Infirmières agressées… la liste s’allonge

Alors que mercredi 20 août une marche blanche est organisée à Strasbourg en mémoire de Mireille Schmidt, infirmière libérale assassinée à Strasbourg, une infirmière libérale a été agressée lundi 11 août à Saint-Ouen-L'Aumône.

Infirmières agressées... la liste s'allongeSelon Le Parisien, lundi 11 août, vers 12h30, quartier des Brouillards à Saint-Ouen-L'Aumône (Val-d'Oise), Audrey, infirmière libérale de 28 ans quitte le domicile de son patient pour regagner sa voiture, lorsqu'un homme d'une trentaine d'années fonce droit sur elle et l'agresse violemment.

A terre, plaquée contre son véhicule, la jeune femme est sous le choc. L'individu brise alors la vitre de la portière et s'empare de sa mallette de soins et de son sac à main, avant de prendre la fuite, relate Le Parisien.

Six jours après son agression, Audrey a repris ses tournées, malgré sa minerve et son attelle au poignet. "Je n'ai pas l'intention de baisser les bras. Je continue mes tournées de soins, et je suis même revenue dans la cité où je me suis faite agressée", raconte Audrey , qui espère, par son témoignage, "libérer la parole de ces infirmières libérales de plus en plus victimes d'agressions".

L'appel à la marche blanche

A l'initiative de l'ONI et de l'UNPS, le rendez-vous est donné mercredi 20 août à 13h45 au 300, avenue de Colmar (Strasbourg). La marche blanche débutera à 14h, et s'achèvera à 15h30 place de l'Etoile, devant la mairie de Strasbourg, près de la statue de Gandhi. Tous les participants seront vêtus de blanc et porteront une fleur blanche.

Les messages de soutien sont nombreux. "Demain 20 août, nous aurons - toutes - une pensée particulièrement triste pour notre collègue strasbourgeoise décédée suite à une agression par arme à feu et nous appelons à une minute de silence en sa mémoire que vous soyez sur votre lieu d'exercice ou chez vous, à 14 heures précises", publie le collectif Les infirmières en colère.

De leur côté, les Ni Bonnes, Ni Nonnes, Ni Pigeonnes (NB3NP) lance une campagne contre la violence envers les soignants : "Cinq terribles drames se sont produits depuis le 18 juillet parmi la communauté soignante touchant des infirmières libérales dans l’exercice de leur fonction.

Le Collectif NB3NP est profondément choqué comme le reste de la communauté soignante par cette recrudescence de la violence sociétale envers les soignants dans l’exercice de leur fonction auprès des patients".

Le Sniil (Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux) appelle aussi à rejoindre le cortège. Il souhaite, de plus, "amplifier cette initiative en demandant à toutes les infirmières et infirmiers libéraux de France qui ne pourraient s’y rendre de parer pendant toute cette journée du 20 août leur tenue, mais aussi leur véhicule professionnel, d’un ornement blanc (fleur, ruban, foulard..)".

"Par cet acte symbolique, c’est ainsi toute la profession infirmière libérale qui rendra  hommage à Mireille Schmitt et à toutes les infirmières et infirmiers libéraux victimes d’actes de violence dans l’exercice de leurs fonctions : comme à Toulouse et Maubeuge cet été, en Lorraine en 2011, Nice et Pointe-à-Pitre en 2008… sans oublier, bien sûr, le meurtre d’Elisabeth Stibling en Ardèche en 2006 et toutes les autres agressions que l’on ignore.

Rappelons, en effet, qu’une enquête de 2008 malheureusement jamais réactualisée démontrait que 18 % des infirmières libérales avaient déjà été confrontées à de la violence de la part des patients ou de leur famille et que 10% d’entre elles considéraient qu’elles étaient en insécurité pendant l’exercice de leur métier", indique le Sniil.

Par ailleurs ActuSoins vous invite à envoyer vos photos et vos récits de la marche blanche du 20 août. Soyez reporter d'un jour et recevez gratuitement le magazine ActuSoins.

Cyrienne Clerc

Pour en savoir plus : Le Parisien TV

La campagne contre la violence des NB3NP


Saint-Ouen-L'Aumône : agressée et blessée, une infirmière libérale crie sa colère par leparisien

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

3 réponses pour “Infirmières agressées… la liste s’allonge”

  1. ActuSoins dit :

    ActuSoins fâché avec les dates ? …Une erreur s’est glissée dans notre article. L’agression a eu lieu le 11 août et non le 18. La rédaction vous prie d’excuser ce mélange de dates… Quant à la marche blanche, il s’agit bien sûr du mercredi 20 août….

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
243 rq / 1,807 sec