Lancement des candidatures 2015 pour le programme de recherche infirmière

 Dans une instruction datée du 19 décembre dernier, mise en ligne par le ministère de la Santé sur son site le 23 janvier, la DGOS lance la campagne 2015 des appels à projets de recherche sur les soins et l'offre de soins, dont le programme hospitalier de recherche infirmière et paramédicale (PHRIP).

Lancement des candidatures 2015 pour le programme de recherche infirmièreLe thème prioritaire pour l'édition 2015 concerne les soins primaires.

"Cette priorité concerne l'intégralité des programmes de recherche sur les soins et l'offre de soins. Tous les offreurs de soins sont donc appelés à déposer des projets de recherche sur les soins primaires", précise l'instruction de la DGOS.

Il est précisé qu'outre les centres hospitaliers, "les maisons de santé ou les centres de santé peuvent porter eux-mêmes des projets de recherche".

Sept appels à projets sont ainsi lancés : programmes hospitaliers de recherche clinique national (PHRC-N), en cancérologie (PHRC-K) et inter-régional (PHRC-I), programmes de recherche médico-économique national (PRME-N) et en cancérologie (PRME-K), programme de recherche sur la performance du système de soins (Preps) et programme hospitalier de recherche infirmière et paramédicale (PHRIP).

En annexe de son instruction, la DGOS livre le format de lettre d'intention, des éléments sur le déroulement et le financement des projets (en cinq phases associées à cinq tranches de financement) mais aussi sur le suivi de projets retenus ainsi que les critères d'éligibilité aux programmes.

La date-limite de dépôt des lettres d'intention est fixée au 19 mars 2015 via la plateforme Innovarc.


Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

13 réponses pour “Lancement des candidatures 2015 pour le programme de recherche infirmière”

  1. Mathieu Guyon dit :

    Lol le truc qui sert à payer des gens à rien foutre

    • Merci de ne pas dévaloriser le travail des autres , notamment celui de Jean-Mi Ferrandi et le mien, ou, croyez moi la rémunération n’est absolument pas le fruit de notre motivation .Nous avons passé des centaines d’heures dessus en complément d’un travail de nuit aussi fatiguant mentalement que physiquement .Bonne soirée

    • Mathieu Guyon dit :

      Laissez moi deviner, vous avez fait l’école des cadres pour autant servir à quelque-chose? Fatiguez vous auprès des patients, ça changera…

    • Seb Gonzy dit :

      Mathieu Guyon==> quel mépris vous avez envers nos collègues! Pourquoi être tant aigri?

    • Mathieu Guyon dit :

      Aigri? Non, y’en a juste marre de voir des personnes qui profitent de notre belle profession pour faire du blé à la façon de nos hommes politiques : remplir des pages pour devenir consultant expert du vide, un emploi fictif en somme

    • Je ne comprend pas la comparaison avec la politique et surtout l’aspect financier pourtant non attractif, et j’espère sincèrement que l’objectivité prime davantage dans l’exercice de votre profession que dans vos propos sur facebook .

      Cordialement

    • Mathieu Guyon dit :

      Bravo à vous, vous êtes formidables, ne changez rien

    • Je prends note , cela me permettra de  » remplir des pages » comme vous l’affirmez avec grand professionnalisme.

    • Mathieu Guyon dit :

      Les dérives d’une société technocratique, même les soignants deviennent des technocrates…

    • L’amalgame avec la technocratie est pour le moins péjoratif, il serait plus judicieux de votre part d’apporter des solutions notables, plutôt que de choisir la facilité de critiquer et d’apporter des jugements sans fondements, derrière un écran . « La critique est aisée mais l’art est difficile  »

      Sur ceux, je vais arrêter de porter de l’intérêt à des propos enfantins , voir même puériles , et je vous souhaite tout de même une bonne continuation .

  2. et que pour les soins ! pfff

  3. Un gros travail de collaboration qui prend enfin forme !!!

  4. Projet ( PHRC-K) déposé en collaboration avec Jean-Mi Ferrandi .

Réagir à cet article

retour haut de page
319 rq / 3,861 sec