sera appliqué à compter du 1er janvierA partir de ce samedi, le financement de chaque passage non suivi d'hospitalisation reposera sur une part assurance maladie obligatoire (AMO), avec un forfait socle et des suppléments, et une part forfaitaire assuré, le FPU. 

Le FPU sera fixé à 19,61 € avec un tarif minoré à 8,49 €  pour les patients en ALD (Affection de longue durée) ou bénéficiant du régime accident du travail et maladie professionnelle (AT-MP). Il pourra être pris en charge par les assurances complémentaires, dont disposent 95% des français, a souligné la DGOS (Direction générale de l'offre de soins) lors d'un point presse mardi. 

Une exonération est prévue pour les patients atteints du Covid, les assurées maternité, les mineurs victimes de violences sexuelles dont les soins sont consécutifs aux sévices subis, les donneurs d'organes pour les actes en lien avec leur don et les pensionnés d'invalidité. 

La DGOS  a également indiqué que ce  forfait permettait une facturation plus rapide - les urgences étaient déjà payantes, mais le reste à charge pour le patient pouvait, dans certains cas, être bien inférieur à cette somme, ndlr - , mais que l'idée n'était pas d'exiger le paiement à la sortie du patient. 

L'objectif du FPU est aussi d'éviter des montants et des écarts types importants, a-t-elle expliqué. 


Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
381 rq / 4,453 sec