Délégation de tâches infirmières à des aides-soignantes en Franche-Comté

L'ARS de Franche-Comté autorise un projet qui confie les actes infirmiers à domicile des personnes en fin de vie à des aides-soignantes en lieu et place des infirmières diplômées d’État, indique la Fédération Nationale des Infirmiers (FNI)

Délégation de tâches infirmières à des aides-soignantes en Franche-ComtéLa FNI dénonce "le projet de l’ARS de Franche-Comté visant à confier durant la nuit le sort des patients en soins palliatifs à des aides-soignantes".

Selon le projet,"ces dernières seront reliées par un smartphone à une infirmière qui se chargera à distance de leur dicter les actes techniques à réaliser. Il pourra s’agir de pansements de stomies ou d’escarres, de soins de sonde de trachéotomie, d’injections, des réglages de pompes, etc", poursuit le syndicat.

"En apportant sa caution à un projet de déqualification des soins prodigués aux personnes en soins palliatifs, l'ARS de Franche-Comté agit contre l’intérêt des patients et de leur famille, au mépris des règles de l’éthique et de la réglementation relative aux professions de santé", ajoute-t-il.

La raison invoquée par l'ARS ? "(soulager) Le fardeau important pour les aidants qui doivent rester debout plusieurs heures par nuit en plus des soins à temps plein pendant le jour" et la "pénurie de soignants".

Un "amalgame grossier des autorités sanitaires", selon la FNI  pour qui l'objectif "est avant tout d’optimiser les dépenses" et dénonce le fait que la sécurité des soins puissent être "sacrifiée au prétexte que ce schéma d’organisation à domicile par une aide-soignante coûterait six fois moins cher qu’une prise en charge à l’hôpital".

Rédaction ActuSoins

Le communiqué de la FNI

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

42 réponses pour “Délégation de tâches infirmières à des aides-soignantes en Franche-Comté”

  1. Rika Mat dit :

    Je ne deleguerai jamais. On collabore avec une as.

  2. sancho dit :

    Bonjour,

    à force de nous considérer comme de simple exécutant, de simple faiseur d’actes sans jamais nous insurger contre nos collaborateurs, certains de nos confrères (qui se sentent bien à cette place) et peut être de tant en tant contre nous même, il été évident que nous arriverions un jour à de telle projet ubuesque.
    Un acte s’apprend en quelques heures … Une compétence en plusieurs mois et une profession comme la notre en quelques années…

    Bizarre, personne ne réagit, même pas les jeunes syndicats quand se sont les pharmaciens qui pourront bientôt vacciner en lieu et place d’un infirmier voir d’un médecin … (Chercher l’erreur)

    Nous avons surement raison de continuer sur cette voie, les infirmiers sont les bras des médecins … Restons divisé pour continuer à perdre.
    Cordialement

  3. la fouaise dit :

    si on parle bien des soins palliatifs à domicile,je ne comprends pas en quoi on fera des économies d’intervention IDELS si l’on met une AS la nuit à domicile
    l’AS sera de garde auprès du patient? ou bien d’astreinte chez elle?
    et l’IDE d’astreinte télephone,elle fera çà gracieusement?
    je ne suis pas économiste,et je ne vois pas ou sera l’économie si on paye 2 soignants?
    en revanche,des procédures intentées par les familles en cas d’embrouille,çà ma boule de cristal le voit très bien!!!!

  4. URGENT +++ infos ordre infirmier

    Nouvelle organisation ordre infirmier : lettre ouverte au président Borniche http://syndico.exprimetoi.net/t10212-nouvelle-organisation-ordre-infirmier-lettre

    • sancho dit :

      Toujours aucun lien avec l’article !

      • eusebe dit :

        On peut en trouver : l’ordre national des infirmiers ne justifie-t-il pas son existence par la défense des usagers de la santé ? Didier Borniche n’est-il pas le président de cette fameuse institution, lui qui en a pris les rênes il y a 3 ans et qui a été reconduit par ses amis en novembre dernier ? N’est-il donc pas judicieux de publier cette lettre ouverte au premier des défenseurs de la population pour des soins de qualité effectués par des infirmiers – des vrais, donc ordinnés – et non des des ersatz, et encore moins des aides-soignants ? Il y a donc un lien, CQFD !

  5. sancho dit :

    Bonjour,
    Il est difficilement pensable qu’un infirmièr soit à l’origine de ce protocole de coopération (Si c’est bien le sujet). Je serais curieux de connaître son point de vu.
    Un ou plusieurs infirmiers ? sont à l’origine de ce protocole qui pour le moment semble validé par l’ARS mais espérons que la HAS donne son veto.

    A nous de ne pas reprendre ce protocole si il est malheureusement valide et à nous de le faire supprimer en se regroupant.

    Le protocole de coopération ne doit pas être un moyen de légitimer un dysfonctionnement, de pallier à une carence ponctuelles de personnels, il ne doit pas s’accompagner d’une diminution de la qualité et de la sécurité des soins … (Cf p13 Guide méthodologique HAS )
    http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2010-09/guide_methodo_tome2_21072010_2010-09-03_13-59-2_321.pdf

    Cordialement

  6. mclove dit :

    Bienvenue dans le nouveau système de santé frabçais , l’ARS n’a pas encore pensé aux auxiliaire de vie , voire aus femmes de ménages , il est temps de monter au créneau mouvement national prévu le 23 septembre ;il est temps de faire bouger les choses

  7. Ou l’organisation d’une fin de vie au rabais! Sans confort ni sécurité des soins! Leonetti doit s’étrangler avec ses projets de lois pour ne rien dire là dessus….

  8. Pierre Soler dit :

    On touche le fond… prochaine étape la pose de pth par les ibod. La majorité des patients concerné étant âgés… c est a vomir !

  9. Alicia Pattyn dit :

    Revalorisation du diplôme avec la reconnaissance licence pour ensuite repartir en arrière.. notre avenir ne présage rien de bon..

  10. Adeline Valle dit :

    Mais on marche sur la tête !!!

  11. Del Ph dit :

    Pourquoi vous ne voulez pas nous remplacer ? C’est pas difficile d’être infirmière suffit d’apprendre par téléphone !! Quelle belle considération encore pour les as et Ide…et les patients n’en parlons pas…

  12. Maka Burger dit :

    En tant qu’as je suis fou de lire ca!!!! J’ai eu une formation de 1 an et pas 3. Je ne suis donc pas a la hauteur de realiser des soins de qualité fait par un(e) IDE…
    Bientot on fera ca par sms aussi!!!!

  13. Une honte et oui pénalement qui prend l IDE derrière son smart phone , qui va accepter ça aucune IDE , j espère
    Réglage pompe a “morphine , il s’agit de soin technique une AS n est pas qualifié du tout

  14. Eric Couty dit :

    en cas de plainte de la famille. qui ira en tôle l ARS ou l aide soignante qui pratique illégalement le métier d infirmière , le pouvoir de dire non !!! nul n est sensé ignorer la loi. mais je compte sur l ordre national infirmier pour réajuster tout ca. c est son vrai job !!!!!

  15. je suis archi contre. Nous n’avons pas la même formation, pas les mêmes responsabilités et elles n’ont pas le même salaire que nous. A ce compte là on supprime les IDE et pourquoi pas les AS et on laisse les ASH et les auxiliaires de vie tout faire !

  16. Je l’espère aussi (refus des IDE)….

  17. Vincent Diez dit :

    J’espère que les IDE concernés refuseront ce genre de délégations

  18. Excellent….. pourquoi pas? voilà comment faire du soin au rabais afin de combler le trou de la sécu! !! Ce pays est merveilleux!

  19. Valerie Dlr dit :

    Et si l AS fait une bourde sur un acte IDE qui en portera la responsabilité. ..pénale ….?????!!!!!!

  20. Momo Acinom dit :

    Quelle loi de m…..encore une de plus…un chose est sûre. Je délègue personne..on m as déjà dit que c est mon défaut. Tant pis..

  21. Une honte,un scandale !!!Pourquoi faire reposer sur les épaules d’aides soignantes de telles responsabilités alors qu’elles ne sont pas formées pour ça????

  22. c’est honteux et je parle en tant qu’AS

  23. Sissou Rider dit :

    Quel mépris des Patients et des Soignants… une honte.

  24. Mathieu Guyon dit :

    Une honte, notre pays fait vraiment n’importe quoi, mieux vaut autoriser l’installation d’idel plutôt que d’autoriser des personnes non qualifiées à exercer illégalement notre profession. Les ARS n’ont qu’une logique comptable au détriment des patients.

  25. Et puis il y a un sous-entendu à vomir, on comprend qu’il y aurait donc deux types de patients avec deux niveaux de sécurité : les vieux malades en fin de vie et les autres qui eux ont droit à une prise en charge infirmière. Et après, on comprend l’inertie de tous nos dirigeants qu’il y avait eu lors de la canicule (sans vouloir tout mélanger)…

  26. Imaginons l’extrême : déléguer les soins de ces AS à des auxiliaires de vie tant qu’on y est. Ah c’est déjà fait en maison de retraite ? Ah bah merde !

  27. Sandra Lct dit :

    “la pénurie de soignants”=> Qu’ils embauchent les IDE au chômage!!Et c’est quoi cette histoire de supervision via un smartphone??Que fera l’AS en cas de décanulation accidentelle??

  28. Bizarrement l’ordre infirmier est bien silencieux sur cet exercice illégal d’actes infirmiers ! Il est plus facile et çà rapporte plus de dénoncer des IDE aux procureurs pour les obliger à cotiser pour pouvoir travailler.

Réagir à cet article

retour haut de page
747 rq / 3,212 sec