Suicide d’un infirmier au CHU de Toulouse

Un du CHU de Toulouse s'est suicidé le 13 juin, selon un communiqué ce vendredi du syndicat CGT Rangueil/Larrey.

©Wikimedia Commons

©Wikimedia Commons / CHU de Rangueil

"Il est arrivé lundi matin et s'est enfermé dans son bureau où il s'est donné la mort. Il a été découvert par sa voisine de bureau", a indiqué une représentante syndicale à La Dépêche du Midi.

Selon la responsable syndicale, "cet infirmier ne supportait plus les conditions dans lesquelles il travaillait, conditions qui s'étaient dégradées à la suite d'une restructuration professionnelle. Le vendredi qui a précédé sa mort, il avait été reçu par sa cadre pour exprimer ses difficultés. Cette dernière n'est pas à mettre en cause : elle a joué son rôle, s'est tenue à l'écoute et fait ce qu'elle a pu", indique La Dépêche du Midi. 

"Globalement, tous les services sont déstabilisés par les fins de contrats CDD, le sous-effectif et la pression à l'activité", affirme la CGT dans communiqué, appelant les agents du CHU à la grève le 20 juin et à manifester. 

L'infirmier âgé de 55 ans travaillait au CHU de Toulouse depuis une trentaine d’années où il a effectué la majorité de sa carrière au service de chirurgie cardiovasculaire. Depuis cinq ans, il exerçait dans le service d’hypertension artérielle thérapeutique et bénéficiait d'un poste aménagé. 

"Des enquêtes médico-judiciaire, administrative et interne dans le cadre du Comité d’Hygiène Sécurité et Condition de travail (CHSCT) sont en cours", précise le CHU de Toulouse. "Un soutien psychologique a été immédiatement mis en place" pour les collègues, ajoute le CHU dans son communiqué.

Rédaction ActuSoins, avec La Depêche du Midi

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

69 réponses pour “Suicide d’un infirmier au CHU de Toulouse”

  1. Katia Marty dit :

    Et là personne ne se déplace ni notre chère ministre de la santé ni Valls ,c’est sûre qu’une vie à côté de 5 vitres brisées …..nos politiques sont pitoyables !!!!!!

  2. nous sommes des pions Maintenant il faut faire du chiffre.

  3. Rip. … courage à la famille et aux collègues 🙁
    Nous bosons dans un milieu difficile et peu compréhensif de tous….

  4. Les suicides, dépressions, abandon des soignants hospitaliers ont été trop longtemps tabou on commence enfin à les relier à la gestion purement marchande de la santé. On commence enfin à lire que ça va très mal partout et que certains y laissent leur vie, leur santé. Continuez à parler de nous et cherchez à savoir ce qui se cache derrière : silence, hôpital !!! Tristesse immense car demain ça peut être moi.

  5. Il faudrait se mobiliser mais avec un minimum syndical il sen foute

  6. Le pire cest quon va te dire que cest de ta faute si tu nes pas organise

  7. Ils ne savent faire que cela reporter la faute sur le plus petit lamentable sans en prendre au veritable probleme le fric
    Lamentable

  8. Depuis que l’on dirige un CH comme une entreprise, qui rapporte du fric à tout prix, avec une compression et une gestion du personnel incohérente et inadmissible : voila le résultat ! Et ce n’est que le début, si nos chers dirigeants ne réagissent pas. Exit la qualité des soins et le bien être des patients . Tout va mieux en France, qu’il nous dit le pépère !

    • Flochi dit :

      Donc dans le privé (santé ou autre domaine), tout le monde se suicide ?.
      Attention, il ne s’agit pas de faire du fric, mais de ne plus être en déficit, à moins d’accepter de payer beaucoup plus d’impôts pour payer les dépenses de santé…
      Oui, à cause de cela, les conditions de travail se dégradent, les économies de doivent pas se faire au détriment des patients (et donc des soignants), les restrictions ne se font peut-être pas au bon endroit (il y en a un ?)
      En tout cas, par respect pour ce malheureux je préfère ne pas politiser son acte désespéré ni le récupérer et je ne peux que m’attrister de cela et compatir à la tristesse de sa famille et ses amis.

  9. Nouvelle forme de management , lourde charge de travail , suppression de postes , réduction des équipes , lourdeur administrative , pression des hiérarchies pour ne pas dire harcèlement psychologique à certains endroits , départs en retraite non remplacés , plus d’accès aux formations , réduction des enveloppes budgétaires , tarification à l’acte ! Et oui l’hôpital est une entreprise qui se préoccupe plus des bénéfices que de la qualité de prise en charge de nos patients …. Etc. J’en passe car la liste risque d’être longue …. Voilà notre quotidien de soignant actuellement – Je suis infirmière depuis 16 ans , mon métier je l’ai choisi , j’en suis fière …mais nos conditions de travail se dégradent à vue d’œil , nos patients subissent les conséquences de tous ces dysfonctionnement et les soignants s ‘ ÉPUISENT !! Là je suis beaucoup moi fière ! ….. Pensées à tous les soignants …. Et que de tristesse à la pensée du geste désespéré de cet infirmier , Paix à son âme ….

  10. Quelle tristesse… Pourtant nous faisons un si beau métier mais a trop tirer sur le personnel voilà malheureusement le résultat!!
    Repose en paix

  11. Rip, c’est comme dans plein dendroits il y a des gens bien, ceux qui n’y arrive plus et il y a les autres

  12. Il y a des fois où il est très difficile d’affronter une blessure de plus . Alors comment faire et si cela était simplement ce faire confiance et faire confiance à la vie en se disant qu’elle ne te fera supporter que ce que tu peux endurer.

  13. Le CHU de Toulouse ? Ce n’est pas déjà là qu’il y a eu l’affaire “si elle ne supporte pas le stress elle n’a qu’à aller caissière chez carrefour” ?

  14. Il ne faut pas parler que des policiers et gendarmes… on oublie le personnel de santé qui diminue constamment malheureusement … je suis moi-même infirmière en psychiatrie, et je constate que l’on ne remplace plus …

  15. On peut dire aussi”il n’avait qu’à faire caissier, s’il ne supportait pas la pression?” Bon c’est cynique mais je compatis vraiment et cet “incident” ne sera pas un cas isolé malheureusement !

  16. Baboo Shka dit :

    Très triste……. L’hôpital a bien changé….. Tout ce qui entoure le domaine médical également…….où sont nos vieux médecins ……débordés de travail….. a point d’heure…….?????

  17. Rip ,voila à quoi mène le manque de personnel

  18. j’y etais …tres dur pour ses collègues…..condoleances

  19. elles peuvent être multiples peu importe il est mort!

  20. Reposez en paix monsieur. Les dégradations de nos conditions de travail se font sentir partout. C est pourtant une belle profession que nous exerçons mais qui est malheureusement de moins en moins considérée. Mes sincères condoléances à votre famille.

  21. C’est triste, mais vu les conditions dans lequel on travaille , je ne m’étonne de rien…

  22. Les soignants mettent fin à leur vie sur leur lieu de travail …. Il serait temps de se poser les bonnes questions ! Dans un contexte où l’on parle de retour à l’équilibre de coopération de ght de renforcement des soins … Que fait-on de la parole de nos acteurs de santé au Coeur du soin ?

  23. toutes mes condoléances à sa famille et reposez en paix monsieur, notre profession devient de plus en plus difficile et nos conditions de travail compliquées, nous sommes des pions, où est l’humanité, le respect de tout être humain ???

  24. je suis sûre qu’ils vont dévier le sujet de ce pauvre infirmier qui s’est suicidé en disant qu’il avait des problèmes personnels, tellement facile quand on fait travailler les gens dans des conditions de plus en plus lamentables, juste en colère car un malheureux n’est plus une nouvelle fois et tout le monde du gouvernement s’en fout royalement ….

  25. Les conditions sont de plus en plus dur et ont supprime les budgets …

  26. Eugénie Coralyne Clémence ça donne envie de travailler ça ^^

  27. A force de tirer sur le personnel , voilà le résultat !

  28. et le gouvernement dit que cela vas mieux …honte as eux …DEMISSION …non a la loi contre les travailleurs

  29. Personne ne devrait en arriver là pour un boulot, même quand on l’exerce par vocation. Et pourtant, c’est si courant.
    Pensées pour la famille et les proches.
    Repose en paix cher collègue

  30. çà va mal à toulouse comme dans tous les établissements de santé!

  31. Encore un brun out chaotique et personne n à rien vu venir.Quelle tristesse dans ce métier.

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
322 rq / 2,021 sec