Les benzodiazépines : utiles mais sur une courte période

La HAS vient de réévaluer les benzodiazépines dans le traitement de l’anxiété et a décidé de maintenir un intérêt thérapeutique important pour ces produits. Elle publie en parallèle une fiche mémo afin d’aider les médecins à proposer une stratégie d’arrêt progressif des benzodiazépines.

Les benzodiazépines : utiles mais sur une courte périodeCes travaux ont été réalisés suite à la réévaluation des benzodiazépines hypnotiques en juin 2014 et s’inscrivent dans la continuité des précédentes actions de la HAS.

Environ 7 millions de personnes auraient consommé des benzodiazépines anxiolytiques en 2014 dont 16 % en traitement chronique (plusieurs années). Efficaces sur une courte période, la Commission de la Transparence a estimé que leur intérêt thérapeutique était toujours important.

Toutefois les nombreux effets indésirables de ces produits (troubles de la vigilance, chutes, troubles de la mémoire…) et leur utilisation parfois prolongée, exposant au risque de dépendance, conduit la HAS à publier conjointement une fiche mémo pour aider les médecins à réduire les prescriptions au long cours des benzodiazépines, que ce soit dans l’anxiété ou dans l’insomnie.

Ces travaux s’inscrivent dans le cadre d’une action concertée en cours avec l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) et la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM).

Rédaction ActuSoins avec HAS

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

3 réponses pour “Les benzodiazépines : utiles mais sur une courte période”

  1. Alors que c’est prescrit comme des bonbons lol

  2. depuis le temps que les médicaux ou paramedicaux savent qu’il ne faut pas dépasser 3 mois de traitement ça me fait vraiment rire cette hypocrisie !!!

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
223 rq / 1,554 sec