Un collège pour “fédérer les organisations infirmières”

Un collège infirmier français (CIF) s'est constitué officiellement samedi dernier. Regroupant 17 organisations représentatives de la profession, il se donne pour but d'apporter une meilleure réponse aux besoins de santé de la population, dans une "vision positive et innovante de la profession infirmière". 

Un collège pour "fédérer les organisations infirmières""Le collège Infirmier Français a une vocation fédératrice des organisations infirmières" explique Marie-Claude Gaste, sa présidente, dans un communiqué. "Il est un des interlocuteurs des autorités publiques en matière de santé. Il collabore avec les autres professionnels de santé, d'autres acteurs médico-sociaux et les associations d'usagers" ajoute-t-elle.

A ce jour, 17 structures nationales, comme le Syndicat National des infirmiers anesthésistes (SNIA) ou encore l'Association Nationale des Puéricultrices diplômées et des étudiants (ANPDE) ont intégré le CIF (Collège Infirmier Français). Son conseil d'administration comporte un représentant de chacune des structures.

Infirmier de pratique avancée : une première action pour le CIF

Dès sa création, le CIF a adressée une lettre à Claude Bartolone, président de l'Assemblée Nationale. Le Collège demande notamment un rendez-vous pour aborder l'article 30 du projet de loi santé, relatif à la pratique avancée. L'article, qui prévoyait la création d'un "titre préliminaire d'exercice en pratique avancée" répondait au besoin d'implantation des infirmières de pratique avancée en France, selon le collège. Or, lors de son intervention du 9 mars, la ministre de la santé a présenté des évolutions à son projet de loi de Santé, qui ne plaisent pas au CIF.

"Nous sommes choqués de voir que le champ de la délégation sera également revu pour répondre aux inquiétudes des médecins. A savoir qu'en fait de pratique avancée, nous retrouverions le cadre basique d'auxiliaire médicale" regrette le Collège.

Le collège, qui ne souhaite pas que la pratique avancée infirmière soit réduite aux "seules délégations de tâches médicales" rappelle aussi dans sa lettre qu'il ne faudrait pas confondre la pratique avancée, avec les protocoles de coopération.

"On compte 330 000 infirmières en pratique avancée dans 25 pays : les infirmières de pratique avancée ont fait deux années d'études supplémentaires, validées par un Master, pour exercer un nouveau métier, intermédiaire entre le bac+3 et le médecin. Toutes les études internationales montrent le plus pour le suivi des patients chroniques" explique Marie-Claude Gaste, qui prône pour une spécificité des IPA (infirmière de pratiques avancée) avec un "niveau d'exercice différent et complémentaire" qui ne devra plus relever du livre III du code de la Santé Publique, mais d'un livre spécifique à ces professions de santé en pratique avancée.

Pour repenser l'offre de soins

Alors que la prise de position du CIF sur les pratiques avancées, marque son lancement, le collège se donne pour missions de "mutualiser les compétences et l'expertise de ses membres dans le but d'améliorer la qualité et la sécurité des soins, et de répondre aux besoins en santé de la population". Il souhaite aussi "contribuer à la promotion de la recherche en sciences infirmières et optimiser la formation universitaire et le développement professionnel continu des infirmiers (DPC)".

Rédaction ActuSoins

Les 17 structures ayant intégré le CIF

Association des Enseignants et des Ecoles d’infirmiers de Bloc Opératoire (AEIBO)
Association Française des Directeurs des Soins (AFDS)
Association Française des Infirmier(e)s de Cancérologie (AFIC)
Association des Cadres et Infirmiers en Santé Mentale (AsCISM)
Association Nationale des Infirmières et Infirmiers Diplômés et des Etudiants (ANFIIDE)
Association Nationale des Puéricultrices (eurs) Diplômé(e)s et Etudiants (ANPDE)
Académie des Sciences Infirmières (ASI)
Comité d’Entente des Ecoles d’Infirmiers Anesthésistes Diplômés d’Etat (CEEIADE)
Comité d’Entente des Ecoles Préparant Aux Métiers de l’Enfance (CEEPAME)d’Entente des Formations Infirmières Et Cadres (CEFIEC)
Groupement des Infirmier(e)s du Travail (GIT)
Ordre National des Infirmiers (ONI)
Syndicat National des Infirmiers Anesthésistes (SNIA)
Syndicat des Infirmier(e)s Conseiller(e)s de Santé (SNICS)
Syndicat National des Infirmières et Infirmiers Libéraux (Sniil)
Syndicat National des Professionnels Infirmiers (SNPI)
Union Nationale des Associations d’Infirmiers de Bloc Opératoire Diplômés d’Etat (UNAIBODE)

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

6 réponses pour “Un collège pour “fédérer les organisations infirmières””

  1. Motarde de DIJON dit :

    Encore une couche ajoutée au mille-feuilles.
    Dans ce conglomérat, il y aura des hommes et des femmes pour pérorer.
    Bonjour les ébats…

  2. solange granier dit :

    Quand l’information tourne à la désinformation : la liste de tous ces notables infirmiers est un copié collé de l’annuaire ordinal infirmier. Avec en tête, monsieur Thierry Amouroux qui doit certainement avoir des journées de 48 heures à la vue de ses nombreuses responsabilités auxquelles il convient d’ajouter la vice présidence de ce nouveau comité Théodule.

    • Karim Abellan dit :

      Mme Granier, à force de hurler à chacun de vos messages contre l’ordre ; vous perdez en crédibilité.
      Du coup, on ne vous lit même plus.

      J’ai moi aussi vu la liste et je n’y vois aucun copié – collé de l’ONI.

      Arrêtez de vociférer, svp. Vous n’apporter (plus) rien aux débats.

      • dachs dit :

        Débats de quoi ? Pour ou contre l’ordre et ses ersatz ? Je crois qu’il n’y a pas photo, les professionnels ne veulent pas de tout cela;

        • Karim Abellan dit :

          Tous les débats malheureusement… Quel que soit le sujet professionnel, les “gens” de Résilience ramène tout à l’ONI.
          On a compris quelle était leur position sur ce sujet là ; désormais, ne pourrait-on pas (enfin !) avoir une discussion constructive sur d’autres sujet ?
          Je suis persuadé que tout les professionnels anti-ordre sont des personnes très intelligentes et avec lesquelles on pourrait parler d’autres choses que des l’ONI.
          En partageant sans cesse leur obnubilation contre l’ONI, ils sont lassants….

  3. Enfin une cohésion des structures représentatives du corps infirmier. On avance.

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
282 rq / 2,183 sec