Les soignants ont jusqu’au 15 octobre pour justifier d’un schéma vaccinal complet

A compter du 15 septembre, les personnes concernées par l'obligation vaccinale devront pouvoir justifier avoir satisfait à l'obligation de vaccination pour exercer leur activité, avec une tolérance pour les primo-vaccinés. Au 15 octobre, le schéma vaccinal devra être complet. Une série de consignes relatives à la mise en oeuvre de cette obligation a été diffusée hier par le ministère des solidarités et de la santé.

Les soignants ont jusqu'au 15 octobre pour justifier d'un schéma vaccinal completIl y a les mesures déjà en place : les professionnels concernés par l'obligation vaccinale et non vaccinés ont la possibilité, à titre temporaire et jusqu'au 15 septembre, de présenter un résultat négatif d'un examen de dépistage virologique pour exercer. Ils peuvent aussi transmettre un certificat de rétablissement ou un certificat médical de contre-indication au médecin du travail compétent, qui informera l'employeur, sans délai, de la satisfaction à l'obligation vaccinale avec, le cas échéant, le terme de validité du certificat transmis. 

Il y a aussi les mesures à venir, détaillées dans un calendrier publié par le ministère des solidarités et de la santé.

Entre le 15 septembre et le 15 octobre, les professionnels qui n'auraient pas de schéma vaccinal complet pourront continuer à exercer s'ils présentent à leur employeur, ou à l'ARS le cas échéant, les justificatifs qui permettent d'attester de l'administration d'au moins une dose de vaccin, ainsi qu'un test virologique de moins de 72 heures. 

Le 15 octobre, l'obligation sera effective.

"Lorsqu'un professionnel n'est pas en mesure de présenter les justificatifs précédemment cités, son employeur, ou le cas échéant l'ARS, l'informe par tout moyen et sans délai de son interdiction d'exercer son activité et des moyens disponibles pour régulariser sa situation", explique le ministère. 

Cette interdiction d'exercer entraine une suspension automatique de ses fonctions et d'une interruption de la rémunération versée. La suspension prononcée par l'employeur est applicable à compter de la notification à l'agent, et peut être retardée si l'agent utilise des jours de repos ou de congés. 

"Cette période de suspension n'est pas comptabilisée comme période de travail effectif pour déterminer le nombre de jours de congés payés", précise le ministère.

Dans le cas des professionnels libéraux conventionnés, cela prend forme d'une suspension des remboursements par l'Assurance Maladie des actes pratiqués. 

La suspension prend fin dès que l'agent public remplit les conditions nécessaires à l'exercice de son activité

Sanction ordinale possible

"Lorsque l'employeur ou l'agence régionale de santé constate qu'un professionnel de santé ne peut plus exercer son activité du fait d'un défaut d'obligation vaccinale depuis plus de 30 jours, il en informe, pour les professions à ordre, le conseil national de l'ordre dont il relève", indique le ministère. 

Celui-ci pourra ensuite engager une procédure disciplinaire ordinale contre le professionnel de santé. 

Consignes relatives à la mise en œuvre de l’obligation vaccinale

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

2 réponses pour “Les soignants ont jusqu’au 15 octobre pour justifier d’un schéma vaccinal complet”

  1. Pseudo dit :

    Bonjour,
    Moi aussi, j’aimerai savoir comment ça va se passer pour les personnes en arrêt maladie longue durée comme moi. C’est moi la titulaire du cabinet et c’est moi qui fais les facturations sous mon nom pour mon remplaçant. Merci de m’apporter une réponse.

    Répondre moderated
  2. Alexandra dit :

    Bonjour.

    Qu’en est il des professionnels en arrêt de travail ou maternité? Je vais commencer mon arrêt maternité fin septembre et hors de question de me faire injecter une expérimentation étant enceinte et/ou allaitante.
    ( Covid eu fin d année 2020. )
    Merci de préciser le texte de loi faisant foi, car je ne trouve rien à ce sujet

    Répondre moderated

Réagir à cet article

retour haut de page
417 rq / 3,741 sec