Les infirmières puéricultrices exigent à leur tour le niveau Master

Dans une lettre ouverte adressé à  François Fillon le 30 septembre, deux organisations représentatives d'infirmières réclament un alignement des 3 spécialités sur le même niveau de formation Master.

Façade du ministère de la santé à Paris - DR

Prenant acte de l'engagement écrit d'une masterisation pour les infirmiers anesthésistes, l'Association Nationale des Puéricultrices Diplômées et Etudiantes (ANPDE) ainsi que le Comité d'Entente des Ecoles Préparant aux Métiers de l'Enfance (CEEPAME) estime "inacceptable que les trois spécialités ne soient pas traitées de la même manière" et ajoutent qu'il n’existe à leur sens"aucun élément objectif dans le code de la Santé Publique qui permette une telle différentiation de traitement entre les trois spécialités infirmières."

Les infirmières de bloc opératoire réclament également un Master et une grille indiciaire commune aux trois spécialités. Les infirmiers anesthésistes exigent eux une grille spécifique, qu'ils estiment notamment liée à la durée de leur spécialisation et à leur exclusivité de compétence en matière de réalisation d'actes d'anesthésie.

Pour aller plus loin:

Lettre des infirmières puéricultrices au Premier Ministre

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
240 rq / 1,514 sec