Lancement du groupe de travail sur les infirmières en pratique avancée

| 720 vues | | mots clefs : 3 réactions

 Marisol Touraine, a confié le pilotage des travaux sur l'exercice en pratique avancée des professionnels paramédicaux à Michèle Lenoir-Salfati, sous-directrice des ressources humaines du système de santé à la DGOS, et au Dr Pierre de Haas, président de la Fédération française des maisons et pôles de santé (FFMPS).

Ils piloteront ensemble la première phase des travaux sur les pratiques avancées qui doit aboutir à l'élaboration des référentiels d'activités et de compétences du métier d' en pratique avancée.

Le projet de loi de santé, qui doit être débattu au Parlement début 2015, définit à son article 30 un exercice en pratique avancée accessible aux paramédicaux, qu'ils travaillent en établissement ou en ambulatoire.

Des décrets devront fixer les domaines d'intervention de ces professionnels, mais le projet de loi dispose déjà qu'ils feront partie d'une équipe de soins.

Le Plan cancer 2014-19, prévoit la création d'un métier d'infirmier clinicien déployé prioritairement en cancérologie et envisage un lancement des premières formations, de niveau master, à la rentrée universitaire.

De même le nouveau Plan maladies neurodégératives évoque la création de ce nouveau métier.

Rédaction ActuSoins. Source : APM

Florence Ambrosino,infirmière de pratique avancée en coordination de parcours complexe de soins et membre du Comité de pilotage du GIC Repasi, a récemment fait le point sur ce futur métier pour ActuSoins (ci-dessous).

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

3 réponses pour “Lancement du groupe de travail sur les infirmières en pratique avancée”

  1. sancho dit :

    Bonjour,
    c’est un très bon début, il faut poursuivre dans cette voie pour optimiser la prise en charge des patients.
    Espérons que les infirmiers seront acteurs de cette évolution via l’ordre national, les associations et les syndicats professionnels.
    Dans cet article, malheureusement c’est bien encore un médecin qui est en charge du dossier concernant l’évolution des professions para-médicales.
    Espérons que le Dr Pierre de Haas s’entoure de professionnels qui connaissent les formations para-médicales en question.
    Pourquoi Michèle Lenoir-Salfati ne s’est pas entourée d’un professionnel para-médicale de chaque profession concernée ??
    Cordialement

  2. Exactement Agnes Paquet ! Avant d’envisager des “pratiques avancées”, ne serait-i pas de bon sens d’avoir déjà les moyens et le temps de faire notre métier infirmier correctement ???

  3. Agnes Paquet dit :

    Et blablaba !!!! On pourrait pas soigner tout simplement !

Réagir à cet article

retour haut de page
783 rq / 4,753 sec