Rôle infirmier en fin de vie : Point de vue d’un juriste

La sur la parue le 2 février 2016 au Journal Officiel, va changer de nombreux aspects de la prise en charge infirmière. Nuit

Désormais, la sédation profonde et continue jusqu'au décès est autorisée pour les patients atteints d'une affection grave et incurable. De même, l'alimentation et l'hydratation sont à présent considérés comme des soins, ce qui autorise l'équipe médicale à les interrompre en phase terminale, pour ne pas maintenir en vie une personne de façon prolongée. Les directives anticipées des patients seront également plus contraignantes.

Une conférence au salon Infirmier

Mercredi 25 mai, à 10h15, Germain Decroix, juriste pour la MACSF, viendra expliquer ce qu'impliquent tous ces changements pour les soignants. "Il y aura d'abord une intervention du Dr Leonetti, qui viendra parler de la loi. Puis j'interviendrai pour aborder les notions de compétences infirmières" explique le juriste. "Car se sont bien les infirmiers qui exécuteront ces nouveaux actes, et même si de telles décisions doivent être prises de manière collégiale, avec adhésion de l'équipe soignante, il se peut que certains professionnels ne soient pas d'accord pour réaliser des sédations définitives ou pour arrêter une alimentation par exemple" ajoute Germain Decroix. Et si aucune clause de conscience n'existe dans ce cadre, ce juriste expliquera qu'un soignant peut évidemment exprimer sa désapprobation et demander à un autre professionnel qualifié de réaliser l'acte à sa place. "L'idée, c'est de prendre ces nouveaux éléments de la loi et de les remettre dans le cadre des articles de la santé publique concernant les infirmiers" conclut le Germain Decroix.

Malika Surbled

Article paru dans le n°20 d'ActuSoins. Pour s'abonner au magazine ActuSoins (trimestriel), c'est ICI.

Participer à cette conférence :

Rôle infirmier en fin de vie (point de vue d'un juriste) : Mercredi 25 mai à 10h15.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

21 réponses pour “Rôle infirmier en fin de vie : Point de vue d’un juriste”

  1. Nadine Boyer dit :

    entre la théorie et la pratique j’espère que les choses seront clairement définies pas tjrs évident sur le terrain … et les directives anticipées sont pas vraiment évoquées systématiquement il faudra du temps pour expliquer et accompagner le patient et son entourage pas tjrs facile …

  2. Si je suis toute seule cest chaud je vais voir ça

  3. Faudrait que j’aille la bas alors cest une bonne idée merci ma chérie Emi Loute

  4. Emi Loute dit :

    Neige Hepburn tu peux ptet trouver des trucs pr ton entretien…

  5. solange granier dit :

    ON DIFFUSE +++ APPEL AU BOYCOTT INFIRMIER DE MARISOL TOURAINE AU SALON LE 24 MAI 2016 A 10 HEURES
    http://fb.me/22NOuVqjC

  6. John Eddy dit :

    Mdr Fanny Levet une petite pensée pour toi hahaa

  7. Jay Morin dit :

    ” Le rôle de l’infirmier en fin de vie” je ne sais pas si c’est bien formulé ! Car j’espère qu’en cette circonstance on ne lui demande plus rien !

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
232 rq / 1,898 sec