Pour l’amélioration des conditions de travail des soignants : une pétition à succès !

Avec plus de 83 000 signatures recueillies, la pétition initiée par Laurent Four (alias Infirmier Reporter) a connu un vrai succès depuis son lancement en janvier dernier. Initialement destinée à lutter contre les clichés véhiculés dans les médias sur les infirmiers, elle a finalement atterri en mars dernier sur les bureaux des différents candidats à l'élection présidentielle. Puis a été ratifiée par le président actuel de "la République En Marche", Benjamin Griveaux. Un espoir pour la profession ?  


Pour l'amélioration des conditions de travail des soignants : une pétition à succès !

© Lucie Hennequin / Change.org.

Peu de temps avant l'élection présidentielle, la pétition avait été présentée aux candidats ou à leur porte-parole. Ici, Benjamin Griveaux, ancien porte parole d'Emmanuel Macron, la ratifie.

C'était en pleine période électorale. La  présidentielle approchait. Benjamin Griveaux, à l'époque porte parole du candidat Macron, et ancien membre du cabinet de Marisol Touraine, s'était exprimé au sujet des soignants. C'était dans le cadre de la pétition  pour une amélioration du temps de travail des infirmiers, qui circule sur la toile depuis le mois de janvier 2017. 

"Le site Change.org avait selectionné la pétition pour interpeller les candidats à la présidentielle " explique Laurent Four, alias Infirmiereporter, initiateur de cette pétition qui a recueilli plus de 83 000 signatures. "Benjamin Griveaux, qui était porte parole d'Emmanuel Macron l'a lue et a joué le jeu. Il a ratifié nos demandes et s'est engagé au nom d'Emmanuel Macron". 

Des professionnels épuisés

Manque cruel de moyens humains et matériels à l’hôpital, concurrence des structures de soins jugée parfois déloyale pour les libéraux : les infirmiers courent, ne se reposent pas et abandonnent parfois. « Aujourd’hui, beaucoup de professionnels sont en burn-out, notamment parce qu’ils manquent de temps pour faire correctement leur travail et que la productivité exigée provoque une rupture totale avec leurs valeurs professionnelles», expliquait à ActuSoins Karim Mameri, secrétaire général de l’Ordre National des Infirmiers, en mars dernier. Les soignants, souvent déçus du traitement qui leur a été réservé lors du dernier quinquennat attendent des mesures fortes à leur égard et des investissements. 

Malgré les différents plans (contre les risques psycho-sociaux à l'hôpital et en libéral notamment) et malgré les quelques avancées pour la profession (création de la filière d'Infirmier de pratique avancée, revalorisation des bourses et des indemnités de stages pour les étudiants en soins infirmiers, accès à la VAE et aux actes exclusifs pour les IBODE, nouveau décret de compétences pour les IADE...)  lancés par l'ancienne ministre des affaires sociales et de la santé Marisol Touraine, les soignants, par l'intermédiaire de leurs organisations représentatives, se disent en général insatisfaits du dernier quinquennat. 

Promesses et engagements 

Alors, à l'heure où des promesses sont formulées envers les soignants, à l'heure où les législatives approchent, citons les engagements pris dans ce cadre, pendant la campagne. 

"Il y a une grande souffrance au travail chez les personnels soignants avec des conditions de travail qui sont difficiles et des enjeux de différentes natures. D'abord la question du renforcement de l'attractivité de ces métiers, parce que comme ce sont des métiers qui sont perçus - à juste titre - difficiles physiquement, en termes d'organisation de sa vie personnelle, il y a ce premier travail qui doit être conduit. Il faut pour cela et pour améliorer les conditions de manière durable, investir massivement dans l'hôpital. Nous avons un plan de transformation de l'hôpital avec de l'ordre de 5 milliards d'euros dans notre plan d'investissement. Parce que c'est aussi en construisant des établissements hospitaliers et en modernisant notre appareil hospitalier, que l'on va avoir des conditions de travail qui vont s'améliorer [...] Dans ce cadre là, l'idée, c'est que le financement des hôpitaux ne repose plus uniquement sur la T2A. Mais simplement pour 50%. On va introduire des critères qualitatifs, qui sont des éléments qui sont parfois un peu mis de côté. Alléger les tâches des administratifs... Nous n'avons aucune difficulté à signer cet engagement " expliquait Benjamin Griveaux lors de la ratification de la pétition infirmière. 

Pour voir la vidéo de Benjamin Griveaux ratifiant les demandes infirmières : c'est ici. 

M.S

Marisol Touraine, candidate aux législatives, largue son étiquette PS et s'affiche aux côtés de la majorité présidentielle

Marisol Touraine, candidate aux législatives, largue son étiquette PS et s'affiche aux côtés de la majorité présidentielle

L'ancienne ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine, candidate aux législatives dans la 3e circonscription d'Indre et Loire s'engage sous les couleurs de la majorité présidentielle. La "République En Marche" n'a investi personne en face d'elle dans cette circonscription, et Marisol Touraine n'est pas étiquetée "PS", ce qui clarifierait la situation. "Je veux m'engager pour que le quinquennat à venir réussisse" explique-t-elle dans sa lettre de candidature.

De son côté, la fédération PS d'Indre-et-Loire a décidé de lancer une procédure d'exclusion de l'ancienne ministre de la santé.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

4 réponses pour “Pour l’amélioration des conditions de travail des soignants : une pétition à succès !”

  1. Attendez la réforme de Macron! Et vous représenterez votre pétition!

  2. solange granier dit :

    Lesinfirmières Encolère
    Hier, à 12:42 ·

    MISE EN PLACE – immédiate – DU BLOCUS* INFIRMIER POUR LUTTER CONTRE LES ABUS !

    – refus de revenir travailler sur ses repos pour favoriser les embauches des collègues au chômage et limiter la fatigue
    – refus de répondre au téléphone / appels employeurs pour améliorer la qualité de vie familiale
    – refuser de travailler pour deux ou trois quand on a une seule paye à la fin du mois pour favoriser les embauches des collègues au chômage
    – appel systématique du cadre et administrateur de garde pour alerter sur les dysfonctionnements
    – dépôt systématique de plainte auprès du procureur en cas de menaces, violences, insultes des patients
    – déclarer systématiquement les événements indésirables / fiches auprès du service qualité
    – informer systématiquement pour sensibiliser les patients sur la situation des services en difficultés
    – ne jamais renoncer à prendre sa pause et à aller aux toilettes
    – rendre systématiquement une baffe (ou deux) quand certaines mains se font baladeuses

    * pas besoin de préavis de grève ni de mobilisation syndicale pour appliquer ces mesures de bons sens.

  3. solange granier dit :

    Pétition : Voter et faire voter CONTRE Marisol Touraine aux législatives !

    http://petitionpublique.fr/PeticaoListaSignatarios.aspx?pi=P2017N49489

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
330 rq / 2,704 sec