Hôpitaux : 10000 postes supprimés

Les effectifs des hôpitaux publics ont diminué de près 10.000 postes en 2009, et sans doute davantage encore en 2010, a déploré mardi la Fédération Hospitalière de France (FHF), mettant en cause "la faible progression" du budget annuel des établissements publics. "

Hôpitaux : 10000 postes supprimésEn dehors du secteur médico-social, plus de 9.800 emplois ont été supprimés dans les hôpitaux publics, dont près de 5.000 personnels soignants", a souligné dans un communiqué la FHF qui représente les responsables du secteur public hospitalier.

Ces données, qui n'incluent pas les effectifs de médecins, sont extraites de la Statistique annuelle des établissements de Santé, publiée chaque année par le ministère de la Santé, et dont les derniers chiffres disponibles concernent 2009.

Selon cette base de données, consultée par l'AFP, les effectifs du personnel non médical en CDI ou titulaires des établissements publics sont effectivement passés de 762 790 en 2008 à 752 986 en 2009.

Pour plus des deux tiers, il s'agit de personnels des services de soins (infirmiers, aides soignants, agents hospitaliers ou encore personnel d'encadrement). Le reste est constitué du personnel administratif, technique et ouvrier ou encore des personnels sociaux.

Les suppressions de postes en 2009 ont représenté "plus d'un départ à la retraite d'agent sur quatre" non-remplacé, a souligné la FHF. Ce chiffre "devrait encore croître en 2010 au vu de la contraction constatée de la progression des dépenses de personnel dans les comptes des hôpitaux publics", a-t-elle estimé.

"Cette évolution est en partie liée à la faible progression de l'enveloppe accordée aux hôpitaux" chaque année dans le cadre du budget de la Sécurité sociale, a déploré la fédération. Elle est "considérablement aggravée par la politique de convergence conduite par le gouvernement au bénéfice des cliniques privées", a-t-elle poursuivi, en référence au rapprochement à l'oeuvre ces dernières années entre les tarifs facturés à l'assurance maladie par les établissements publics et privés.

Rédaction ActuSoins, avec AFP

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
206 rq / 1,698 sec