Un réseau de soins télé-assisté pour soigner les plaies

Comment éviter un trop long séjour a l’hôpital ? Initié par une dermatologue et un médecin du CHU de Caen, un réseau de soins équipé en démarre des la rentrée en Basse- Normandie.

Un réseau de soins télé-assisté pour soigner les plaiesL’opérateur de téléphonie mobile qui fournira l’équipement nécessaire aux infirmiers libéraux est pratiquement choisi.

Le téléphone mobile, doté d’un mini-dossier médical, d’un logiciel de photos haute définition et d’un logiciel vidéo servira en effet « de relais entre les infirmiers, qui seront formés à l’utilisation du matériel de transmission, et le centre de référence, hôpital ou clinique, qui aura pris initialement en charge le patient », précise Anne Dompmartin, dermatologue au CHU de Caen a l’origine du projet avec Jean-Pierre Blanchere, responsable du réseau télémédecine du Centre hospitalier.

Photos, vidéo et dossier informatique

L’objectif est de faciliter le retour à domicile des patients souffrant de chroniques en organisant les soins à distance. La prescription des soins sera initiée à l’hôpital. Une fiche informatique sera ensuite transmise sur une messagerie sécurisée au médecin traitant et à l’.

Celui-ci sera chargé de prodiguer les soins et, deux fois par mois voire plus souvent selon la difficulté de la plaie, il entrera en relation via le mobile avec l’infirmier référent à l’hôpital, titulaire d’un DU plaies et . Les dates et les heures de consultation auront été préalablement programmées entre l’infirmier et le centre référent.

A l’occasion de ces rendez-vous virtuels, l’infirmier libéral réalisera des photos de la plaie et les transmettra, en direct, pour avis. En cas de complication, des consultations virtuelles urgentes pourront être organisées. Enfin, une fois par mois, une visioconférence permettra de réunir centres référents et infirmiers. Le suivi régulier des patients permettra également de les rediriger, si nécessaire, vers l’hôpital sans repasser aux urgences. Le médecin traitant sera tenu systématiquement informé.

Une vingtaine d’infirmiers libéraux

Le réseau devrait démarrer des septembre, avec une vingtaine d’infirmiers libéraux, en charge chacun de 10 patients qui auront bien sûr donné leur consentement. Une formation continue sera régulièrement proposée aux professionnels inscrits dans le projet. Un forum internet de discussion est déjà en projet. Les initiateurs du réseau comptent bien étendre rapidement celui-ci aux autres villes de Basse-Normandie.

Anne Thiriet

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

4 réponses pour “Un réseau de soins télé-assisté pour soigner les plaies”

  1. jc81 dit :

    C’est pas une premiere , le CHU de montpellier avec le reseau plaie et cicat travaille depuis quelques années comme ca.. Mais c’est de bonne augure ds le monde de la plaie et cicatrisation que Mr Luc Teot et sylvie Meaumes font bouger depuis deja quelques année. Le CPC aura lieu le 18janvier 2011 .

  2. Marnia Mahboub via Facebook dit :

    bonne initiative.. à voir ce que cela donnera dans le temps ! mais j’aime beaucoup le concept !

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
274 rq / 5,033 sec