Hugo Huon, infirmier, anime « Service de nuit », un podcast pour imaginer le système de santé de demain

Service de nuit est un nouveau podcast animé par Hugo Huon, infirmier engagé et ancien président du collectif inter-urgences. Il invite les soignants à « imaginer le système de santé de demain. »

Service de nuit est aussi disponible en vidéo, sur You Tube. Capture d'écran.

« Je vous souhaite la bienvenue dans mon service de nuit ! » lance Hugo Huon en introduction de chaque épisode du podcast du même nom. « C’est une chouette idée et j’ai plaisir à le faire », commente-t-il avec enthousiasme. C’est DoctoClass, un organisme de formation en ligne avec lequel il collabore, qui lui a proposé de développer ce nouveau format, disponible depuis le mois de juin.

A chaque épisode, Hugo s’entretient avec des soignants ou des spécialistes du monde de la santé autour de thématiques qui lui tiennent à cœur : santé communautaire, démocratie sanitaire, accès aux soins et transformation des métiers. « L’idée est avant tout de mettre en lumière des initiatives destinées à améliorer l’accès aux soins », explique-t-il.

Proposer des solutions

Les quatre épisodes déjà disponibles en streaming et sur YouTube au format vidéo suivent donc ce fil rouge : pratique avancée, expérimentation EQUILIBRES, santé communautaire au Québec, transformation du système de santé au regard de la pandémie. Service de nuit souhaite proposer « des pistes vers une offre de soins plus vertueuse pour les patients et plus valorisante pour tous les acteurs de la santé », selon la présentation du podcast.

Chaque épisode dure environ une heure et nécessite un travail de recherche en amont et un temps d’échange avec les intervenants. « Nous définissons ensemble les sujets à aborder, précise Hugo, et je prends le temps de les mettre en confiance. Ce n’est pas facile pour tout le monde de s’exprimer dans un micro et d’être enregistré. »


Un engagement né aux urgences

Et d’aisance à l’oral, Hugo n’en manque pas. Cofondateur et président du collectif inter-urgences (CIU) jusqu’en septembre 2020, Il a été une voix marquante du mouvement de grèves inédit des services d’urgences en France en 2019. « C’était mon premier engagement militant », confie-t-il. Il se remémore les situations de vie difficiles dont lui et ses collègues du service d’urgences de l’hôpital Lariboisière étaient témoins : « les urgences, c’est un terreau pour l’engagement ! »

Fin 2020, Hugo passe le relais de la présidence du CIU. « Ce n’est pas un métier, c’est un engagement pour un temps donné », ajoute-t-il avec conviction. La survenue de la pandémie, selon lui, a brouillé le message du collectif. « C’était un mouvement spontané et c’est important de conserver un dynamisme dans le collectif. »

A 32 ans, il est revenu s’installer dans sa Bretagne natale. Infirmier depuis 2013, Hugo multiplie les expériences : formation, gestion d’un centre de vaccination, et désormais podcasteur. 4 nouveaux épisodes seront proposés prochainement. Au programme : épuisement professionnel, dialogue social et santé environnementale notamment.

Adrien Collet

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
272 rq / 1,223 sec