Covid-19 : 320 soignants vont être mobilisés en soutien à l’Ile-de-France et au Grand Est

Un renfort en ressources humaines est en cours pour soutenir l'Ile-de-France et le Grand Est. 

En réanimation, "il faut certes des lits mais surtout des hommes et des femmes compétentes pour s'occuper des patients", a déclaré hier soir Jérôme Salomon, directeur général de la santé (DGS) lors de son point presse quotidien. 

Ainsi, indépendamment des initiatives individuelles de soignants déjà venus en renfort en Ile-de-France et dans le Grand-Est, il est prévu que "10 anesthésistes-réanimateurs de Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), et 10 d'Auvergne-Rhône-Alpes " soient "très prochainement déplacés", a indiqué le DGS. 

Des renforcements en infirmiers et internes "expérimentés en réanimation" sont également prévus. L'Occitanie et l'Aquitaine s'apprêtent ainsi à déplacer chacune 50 infirmiers et internes. La région Paca et Auvergne-Rhône-Alpes mettront bientôt chacune à disposition de l'IDF et du Grand-Est 100 infirmiers et internes. 

Au total, "c'est donc 320 soignants qui se préparent dans les prochaines heures, ou jours, pour épauler nos régions les plus durement touchées par l'épidémie", a ajouté le DGS. 

Les capacités initiales en réanimation "dépassées"

Hier, 6017 patients Covid-19 étaient hospitalisés en réanimation (soit 452 de plus que la veille), a indiqué Jérôme Salomon. "C'est plus que la capacité initiale de la France en réanimation qui était autour de 5000 places", a t-il déclaré. 

Parmi ces personnes, 34% ont moins de 60 ans, 60% ont entre 60 et 80 ans et 80 personnes sont âgées de moins de 30 ans. 

Les établissements créent des places en réanimation, a-t-il rappelé.

Selon le journal Le Monde, aujourd'hui, on compte 10 000 places en réanimation (avec un objectif de 14 500). Il faut non seulement accueillir les patients Covid-19, mais aussi les patients non Covid, habituellement hospitalisés en réa. 

Les services d'urgence ont, eux, renseigné 3745 passages aux urgences liés au coronavirus mardi (soit 19% de leur activité globale), dont 38% ont été suivis d'une hospitalisation et 4% "directement en réanimation", a annoncé le DGS. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Voir aussi (vidéos), sur ActuSoins.com

Covid 19 : A Paris, les soignants venus en renfort sont “formés et intégrés”, assure un chef de service

L’appel à l’aide de soignants de l’AP-HP à leurs collègues

Plus de la moitié de l’année est déjà écoulée, et il vous reste peut-être des crédits pour vos formations DPC ou FIF-PL à utiliser avant qu’ils ne soient définitivement perdus.
Quelles formations IDEL sont pertinentes à suivre en cette rentrée 2021 ? Nous vous proposons d’en découvrir 6.
Prado IC & BPCO
Soins infirmiers et surveillance des patients porteurs de stomies
Prise en charge du patient diabétique
Installer et gérer son cabinet libéral
La maladie rénale chronique et la dialyse péritonéale
Oncologie, Prise en charge infirmière des patients sous traitements anti-cancéreux

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
267 rq / 1,655 sec