Infirmiers, infirmières, évitons la “veine de l’anesthésiste” !

La veine céphalique, souvent appelée "Veine de l'anesthésiste" est couramment utilisée pour la pose de périphérique. Pourtant, de nombreux articles soulignent le risque de lésion nerveuse associée à cette ponction.

Infirmiers, infirmières, évitons la "veine de l'anesthésiste" !

© Elsevier Gray's Anatomy for Students - www.studentconsult.com

Souvent facile à ponctionner avec son trajet rectiligne et sa localisation reproductible, la veine céphalique est régulièrement utilisée par les professionnels infirmiers.

Et pourtant : sur une dizaine de centimètres à partir du pouce, son trajet croise dans 80% des cas des branches sensitives superficielles du nerf radial.

Depuis une dizaine d'année, plusieurs études de cas rapportent des atteintes nerveuses à la suite de la cathétérisation de cette veine.

Ces atteintes sont souvent à type de douleurs neurogènes, parfois très intenses, qui peuvent subsister plusieurs semaines après la ponction. Elles peuvent apparaître alors même que la pose de a été facile.

La lésion nerveuse peut être liée à un traumatisme direct lors de la ponction ou indirect, par extravasation du soluté perfusé. Une inflammation locale peut également irriter la branche nerveuse.

Ces lésions restent heureusement bénignes, et cèdent souvent en moins de deux mois. Elles ne sont toutefois pas à négliger, devant le handicap potentiel et l'intensité douloureuse.

Face à ces cas, de nombreux auteurs déconseillent la ponction de la veine céphalique, du moins en première intention. D'autre proposent une ponction à une distance d'au moins 10 cm du styloïde du radius afin d'éviter au maximum de léser une branche superficielle du nerf radial.

Bien entendu, ces recommandations sont à mettre perpétuellement en balance avec le caractère urgent de la pose et la qualité du réseau veineux des patients. Toutefois, éviter cette veine en pratique courante paraît une modification mineure de notre pratique susceptible d'éviter des complications douloureuses.

Sébastien Bondi - anesthésiste

Pour aller plus loin :

How Can Nerve Lesions During Vein Puncture Be Prevented ? - Anesthesia Analgesia 2001

Radial nerve injury after routine peripheral vein cannulation - Journal of Clinical Anesthesia

Peripheral nerve injury from intravenous cannulation: a case report. - AANA J

Radial nerve injury after intravenous cannulation at the wrist--a case report - Ann Acad Med Singapore

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

40 réponses pour “Infirmiers, infirmières, évitons la “veine de l’anesthésiste” !”

  1. Rico dit :

    cette étude c’est de la masturbation faut arrêter un peu…cest histoire de faire un pauvre article.je pense pas que cest le genre détude qui va faire avancer notre profession .

  2. Ellen dit :

    les jambes chez des arteritiques, heuuu non merci ^^ Dans l’absolu, on évite aussi, mais parfois, pas le choix ma pauvre Lucette!

  3. William dit :

    ah ben je sais maintenant pourquoi j’avais si mal !!!!

  4. Stéphanie dit :

    parfois la vein de la sage femme va bien évidement quand c’est possible mais oui desfois pas le choix surtout en urgence

  5. Anonyme dit :

    ah mais je l’avais cherché cet article,en vain, lors de mon dernier stage ! Guillaume, tu m’en apprends une bonne. On n’est donc pas au pays de Oui Oui ! Faut que je prévienne mon fils !

  6. Marie-Rose dit :

    pourquoi pas, si c’est vrai !!! bonjour laurence et merci du “uyau”, c’est le cas de le dire ! bisous à toi et ta famille

  7. Véronique dit :

    arrête de faire ta sérieuse surtout sur facebook, gros bisous.

  8. Claire dit :

    idem, où je peux!!cette veine ne l’appelle-t-on pas aussi la veine du chien (ou du cabot)????

  9. Carrayrou dit :

    Dans le monde de Oui-Oui, j’éviterais. Dans mon monde malheureusement bien réel, je pique où je peux. Et puis c’est bien joli tout ça, mais en évitant la veine céphalique, le M veineux du plis du coude parce que c’est positionnel, le dessus de la main parce que ça fait mal, le haut du bras parce que (pour certains médecins) ça s’apparente à la pose d’un KT central, les petites veines du dessous du poignets parce qu’elles sont trop fragiles…. on va piquer où, nous???? Suffit qu’en plus il y ait des antécédents de cancer du sein ou d’hémodialyse et on va perfuser en intra-occulaire!

  10. Gerard dit :

    ça depend du service et de la population soignée….moi ce n’est pas specialement la veine cephalique que je recherche, mais souvent UNE veine….;)g

  11. Sali dit :

    Cette information devrait circuler dans tous les établissements, car malheureusement beaucoup la ponctionnent en première intention 🙁

  12. leilou dit :

    oui ben quand on n’a pas le choix, on n’a pas le choix hein !!!

  13. Mabrouk dit :

    c’est une des leçons a apprendre puisque je ne comprend absolument rien en medecine ,

  14. Laurie dit :

    je bosse en bloc, on ne la ponctionne que si c’est vraiment inévitable 😉

  15. Gaz dit :

    …lol… faut dans l’oeil gauche..

  16. Kamilia dit :

    je pique la ou la veine est apparenteet plus accéssible je vais pas torturer le malade moi alors si la veine zaama dite anésthésiste est la plus accéssible je pique

  17. Aladdine dit :

    comment et il y’avait une publication ?

  18. Cornelia dit :

    je veux pas bosser sur facebook le week end 😛

  19. Anne-Sophie dit :

    @Younes : Il est bien sympa Dieu de nous avoir fait des schémas. Merci Dieu !

  20. Younes dit :

    ça ete conçu par dieu et qu est ce qu ils ont inventes vos sava&nt meme les produits de bases vous ont ete livres!!!je parle du chemin des nerfs et desinstallations si precises de l ensembles vu de face et de profils!!!hhhh

  21. Audila dit :

    moi je l’ai appris au bloc par un éminent chir 😉 depuis idem je l’évite…j’ai moi-même la marque à ce niveau là et une petite douleur dc …

  22. Anonyme dit :

    Des idées d’IDE ça rentre mieux quand on explique le POURQUOI, n’est-ce pas ? 🙂

  23. Anonyme dit :

    A l’école on nous a dit de l’éviter sauf urgences sans nous dire pourquoi. Maintenant je sais !

  24. Samia dit :

    Depuis cet article, je l’évite au maximum 🙂

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
242 rq / 2,125 sec