Fermetures de maternités : un collectif de “défenseurs” exige “un plan de protection des naissances”

Seize délégations de "territoires en guerre contre la fermeture de leur maternité" exigent une réouverture des maternités ainsi que la mise en place d'un plan national de protection des naissances, fait savoir un manifeste intitulé "renaissance des maternités condamnées"

Fermetures de maternités : un collectif de "défenseurs" exige "un plan de protection des naissances""Alors que sont rapportées des dizaines de drames touchant les mères et leur bébé, la population dénonce d'une même voix l'aveuglement et le déni des agences régionales de santé et du ministère, la souffrance des futurs parents et de leurs proches, le burn-out des soignants, la disparition des services publics hospitaliers, la négation des droits constitutionnels d'égalité d'accès aux soins et des grands principes de la sécurité sociale", indique d'emblée le collectif, qui réclame un "plan national de protection des naissances". 

Ce plan aurait pour mission " de définir la cadre des services de natalité en France, qui recensera toutes les situations dramatiques et soutiendra les victimes". 

Création d'un label "plein exercice"

Les auteurs du manifeste réclament une réouverture des maternités et la création d'un label "hôpital de territoire en plein exercice", avec médecine, chirurgie, obstétrique et urgences, ou encore "qu'à l'initiative des citoyens, l'innovation et l'expérimentation d'une nouvelle organisation de l'offre de santé soient rendues possibles". 

Ils proposent "que le code de la santé intègre désormais le délai d'accès au service public de santé comme premier critère de sécurité, ce temps d'accès étant calculé sur la base des transports publics existants", que "toute décision concernant l'organisation de l'offre de soins prenne en compte les droits du citoyen et la spécificité des territoires", que " la qualité des soins ne soit pas seulement synonyme de cumul de compétences des professionnels, de plateau technique, mais s'enrichisse aussi de la relation de confiance instaurée entre soignants et soignés". 

Ils aimeraient aussi que "la médecine rurale soit revalorisée auprès des  futurs professionnels de santé" et que "les médecins qui entrent en formation, généralistes ou spécialistes, s'installent là où les besoins sont criants". 

"Nous refusons la mise en danger des mères et de leur enfant, les faux arguments sécuritaires déployés par le gouvernement et ses experts, la logique centralisatrice et économique qui amène à fermer des services de première nécessité", expliquent-ils. 

A ce jour, le manifeste, publié sur Change.org a recueilli plus de 1350 signatures. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

A venir sur ActuSoins.com : Pourquoi les maternités ferment-elles ? Décryptage. 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
233 rq / 2,704 sec