Les infirmiers anesthésistes obtiennent le grade Master

Le décret de mise en place de la nouvelle formation des a été publié au Journal Officiel. Les deviennent la première profession paramédicale à obtenir le grade Master, avec un cursus de formation profondément remanié.

Les IADE infirmiers anesthésistes obtiennent le grade Master

Le mouvement de contestation des infirmiers anesthésistes en 2010 a été massivement suivi et médiatisé. Crédit : Jiémel

Sans surprise, les infirmiers anesthésistes sont la première spécialité infirmière à voir leur formation accéder au grade Master, avec 120 ECTS (European Credits Transfer System, système de crédits européens qui permet d'attribuer des crédits à toutes les composantes d'un programme d'études, ndlr)

Les 24 mois de formation seront intégrés dans un cursus universitaire et organisés en 4 semestres universitaires, et ce dès octobre 2012.

Avec à la clé, un changement important d'approche pédagogique et de modalités d'évaluation.

Plus de cours théoriques, moins de stage.

Exigence des universités, le nombre d'heures de cours théoriques augmente avec 210 heures de plus, avec des apports supplémentaires de biologie, de chimie et de physique fondamentale. "Sur ce plan, nous avons réussi à orienter les exigences des universitaires sur nos propres attentes, avec des apports directement liés à notre spécialité, comme la mécanique des fluides", se félicite Simon Taland, secrétaire général du syndicat national des infirmiers anesthésistes (SNIA).

Cette augmentation du volume horaire de cours se fait au détriment des stages, qui se voient amputés d'environ 12 semaines. A ceci s'ajoutent 4 semaines au sein d'une unité de recherche, prérequis indispensable dans le cadre d'une formation universitaire de troisième cycle. "Il va falloir optimiser au maximum le temps des stages, avec la mise en place d'un tutorat de terrain, pour avoir une vision globale de l'évolution des étudiants" confirme Maxime Darde, formateur IADE au CHU de Toulouse.

Ce d'autant plus qu'à l'instar des étudiants infirmiers, l’approche par compétence est désormais la règle et les MSP disparaissent, ce qui pourrait "un peu démobiliser les terrains de stages" insuffisamment sensibilisés à cette évolution, selon Maxime Darde. Ce dernier est néanmoins confiant : "Ca a été un très gros travail mais on est prêts à accueillir les étudiants pour la rentrée", confirme-t-il.

Zones d'ombres et inquiétudes

le SNIA "se félicite de cette parution, pour le travail ardu qu'il a fallu réaliser par les représentants de la profession afin de concilier les exigences incontournables de l'université et les exigences en matière d'excellence professionnelle chères à toute la filière IADE."

Pour autant, plusieurs incertitudes demeurent. La latitude et l'autonomie d'action des infirmiers anesthésistes font l'objet de tentatives de remises en cause permanentes et de conflits parfois intenses entre les organisations IADE et une frange de médecins anesthésistes réanimateurs. Dans ce contexte, chaque terme est pesé, soigneusement choisi, afin de ne pas donner lieu à de multiples interprétations.

En l'état, la finalisation du référentiel métier tel qu'il est proposé par la direction générale de l'offre de soins fait l'objet d'âpres discussions. Il devrait être rendu public aux environs du 15 août.

Revendication ancienne des infirmiers anesthésistes dont le mouvement de contestation avait pris une proportion inédite en 2010, la masterisation des professionnels déjà diplômés semble elle définitivement tombée aux oubliettes. La validation du grade master se ferait au cas par cas, selon les règles locales édictées par les doyens d'universités, moyennant probablement la validation d'unité d'enseignements non acquises antérieurement, en particulier le volet "recherche".

Thomas Duvernoy

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

8 réponses pour “Les infirmiers anesthésistes obtiennent le grade Master”

  1. Elodie dit :

    c est regretable que la periode de stage soit reduite, je suis de la derniere promo ancien programe et je trouve que c est les stages qui permettent d integrer toute la theorie bien indigeste de l anesthesie et aussi de voir tout ce que l on apprend pas en cours.

  2. Fanny dit :

    Je ne suis pas convaincue par les 12 semaines de stages remplacées par des heures de cours.. Venant du nouveau programme (Promo 2009-2012), Nous avons connu le nouveau référentiel avec la mise en place d’heures de cours supplémentaires de biologie, de biochimie etc.. Cela pour avoir la Licence mais concrètement dans le métier d’infirmier j’en vois pas l’intérêt. Maintenant peut être que pour la spécialisation ces données sont plus adaptées..A voir..

  3. Anonyme dit :

    Cyril A-r C’est plutôt bien engagé pour les IDE de bloc opératoire dont la réingénierie de la formation est bien engagée, ce sera probablement plus long pour les puer…

  4. Mathieu dit :

    Et concrètement, ça apporte quoi pour le patient?

  5. Perrine dit :

    Déjà qu’on essuie les plâtres de la réforme IDE (promo 2010-2013)… Ça fera rien de s’en reprendre encore!! Lol

  6. Edwige dit :

    Chouette nouvelle mais bon courage aux futurs étudiants qui vont essuyer les plâtres d’une réforme de la formation 😉

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
252 rq / 1,674 sec