Pénibilité infirmière : la CGT va saisir le Conseil d’Etat

La fédération CGT Santé a annoncé mercredi avoir déposé le 3 septembre une requête devant le Conseil d’État pour exiger la reconnaissance de la pénibilité du métier d'infirmières du secteur public en catégorie A et, de fait, leur droit à un départ anticipé à la retraite.

Pénibilité infirmière : la CGT va saisir le Conseil d'Etat

Conseil d'Etat - © DR

Le volet modifiant le régime de retraite des quelque 270.000 personnels infirmiers de l'hôpital public, très controversé, figurait dans la loi sur le dialogue social dans la fonction publique du 5 juillet 2010.

Les infirmières du public ont dû choisir entre passer de la catégorie B à A avec une meilleure rémunération à la clé, et rester en catégorie B et conserver leur droit à la retraite à 57 ans (55 ans avant la réforme de la retraite de 2010).

"L'article 37 de la Loi du dialogue social du 5 juillet 2010, qui confisque la reconnaissance en catégorie active aux -es de catégorie A, doit être retiré", demande la CGT-santé dans un communiqué.

La catégorie active, selon la définition officielle, regroupe des emplois présentant un risque particulier ou des fatigues exceptionnelles justifiant un départ anticipé à la retraite ainsi qu'une majoration pour le calcul de la pension.

"La pénibilité du travail des infirmier-es na pas changé: horaires décalés, nuits, exposition à des produits toxiques, port de charges lourdes (patient-es). Le classement en catégorie active, avec la possibilité d'un départ anticipé, n'est que le respect de la loi et de la justice sociale, pour pouvoir bénéficier dune retraite en bonne santé !", écrit la CGT-santé Action Sociale.

Faisant valoir qu'il n'existe "aucune différence de situation de travail" entre les infirmières en catégorie A et celles en catégorie B - qui a conservé la catégorie active -, la CGT-Santé Action Sociale indique qu'elle va présenter, "dans les meilleurs délais", une question prioritaire de constitutionnalité.

"Le Gouvernement doit respecter la loi et la Constitution française qui édicte les principes fondamentaux et intangibles de notre République", dit la CGT-Santé Action Sociale.

Si la requête n'a que de faibles chances d'aboutir, la prise de position de la CGT  intervient dans un contexte de début de campagne pour les élections professionnelles. Celles-ci se dérouleront le 20 octobre 2011 dans la fonction publique hospitalière.

Rédaction ActuSoins, avec AFP

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

5 réponses pour “Pénibilité infirmière : la CGT va saisir le Conseil d’Etat”

  1. libre dit :

    Je rigole ou est il lors de la reforme sur les retraites c’est la qu’il fallait refuser la reforme (RETRAIT) toujours un train de retard .Hervé 65 tu as tout compris 🙂

  2. coconisssa dit :

    et la pénibilité pour les infirmiers/ères du secteur privé ?
    le travail serait-il plus facile dans les hôpitaux privés ou les cliniques ?
    il serait peut-être temps de penser à eux !

  3. herve65 dit :

    il va y avoir des elections syndicales bientot ?? pour qu’ils se reveillent ??

  4. Norma colle dit :

    “va” saisir le conseil d’Etat..lol ..Il est bien l’heure de se réveiller….!!!!!!!! L”attaque n’est pas simplement anti-CGT mais tous syndicats confondus! Inadmissible ce qui s’est passé pour les IDE!Aucun salarié même du privé n’a pris autant d’années en plus dans “les dents” pour son droit à retraite!

    Alors des promesses de recours en pleine campagnes électorales syndicales çà me fait plutôt “rire jaune”!

  5. Elisabeth dit :

    avant leur action qu ils visitent les services dans lesquels les protocoles de soins ne sont pas resprctés

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
245 rq / 4,848 sec