L’Ordre infirmier vent debout contre la constitution d’annuaires de professionnels de santé communautaires

S'exprimant suite à la polémique suscitée la semaine dernière par une annonce du collectif anti-raciste "Globule Noir" sur Twitter, le Conseil national de l'Ordre des infirmiers a "condamné" la mise en ligne d'annuaires de professionnels de santé communautaires. 

L'Ordre infirmier vent debout contre la constitution d'annuaires de professionnels de santé communautaires"Nous recherchons une infirmière à domicile racisée pour des soins dans le 13e arrondissement de Paris" : sur la toile, une annonce puis une liste de médecins "noirs", mises en ligne par le collectif anti-raciste "Globule noir" ont suscité la controverse la semaine dernière.

"Des listes de soignants classés selon leur couleur de peau ont été diffusées sur internet et les réseaux sociaux ces derniers jours. Le CNOM (Conseil national de l'Ordre des médecins, ndlr) et le CNOI (Conseil national de l'Ordre infirmier, ndlr) ne peuvent que s'élever contre cette initiative, qui va à l'encontre des principes fondamentaux de nos professions mais aussi de notre République", ont expliqué ces instances dans un communiqué. 

"Engagés auprès de la population, les professionnels de santé ont prêté serment de soigner avec le même dévouement et la même abnégation, quelles que soient les origines, la couleur de peau, la situation sociale ou les orientations religieuses, philosophiques ou sexuelles de leurs patients. Ils les écoutent, les examinent et les prennent en charge dans le respect de chacun, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions", rappellent les Ordres. 

Les instances se disent prêtes à "engager toute action permettant de mettre fin à ces pratiques contraires aux principes de la profession et du droit". Elles saisiront également le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, et la CNIL à ce sujet.


Les comptes twitter et Facebook du collectif mis en cause ont depuis été supprimés, note-t-on. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
257 rq / 0,992 sec