Je suis infirmière, ai-je le droit de préparer des médicaments à partir d’une retranscription de la prescription originale ?

Je suis infirmière, ai-je le droit de préparer des médicaments à partir d'une retranscription de la prescription originale ?

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

55 réponses pour “Je suis infirmière, ai-je le droit de préparer des médicaments à partir d’une retranscription de la prescription originale ?”

  1. Les pansements
    Les bandes à varices
    Aucun aide soignant n à jamais fait ça.

  2. combien de fois j’ai vu des PM réécrites par l’IDE d’une EHPAD parce que le médecins remplaçant qui renouvelait les PM n’allant même pas voir les patients en question faisait des erreurs…mais bon c’est l’IDE qui risque d’en faire lol

  3. Après soit on est des professionnels de santé, soit on est les petites mains des docs ! Soit on se positionne et on assume notre refus de retranscrire les prescriptions car il y a un code de la santé public et un décret de compétences ide, soit on se la ferme et on fait ce que le médecin demande. Mais cela ne retire en rien notre responsabilité en cas d’erreur !!!!!!
    Si on veut être pris au sérieux, faut à un moment arrêter de pleurnicher, prendre position et l’assumer jusqu’au bout !!!!
    En cas d’erreur ou autre, l’ide qui aura retranscrit devra l’assumer et ne pourra pas se cacher derrière le médecin prétextant que c’est lui qui lui a demander

  4. Than Ourne dit :

    C’est clair que ce n’est pas facile. Les erreurs de retranscription sont fréquentes, y’a pas de malins, nous nous avions décidé en chirurgie viscérale de ne pas faire les PM si l’anesthésiste ou le chir ne les marquaient pas… Sauf urgence vitale… Sinon rien… Ça a duré 1 mois avec des patients douloureux, des fils pas enlevés le jour dit,etc… Rien à faire… Nous avons obtenu des protocoles, des chirurgiens qui prescrivent, et un anesthésiste de plus… C’est clair, nous avons pris le patient en otage mais nous avons été entendu.. La loi est claire… Si ça casse vous serez tout seul au tribunal… Ils vont tout faire pour se défausser… Alors bon courage et surtout bonne chance dans cette société où même le bruit des chariots de soin qui font un peu de bruits dans les couloirs font l’objet de plaintes (cf CUMP chez nous).. Alors une erreur médicamenteuse..

  5. Il faut arrêter de prendre l’ide pour une debile…. “si elle se trompe en recopiant”…
    Merci on a passé le primaire !

    • Là n’est pas le problème ! Personne ne dit que l’infirmière est débile mais un recopier pendant des jours et des jours (des années !) veut dire augmenter le risque d’erreurs. Surtout qu’il est toujours dit dans les forums que vous avez trop de travail, que vous n’êtes pas assez nombreux etc…que vous risquez dans le stress de faire des erreurs.. Alors gagnez du temps en ne recopiant pas et déjà vous en éviterez. En plus c’est la loi !..

    • Et les lois sont faites pour être changées ! Les ide veulent de la reconnaissance alors il faut prendre des risques ! Et franchement recopier un traitement c’est pas un risque majeur non plus !
      Parce que reflechir à ce que l’on fait c’est bien aussi !
      Ex : si un traitement anti hypertenseur est prescrit en bonne et due forme par le medecin et que le patient ce matin là a 8 de TA j’ose espérer que l’ide n’administre pas le traitement… donc finalement la PM on s’en fiche….

  6. Renjo Wana dit :

    qu’en est il des prescriptions téléphoniques du SAMU aux IDE scolaires?

  7. Elisa Perrie dit :

    Tiens donc …. Eh oui les filles faut lire ca

  8. Séb Csn dit :

    La réponse était couru d’avance…. :-/

  9. Céline Cha dit :

    Lol ! Il faut en parler aux Directeurs d’EHPAD …. Alors je vais dire à ma direction que je ne peux pas saisir les PM dans l’ordi… Double lol !
    Les médecins Co en EHPAD bossent 8 h par semaine alors c’est les IDE qui retranscrivent les PM

    • Attention… Si vous faites une erreur vous êtes ” hors la loi”. Il y a probablement des solutions à l’aire de l’ordinateur… Il suffit d’en parler et surtout dire stop.. Restez ferme, vous êtes dans votre droit et la direction ne peut que réagir !…

    • Jen Minois dit :

      Celine Cha j’ai bossé 7 ans en ehpad je comprend ton “lol” les medecins qui écrivent leurs pas sur ordi j’en ai vu deux sur 26 medecins… La direction en avait rien à cirer que nous soyons hors la loi.. Et pourtant c’est pas comme si on était pas dispo… Nous ides avions demandé que les médecins passent l’après midi pour justement être plus présente!!

  10. Ho ben nous on est en plein dedans….

  11. Alors qu’en est il des prescriptions orales, notamment la nuit? Ou des prescriptions orales faites par téléphones en cas d’urgence en attendant que le médecin arrive? Parce que même s’il signe après, la prescription orale a été appliquée.

    • Comme quoi les lois sont en total décalage avec la réalité…

    • Ne pensez-vous pas que c’est ” la réalité” qui n’applique pas les lois ?!…Grave..

    • Vous vous mettez en danger !.. Les médecins doivent se déplacer, et vous, vous devez refuser ce style de convenance. C’est grave ! Restez ferme.

    • Vous devez refuser ce style de convenance et laisser souffrir les patients ?
      Et là vous serez un très bon soignant.

    • Ce n’est pas parce qu’on refuse d’appliquer la prescription que l’interne se déplacera. Et je ne pense pas être la seule infirmière à agir comme ça (la nuit c’est vraiment compliqué!)

    • Ne jamais prendre une prescription par téléphone, JAMAIS!!!! Le médecin ne se déplace pas en cas d’urgence ? SAMU !!! Et barrez vous de cet etablissemement ou la loi est bafouée, il y va de votre diplôme!

    • Rohhhhh Axelle Lemonnier!… Ça ne se fait pas comme ça ! Il faut déjà se le dire en réunion avec vos cadres ou entre vous et voir les différentes solutions à mettre en place avec bien sûr les médecins notamment le chef de service. C’est sa responsabilité. Il faut juste remonter les infos accompagnées des lois et règlements. (les gens sont dans la rue pour moins que cela !) c’est quand même pour éviter la case prison pour vous non ?…. Pourquoi donnez vous raison aux médecins ? C’est leur devoirs et obligations de se déplacer pour voir le malade. Vous pouvez même en discuter avec le médecin auquel vous laissez gentiment et inconsciemment cette attitude.
      C’est justement ça un bon soignant.. Respecter les lois, les regles, les procédures) pour tout le monde (malade y compris).

    • Bravo Valérie Pistone. Cependant revoir le décret , l’infirmière peut agir en cas d’urgence sans prescription immédiate si bien sûr un protocole signé par le médecin a été écrit en amont… Et les premiers gestes on les connait.
      Le samu c’est sans doute pour le domicile ?..

    • Audrey Fisch-Farkas, si vous le lui dites, vous ne pouvez pas affirmer qu’il ne viendra pas ! Il faudrait tester avant. Il est vrai que si tout le monde fonctionne ainsi (procédure induite) pourquoi se gêner et se lever pour voir un malade qui souffre ! On marche sur la tête…Arrêter de faire tous les caprices des personnels à votre détriment ! Raison-nez .. “voir plus loin, que son bout du nez, avec raison “

    • Monique Salmon Lépée , un médecin qui refuse de se déplacer, alors qu’il est d’astreinte, j’ai connu! Je ne me suis pas dégonflée, jeune IDE, j’ai mis en œuvre les mesure conservatoires et fait le 15, le médecin du SAMU. M’a félicité et à engeule le médecin d’astreinte et j’ai quitté l’établissement où j’effectuais ma période d’essai.

    • Monique Salmon Lépée
      Oui mais il n’y a pas que des Urgences vitales la nuit! Un résident qui fait une hyperthermie à 38.7, dans mon protocole au dessus de 38.5 je dois appeller le médecin de garde pour le prévenir donc je fais tout ce qu’il me demande par téléphone ect … Elle a donc mtn une IV et il me dit de mettre du perfalgan 1g par téléphone, le médecin habitant à 40min par exemple du lieu, il ne va pas se déplacer pour ça. Donc et moi? Je ne donne rien à la dame qui n’est pas bien? Ah ben nan il vient pas donc pas de paracetamol.
      Vous souhaitez un monde utopique c’est loin d’être appliquable partout, à l’hôpital c’est surment différent car il y a des médecins sur place. Pas nous. 1 IDE la nuit pour 200 résidents.
      Franchement on a pas le choix. Quitter l’établissement? J’aime mon travail et l’offre IDE ce n’est plus ça.

    • Axelle Lemonnier, oui je comprends bien. Ne tombons pas dans l’utopie mais visons le plus haut possible et réajustons les procédures. Il manque juste une ligne, entre de 38° 5 et 39°5 1g de Paracétamol en sachant que tout dépend des autres signes à décliner et, au dessus de 39°5 un médecin doit se déplacer pour un examen approfondi. Bon ce n’est pas évident sur un forum comme celui-ci car il faut de plus amples informations. Cependant préservez vous. L’idée serait que vous contactiez les médecins si éloignés par un système informatique et qu’ils vous envoient la prescription. C’est quand même très rapide maintenant et là vous êtes couverte. A vous et votre équipe de vous battre pour obtenir cette procédure. Bon courage ! A l’hôpital il faut aussi se battre beaucoup !..

    • Je travaille en réanimation. Et oui il y souvent des prescriptions orales car le médecin ne veut pas se lever ou ne peut pas venir. Pour des urgences il se déplace, mais quand il s’agit d’une petite chute de tension, ou d’une tension trop élevée ou ce genre de chose non il ne se déplace pas. Je ne cautionne pas, et je n’aime pas appliquer des prescriptions orales. Mais il est seul (avec son senior) pour plusieurs services. Donc il arrive régulièrement qu’il ne puissent pas venir dans l’heure qui suit. Ou qu’il soit appelé plusieurs fois dans la nuit dans différents services. Et pourtant sans que ce soit une urgence vitale j’applique la prescription car je ne vais pas laisser mon patient a 7 de tension ou à 17 de tension. Ou encore un patient qui risque de s’auto extubé car il est agité.

    • Monique Salmon Lépée ah donc en fait si le doc est coincé dans les embouteillages on laisse le patient crever

    • Tout soignant se doit d’appliquer ou de faire appliquer l’article 223-6 du Code Pénal, à savoir l’obligation de porter secours à personne en péril! Si les médecins ne veulent pas se déplacer, vous êtes en droit de déposer plainte auprès du Procureur de la République, en n’oubliant pas de joindre une photocopie recto-verso à votre courrier que vous expédierez en recommandé avec accusé de réception! Je suis SST, pas IDE… Mais quand je dois porter secours, même si l’urgence est vitale, je demande à être mise impérativement en relation avec le médecin régulateur du SAMU et je suis ses consignes.

    • Lélène D Agostino, non bien sûr, c’est un cas un peu exceptionnel (je pense ? ) donc solution exceptionnelle.. Ce que vous devez faire dépend aussi de la raison pour laquelle vous avez appelé le médecin, de l’état du malade.
      En urgence vous avez le droit de faire les premiers gestes (revoir le décret) et surtout vous notez tout sur le dossier, l’heure du premier coup de téléphone, l’heure d’arrivée du médecin et ce que vous avez fait vous-même sachant qu’en amont il vous faudrait écrire une procédure d’urgence avec hiérarchie et équipes médicale et paramédicale. Ces procédures sous tendues par la loi peuvent regrouper toutes vos “urgences”, et doivent être signées de par le(s) médecin(s). En plus votre problème c’est en effet le malade et votre peau pas celle du médecin. Quand vous avez un embouteillage, le médecin ne fait pas votre travail….
      A part cela, pourquoi cette violence dans votre propos ? Vous vous sentez “coincée”? … Oui c’est sûr. Trouvez les solutions c’est mieux. Pour ce faire, basez vous toujours, toujours..sur les lois qui vous couvrent OU……vous accusent ! Quel est votre choix ?
      Lisez le post de Marie Sauvee-Petit.

    • Peut être mais en situation d urgence si j ai l injection qui sauve et la prescription orale je me vois mal dire à mon patient et sa famille. …”rien à foutre je pique pas. ..j ai pas la signature. …quoi ça va te sauver la vie. ..si tu l à pas vite fait tu meurs. …ah ben ouais mon gars mais c est pas mon problème. ….!!!!” Alors oui c est un risque que je suis prête à courir sinon je ne me regarde pas dans le miroir le lendemain alors moi aussi je pense que les lois ne sont pas raccord avec la réalité. ….

  12. Julie Hipper dit :

    Bonjour, je suis bachelière et prépare l’oral pour le concours IFSI, j’aurai aimé savoir si des IDE accepteraient de me donner leur témoignage sur la profession… Joies, difficultés, choses à savoir ect… Merci d’avance 🙂

    • Syl Aym dit :

      C’est un super métier mais il faut avoir le mental pour s’accrocher. Stress, horaire, manque d’effectif , pas de relève manque de matériel etc. En contre partie si tu es dans une équipe soudée et motivée tu sens un poids en moins. Sans compter quand tu vois l’évolution d’un patient dans le bon sens et pleins d’autres petites choses qui malgré la difficulté t’aide à tenir. Mais il faut aimer et être motivée.

    • Céline Cha dit :

      Ne pas idéaliser le métier comme je le vois et l’entends souvent …. C’est un métier avec de grosses responsabilités qui n’est pas valorisé à part par les patients dont tu prends soin et un salaire qui n’est pas à la hauteur des responsabilités du poste
      C’est un métier passionnant et très prenant

    • Oui, le libéral ne fait pas parti du projet de loi santé mais personne ne se bat pendant que l’état te prend ton argent, les hôpitaux public n’offrent plus de cdi et les conditions de travail sont à déplorer, le privé sous paie et t’exploite, tu n’es pas reconnu à la valeur de tes études et tu as un statu qui te permet de tout faire et n’importe quoi… Sinon, c’est un beau métier …

    • Julie Hipper dit :

      Meri à tous de vos réponses ! Je suis effectivement consciente que ce métier n’est pas facile et que les conditions de travail ne tendent pas vers l’amélioration, cependant je reste très motivée et (tout de même) confiante en l’avenir. Merci de vos aides précieuses !

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
306 rq / 2,217 sec