Les visites de familles sont autorisées dès aujourd’hui dans les Ehpad, sous conditions

Lors de la conférence de presse qu'il a tenu dimanche avec le premier ministre, Edouard Philippe, Olivier Véran, ministre des solidarités et de la santé a indiqué que les visites en Ehpad seront désormais possibles.

Les visites de familles sont autorisées dès aujourd'hui dans les Ehpad

Rappelant que "45% des Ehpad ont signalé au moins un cas de Covid + sur le territoire", le ministre a expliqué : alors que le confinement va durer encore "plusieurs semaines", "il nous a semblé utile de consulter à nouveau les sociétés savantes, les représentants des organismes de ces établissements pour personnes âgées."

Selon les "nouvelles" recommandations, il sera possible, donc, à partir de lundi, d'organiser, "dans les territoires, sous la responsabilité des directions d'établissement, un droit de visite, pour les familles, en direction de leurs aînés fragiles, admis en Ehpad", a annoncé le ministre. 

Pas plus de deux personnes de la famille

Ces visites se feront "à la demande du résident", "dans des conditions limitées". Pas plus de deux personnes de la familles et "pas tout le monde en même temps", a détaillé Olivier Véran. 

Il a indiqué qu'il serait toujours impossible "d'aller toucher la personne, d'être en contact physique". "Par contre, il y aura un contact visuel". 


"Comme dans tous les aspects de cette crise, nous appelons chacun à la plus grande des responsabilités, et au respect des consignes précises qui seront données par les professionnels", a t-il demandé. 

Ce droit de visite pourra également s'appliquer, dans les mêmes conditions, pour les établissements qui accueillent des personnes en situation de handicap. 

Renforts en personnel

Citant la réserve sanitaire et les plateformes régionales, Olivier Véran a indiqué que tout était "mis en oeuvre pour déployer des renforts en personnel". Au total, 1500 volontaires "ont ainsi pu être mis à disposition des Ehpad". 

Les étudiants sont également mobilisés : 15000 étudiants en soins infirmiers et 3000 élèves aide-soignants, "rien qu'en Ile-de-France," ont été appelés pour soutenir les établissements de santé et les Ehpad. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
629 rq / 1,280 sec