Ordre infirmier : le feuilleton judiciaire continue de plus belle

Alors que Hugues Dechilly, secrétaire général du syndicat Resilience a été condamné le 14 mai à 50 euros d'amende avec sursis et à un euro symbolique de dommages et intérêts pour un délit d'injure publique envers l', suite à une plainte déposée devant le tribunal de grande instance (TGI) de Paris, celui-ci riposte…

infirmière ordre infirmierDernière trouvaille juridique : attaquer Didier Borniche, président du CNOI (conseil national de l’Ordre des infirmiers) et infirmier au CHU de Rouen pour « atteinte à l’honneur de la profession » devant le conseil départemental de l’Ordre de Seine-Maritime.

« Tout syndicat professionnel peut attaquer devant le conseil de l’Ordre », assure Hugues Dechilly qui rappelle que « le premier objectif (de son syndicat) est de dégommer l’Ordre ».

Parmi ses nombreux reproches : le gestion calamiteuse de l’Ordre, l’adhésion désormais prélevée sur dix mois pour se repositionner sur l’année calendaire. Ce dernier point fait l’objet d’une plainte de Resilience au TGI le 5 avril. «  Escroquerie ou tromperie. Le tribunal devra qualifier les faits », estime Hugues Dechilly.

Le secrétaire général de Resilience a également déposé une plainte devant le tribunal administratif d’Orléans en vue « d’annuler des arrêtés non conformes de l’Agence régionale de Santé concernant la nomination de remplaçants de titulaires dans des conseils locaux de l’Ordre ».

Le syndicat a saisi la CNIL au sujet d’« un questionnaire de signalement pour les infirmières victimes de violence non sécurisé » et déposé une plainte devant le TGI de Lyon pour « usurpation de la qualité professionnelle d'" contre une personne qui serait  « une parente d'un responsable ordinal du Rhône ayant essayé d’adhérer au syndicat pour avoir accès à certaines de nos données », affirme Hugues Dechilly.

L’objectif : « dégommer l’Ordre »

A prendre, peut-être plus au sérieux, la volonté de Resilience de jouer sur deux décisions judiciaires concernant deux autres ordres paramédicaux. La première « autorise un podologue, Jacques Turines, à exercer sans adhérer à son Ordre », précise Hugues Dechilly. Dans la seconde affaire, le Conseil d’Etat a estimé, dans un arrêt du 20 mars, qu'un cadre de santé masseur-kinésithérapeute qui n'accomplit des actes de masso-kinésithérapie que de manière occasionnelle est dispensé d'inscription.

« Cela peut s’appliquer au CNOI », résume le responsable de Resilience qui a été reçu le 14 mai par un conseiller santé du groupe socialiste de l'Assemblée nationale et par François Crémieux, conseiller de la ministre des affaires sociales et de la santé. Objectif : obtenir le dépôt d’une proposition de projet de loi visant à rendre facultative l’adhésion. Un groupe de travail interne au groupe socialiste devrait rendre avant la fin du mois un rapport sur le sujet.

Le CNOI a de son côté réagi estimant, dans un communiqué que Hugues Dechilly «  utilise Internet comme déversoir quotidien de son animosité ». « L'Ordre et les , chacun dans leurs prérogatives, ont en commun la défense de la profession et des infirmiers. Cette mission exigeante exclut toute considération idéologique et tout propos injurieux. Pour la profession infirmière et pour les professionnels, les chantiers sont vastes. Y travailler avec exigence et sérieux doit être notre seul objectif partagé », souligne Didier Borniche.

Prochain rendez-vous pour Hugues Dechilly : le 31 mai. Résilience est convoqué devant le TGI de Marseille pour diffamation. Ensuite, le syndicat fêtera ses trois ans d’existence, les 14 et 15 juin à Vierzon. Gilles Devers, ancien infirmer et avocat au barreau de Lyon, défenseur de Resilience, aura une place d’honneur…

Claire Dubois

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

47 réponses pour “Ordre infirmier : le feuilleton judiciaire continue de plus belle”

  1. la fee calome dit :

    à Paris, l’ordre infirmier a essayé d’escroquer 42000 euros à Résilience et autant à son secrétaire général, il a obtenu 1 euro !
    à Marseille, l’ordre infirmier en a fait autant pour 65000 euros …
    à Paris, l’ordre infirmier a essayé d’escroquer la FNi avec la même déveine …
    çà t’embête pas sans Sébastien le libéral du 13 que monsieur Borniche gaspille ta cotisation pour rien ?

  2. la fee calome dit :

    http://alize-kine.org/index.php/forum

    Re: CDO 13

    par Késako » Aujourd’hui, 12:04

    Inauguration du CDO13 le 4 juin prochain à partir de 18 h, 34 Cours Mirabeau 13100 Aix-en-Provence ! Tous les masseurs-kinésithérapeutes des Bouches du Rhône sont invités à venir boire un coup ! C’est l’occasion de venir demander des comptes au faux Président du CDO13, tout en passant un bon moment entre copains. Une cotisation à 208 €, vaut bien une soirée arrosée !
    Venez nombreux, plus on est de fous, plus on rit !

  3. onialapoubelle dit :

    RESILIENCE appelle à manif contre l’ordre :
    après Paris, c’est Marseille !

    Suite à l’audience du 14 mai 2013 à Paris, durant laquelle l’oni s’est vu
    débouter de sa plainte contre RESILIENCE au TGI et a vu la sanction
    demandée contre Hugues Dechilly, réduite à l’euro symbolique, alors que
    l’ordre réclamait pas moins de 42 000 euros à chacun ! Le secrétaire général
    de RESILIENCE ayant été condamné à une amende de … 50 euros avec sursis
    pour « injures publiques », l’ordre devant assumer, seul, ses imposants frais de
    justice. Les cotisants à l’ordre apprécieront le gâchis !

    Suite à l’audience du 13 mai 2013, au cours de laquelle le procureur du
    Tribunal de Police de Paris n’a requis qu’une amende de 38 euros – pour
    « diffamation non publique (?) » contre le président Tisserand, après avoir
    débouté l’ordre de sa plainte contre la FNI, verdict sera rendu le 01 juillet
    2013. Là aussi les cotisants à l’ordre apprécieront l’efficacité ordinale, quand
    on connaît le salaire mensuel des responsables juridiques de l’oni !

    C’est maintenant au TGI de Marseille – pour « diffamation » – que l’équipe
    malchanceuse du président de l’ordre, Didier Borniche, a donné rendez vous à
    RESILIENCE, le 31 mai 2013 à 8h00 … et a réclamé pas moins de … 65 000
    euros de dommages et autres intérêts, à chacun !

    La multiplication des frais financiers et des procédures de l’oni à l’encontre des
    (petits) opposants syndicaux est minable quand l’oni – avec des moyens
    illimités, certes à découvert bancaire abusif et criblés de dettes – fait profil bas
    face aux centrales syndicales bizarrement absentes des plaintes ordinales :
    petits joueurs …

    Rendez vous donc à Marseille le 31 mai 2013 à 07h30,
    devant le tribunal, pour y faire du bruit, dans la joie et la
    bonne humeur contre l’ordre infirmier …

    RESILIENCE – 20 rue de Molsheim – 67000 Strasbourg

  4. onialapoubelle dit :

    LU SUR ALIZE :

    http://alize-kine.org/index.php/forum

    CDO 13

    par Didier LANTZ » Aujourd’hui, 00:10

    Ah… Marseille ! Porte de la Provence, ville à l’accent chantant, ville protégée par la Bonne Mère, ville chargée d’histoires… et de petites histoires !
    Que Marseille me pardonne, car c’est une ville où j’aurai bien aimé y faire une tranche de vie attiré par le soleil et par son ouverture sur le monde avec ce Vieux Port connu de tous, mais il s’y passe de drôles d’histoires !

    A Marseille se trouve le CDO 13, seul CDO qui peut s’enorgueillir d’avoir 2 Présidents.
    Oui, 2 Présidents !
    Deux Présidents, un vrai-faux et un faux-vrai.
    Vous voyez rien que le début de l’histoire n’est pas simple.
    En fait il y a un vrai Président devenu faux car destitué par le CNO et remplacé par un second Président qui est faux car le Tribunal Administratif a invalidé le CNO de la destitution du premier président devenu faux mais qui en fait est toujours le vrai.
    Mais le second, vrai par la destitution du premier est en fait le faux car si le CNO a fait appel, l’appel n’est pas suspensif !
    En résumé le CDO 13 est présidé par un faux-vrai président !
    Histoire digne de Dallas et ce n’est que le début !
    En effet alors que l’ordre crie haut et fort que la fasciathérapie n’est pas digne de la kinésithérapie, le faux-vrai président qui préside le CDO 13 en faisait pourtant la promotion.

    Et comme toutes les bonnes histoires cela ce termine par un mariage et quel mariage!
    Le faux-vrai président s’est marié récemment, toutes nos félicitations, mais, car il y a un mais, une révélation nous est parvenue.
    Révélation digne de la rubrique People du Petit Marseillais avec photos de paparazzi par laquelle nous apprenons qu’une des témoins de ce mariage n’est autre que l’avocate du marié vrai-faux président du CDO 13.
    Et alors ? Me direz-vous !
    Et alors cette avocate et témoin serait devenue l’avocate du CDO13 !
    Si tel est le cas, il semblerait que cela soit contraire à certaines règles déontologiques et pourrait s’apparenter à un conflit d’intérêt.
    Bien entendu nous gardons soigneusement tous les documents qui nous sont parvenus au cas où … !!!

  5. onialapoubelle dit :

    LU SUR RESILIENCE :

    ordre infirmier : des salaires de cadres administratifs entre 5 000 à 7 000 euros brut/mois

    quand une IDE plafonne à 2400 euros brut/mois après 20 ans d’ancienneté … pour un truc en déficit/dettes de 15 000 000 euros qui ose aussi revendiquer 84 000 000 euros de passifs divers et variés … y en a qui se la coulent douce …

    • Sansebastien dit :

      C’est sûr qu’en lisant SUR RESILIENCE, l’on est assuré d’avoir une information impartiale! mdr…
      Vous oubliez peut être de dire que les infirmiers qui sont élus au sein de l’Ordre sont bénévoles…
      Mais ça, vous n’avez peut être pas dû le lire SUR RESILIENCE
      Pour être crédible, pensez à publier une feuille de salaire puisque vous êtes si bien informés CHEZ RESILIENCE

      • onialapoubelle dit :

        Euh je crois que tu nous prends pour des blondes sanmachinchose ? Tu nous crois idiotes au point de tomber pour je ne sais quelle diffusion d’un document confidentiel ? Non voyons, nous réservons nos envois aux juges afin qu’ils aient tous les éléments pour oeuvrer en pleine connaissance ou encore aux parlementaires qui ne manquent jamais de nous demander des justifications de nos déclarations. Toi si tu veux des infos, demande les à Didier le président de l’ordre qui continu à gouverner dans le plus grand secret !
        Au fait tu seras dans une semaine à Marseille au tribunal ? 🙂 🙂 🙂

  6. Motarde de DIJON dit :

    Mais non Sansebastien. Comme vous le précisez d’ailleurs dans vos propos, il s’agit d’une décision du Conseil d’Etat fondée sur un raisonnement juridique. Les juridictions ne rendent pas leur décision en fonction de valeurs, mais exclusivement en regard du droit.

    C’est ainsi que la plus haute juridiction s’est prononcée en toute indépendance en se basant uniquement sur les textes en vigueur. Résilience n’a rien à voir là-dedans, cessez vos amalgames.

    • Sansebastien dit :

      Je vous remercie pour vos explications et votre langage courtois.
      Quant à ce que je pense de RESILIENCE, syndicat anti-Ordres, un point c’est tout, je ne crois pas que son combat profite à notre profession. Tant de haine rabachée ne peuvent s’expliquer par une cotisation quasi symbolique.
      C’est pour cela que je dis que ces personnes sont dans la doctrine et non dans la défense de notre profession et de le défense de notre Diplôme sous toutes ses formes.

      • eusebe dit :

        Et la question est : que fait (et qu’a fait) le machin pour défendre la profession infirmière et son diplôme ? Car, pour l’instant, à part avoir dépensé l’argent des autres (et surtout celui qu’il n’avait pas), c’est le fiasco total. Les infirmiers ont donc entièrement raison de ne donner aucun crédit à cette organisation sans intérêt et de poursuivre dans la voie de sa disparition.
        Et il n’est pas question de doctrine ou de dogme là-dedans, mais uniquement une histoire de bon sens qui est celui de refuser ce qui n’a pas été demandé.

        • Sansebastien dit :

          Les chiens aboient, la caravane passe…

          • eusebe dit :

            Cela a déjà été dit par un de tes amis, tu plagies !

          • eusebe dit :

            L’ordinal de base, frustré par le désintérêt que procure son jouet, retombe dans les insultes envers ceux qui ne sont pas comme lui ; il est vrai qu’il a de quoi être contrarié : dans 3 mois, cela fera 4 ans que l’ordre infirmier a lancé son premier appel à cotisation (75 € pour mémoire), et a rêvé d’un budget monstrueux pour le bien et l’amour de la profession. Le succès ne fut pas au rendez-vous, et l’association des élites infirmières a plus que du plomb dans l’aile : d’où l’ire de ses défenseurs et les insultes qui vont avec…

          • la fee calome dit :

            sans sebastian qu’est ce qu’on s’emmerderait !!! à lire toutes ces bêtises de l’ordre on se dit qu’on en a encore de belles lectures à se faire pipi dessus !

  7. Sansebastien dit :

    je lis: “la volonté de Resilience de jouer sur deux décisions judiciaires concernant deux autres ordres paramédicaux”………… “Dans la seconde affaire, le Conseil d’Etat a estimé, dans un arrêt du 20 mars, qu’un cadre de santé masseur -kinésithérapeute qui n’accomplit des actes de masso-kinésithérapie que de manière occasionnelle est dispensé d’inscription.”
    Cela signifie donc que seuls nos actes de soins nous définissent en tant que professionnel de santé infirmier?
    Donc, notre expertise intellectuelle n’a aucune valeur?
    Cela signifie aussi que nous sommes “les petites mains” bonnes à tout faire lorsque nous sommes “seulement” infirmière.
    C’est donc la vision de notre profession chez Résilience,
    merci de nous le préciser de la sorte.

    • eusebe dit :

      Et bien, si tu n’est pas satisfait de ta condition, tu fais autre chose, et tu fous la paix aux gens avec tes envies, ok ?

    • melodrey dit :

      desole mon povre ptit sans cervelle
      le conseil d’etat , dans sa decision ne reconnait pas les cadres de sante comme des infirmiers au chevet des patient mais comme des administratifs (ce que l’on leur rabache pendant 1 an dans les IFCS) a ce titre, et ne faisant des soins que rarement (puisque ce n’est plus leur travail )ils sont dispenses de l’inscription et surtout de la cotisation au des(ordre )

  8. onialapoubelle dit :

    A 1 euro gagné pour 5000 dépensés par tête de pipe, moi ça ne m’étonne plus que l’Ordre soit en déficit 🙂

  9. vesunna dit :

    Les chiens continuent à aboyer, et la caravane continue à passer…

    • onialapoubelle dit :

      Méfies toi, Vésunna, des fois il arrive que les toutous mordent.

    • eusebe dit :

      Pas terrible ton argumentation vesunna, pour un ordinal, on pouvait espérer mieux que ce mépris pour une partie de la profession : tu devrais même nous tendre la main pour nous ramener dans l’idéologie que tu prônes.
      Que pensent les cotisants de ce gain d’un euro pour 5000 dépensés : n’était-ce pas un peu prétentieux de demander 42000 euros de dommages et intérêts ? La justice républicaine est autrement plus performante que la vôtre…
      Enfin, si vous êtes, toi et ton clan, satisfaits de cette décision, tout baigne, vous n’avez qu’à continuer à assigner tous ceux qui vous déplaisent, et très vite, on parlera, de vous et de votre machin, au passé…

  10. onialapoubelle dit :

    PARIS, 14 mai 2013 (APM) – Le Tribunal de grande instance (TGI) de Paris a condamné mardi
    le secrétaire général du syndicat Résilience, Hugues Dechilly, à 50 euros d’amende avec
    sursis et un euro symbolique de dommages et intérêts pour un délit d’injure publique envers
    l’Ordre infirmier, a-t-on appris de sources concordantes.
    En janvier 2012, l’Ordre national des infirmiers (ONI) a attaqué le syndicat et son secrétaire
    général devant le TGI, leur reprochant “des dizaines d’articles et de communiqués à caractère
    injurieux” diffusés sur internet. Le juge avait fixé la date de l’audience au 19 mars (cf APM
    NCPCM002), puis mis la décision en délibéré à mardi.
    Le TGI a également condamné le prévenu à payer 90 euros pour frais de justice, mais n’a pas
    décidé de lui faire prendre en charge les frais de l’Ordre, a déclaré Hugues Dechilly lors d’une
    conférence de presse, peu après l’audience. Le syndicat Résilience, en revanche, n’a fait
    l’objet d’aucune condamnation.
    Hugues Dechilly a été reconnu coupable d’avoir surnommé l’Ordre “Le beurk” et de l’avoir
    qualifié de “bubon”, de “chancre mou” et de “verrue”, a précisé le syndicaliste.
    Il s’est dit “satisfait” de cette peine qu’il a jugée “raisonnable”, et a ironisé en encourageant
    l’Ordre à “multiplier les procédures”, puisqu’elles engendrent des coûts pour l’instance.
    “L’Ordre dépense de l’argent en procédures stériles et coûteuses”, a-t-il estimé.

  11. onialapoubelle dit :

    15/05/13 – 10h34 – HOSPIMEDIA

    [Judiciaire] Hugues Dechilly, secrétaire général du syndicat Résilience, a été condamné le 14 mai par le tribunal correctionnel de Paris à une amende de 50 euros et à un euro symbolique de dommages et intérêts, pour injure publique envers l’Ordre infirmier. “L’Ordre estime que justice a été rendue à l’encontre d’un individu qui utilise Internet comme déversoir quotidien de son animosité”, a réagi l’Ordre infirmier dans un communiqué. Résilience estime quant à lui dans un communiqué que l’ordre se ridiculise au vu des frais financiers engagés et de la faiblesses des peines prononcées.

    La rédaction
    Tous droits réservés 2001/2013 — HOSPIMEDIA

  12. onialapoubelle dit :

    http://www.espaceinfirmier.com/actualites/detail/65724-publication-1/l-ordre-des-infirmiers-lance-dans-une-course-poursuite.html

    L’Ordre des infirmiers lancé dans une course-poursuite

    En attendant les conclusions du groupe de travail parlementaire, prévues pour cet été, c’est devant les tribunaux que l’Ordre et ses adversaires règlent leurs comptes. Lecture des chefs d’inculpation.

    • Lundi 13 mai, à la demande du Conseil national de l’Ordre des infirmiers (1), la Fédération nationale des infirmiers (FNI) et Philippe Tisserand, son président, étaient appelés à comparaître devant le tribunal de police de Paris pour diffamation non publique (punie de 38 euros d’amende). Dans un communiqué de presse daté du 1er mai, la FNI rappelle que c’est un courrier envoyé à la ministre de la Santé, le 6 novembre 2012, qui est en cause. « Cette lettre fait état de dysfonctionnements réguliers de l’Ordre, qui ont des conséquences fâcheuses pour les adhérents de la FNI et qui sont illustrés par un exemple précis concernant l’ordre départemental des Hauts-de-Seine », explique le syndicat.
    Injures publiques, diffamations, escroquerie…

    • Ce mardi 14 mai, le tribunal de grande instance (TGI) de Paris rendra son jugement dans le procès intenté par l’Ordre en 2012 contre le syndicat Résilience et son président, Hugues Dechilly, pour injure publique (punie d’une amende de 12 000 euros). L’ordre reproche à son détracteur de l’avoir taxé, notamment, de « chancre mou », de « bubon » et de « verrue » dans différents écrits publiés par Résilience et signé de son président. Si, au nom de la liberté syndicale, Résilience n’a pas été sanctionné pour avoir détourné le nom de pathologies peu ragoûtantes pour dire tout le bien qu’il pensait du conseil national, Hugues Dechilly a été condamné à titre personnel à 50 euros d’amende avec sursis et 1 euro de dommages-intérêts, a annoncé l’Ordre dans un communiqué (2).

  13. eusebe dit :

    http://www.ordre-infirmiers.fr/actualites/articles/lordre-national-des-infirmiers-defend-la-securite-des-soins-et-des-patients.html
    Dans la série “l’ordre et sa rage judiciaire”, ça en est où les plaintes pour exercice illégal ? Parce que c’est bien joli les effets d’annonce, mais on ne voit jamais rien derrière… Et puis toutes ces actions, qui c’est qui paye ? Les cotisants, pardi ! Non, décidément, je vais m’abstenir d’investir chez ces gens là…

  14. Delphine dit :

    il faudrait plutôt écrire que l’ONI a été débouté et ils sont tous rentrés penaud chez eux,n’obtenant pas les 42000€ demandé!!Et aller l’oni mettez vous un peu plus dans le rouge!!

    • domy73 dit :

      ça va le faire à force, l’ONI c’est le Titanic 2013

    • bonillo dit :

      Doit on se laisser insulter sans réagir en France aujourd’hui, sous prétexte de la liberté d’expression syndicale ? Nous voyons à travers certains écrits que les valeurs de la profession tel que le respect sont plus que bafouées…Donc rentrés penauds surement pas… et l’ONI n’est pas dans le rouge mais n’est pas là non plus là pour faire des bénéfices, mais bien pour défendre les valeurs d’une profession entre autre.!!!! et il y a beaucoup de travail, certains écrits en sont la preuve

      • eusebe dit :

        Se lever si tôt un samedi pour écrire ça, c’est gâcher sa grasse mâtinée : 15 millions d’euros de dettes, les comptes sont donc au vert… L’ordre n’est pas là pour faire des bénéfices, il ne manquerait plus que cela… Quant à la défense des valeurs de la profession, la honte et le ridicule ne doivent pas en faire partie…

      • melodrey dit :

        les valeurs de la profession ………….je reve
        quelles sont les valeurs que le “truc” veux nous imposer? SOUS LA CONTRAINTE sous L

      • melodrey dit :

        Les valeurs de la profession ?…………je reve
        un truc qui ne sait pas gerer son budget,qui MENACE qui RACKETTE qui ne sert a rien sauf a federer contre lui avec des depenses “bizarres” les 20 000 euros au frangin de la patronne etc etc etc
        est ce la les valeurs que l’on veux me faire prendre pour mienne ? NON MERCI
        pas pour moi je ne mangerais jamais de ce pain la
        pays de la justice et de la liberte ,la FRANCE finira bien par abroger cette loi qui a vu naitre ce truc nauseabond

  15. cedr1c dit :

    L’ordre et surtout ses élus continuent les dépensent inutiles. Combien de frais d’avocat et autres pour se voir débouté face à un syndicat et pour recevoir 1 euro d’un infirmier?

    Ils se coulent tout seuls.

    • Pierrefrancois dit :

      Ce qui est assez paradoxal c’est que Dechilly et ses amis critiquent les dépenses judiciaires de l’Ordre et dans le même temps se vantent de lancer un maximum d’actions en justice pour harceler l’Ordre donc mécaniquement d’accroître ses dépenses en la matière.
      Pourquoi tant de haine alors que ces personnes ne sont pas inscrites donc l’Ordre ne les concernent pas. On pourrait même se demander quel est l’intérêt à agir de Dechilly contre l’Ordre par exemple sur la question de la durée de cotisation alors qu’il n’est pas inscrit donc ne la paye pas…

      • thierry golle dit :

        haine ?
        non ; une grande colère surement et un combat contre l’idée même qu’un ordre puisse exister pour régenter notre profession .
        Toutes les calamités qu’un ordre professionel peut engendrer sont là avec l’oni.
        l’oni est même en train de faire comprendre à d’autres ordres pro que ce genre “d’institution” est inutile et délétaire pour tout le monde .
        heureusement que M. Dechilly et son syndicat Résillience est là pour pointer du doigt tous les agissements de cet ordre …
        Tous les moyens sont bons pour l’ordre pour obliger les brebis égarées ( soit 80%) à les faire cotiser ! alors M. Dechilly utilise aussi les moyens dont il dispose ( entre autre : la justice du peuple ) pour se faire entendre et représenter la grande majorité de la profession qui ne veut pas d’un ordre . puisque les politiques s’en lavent les mains et que les grandes centrales syndicales ne veulent pas mettre les mains dans le cambouis !

      • melodrey dit :

        si justement nous n’avons pas reçu de lettres recmmande avec A/R c’est qu’il y a des gens comme Mr dechilly et un syndicat comme RESILIENCE
        maintenant quelles sentiments peut on avoir face a des gens qui menacent rackettent et quelles termes peut on employer quand on parle de ses “gens ”
        ceux que MR dechilly emploie ,certe, ne sont pas des plus recherches mais ils ont le merite de qualifier les rigolos . 1euro pour avoir le plaisir de dire qu’un chat c’est un chat .Il aurait ete dommage de s’en priver

      • Sansebastien dit :

        Cherchez pas à comprendre Pierrefrançois, ces gens là sont dans la doctrine. Leur seul but, faire abroger tous les Ordres professionnels, les infirmières et leurs problèmes, ce n’est pas ça qui les interressent, ils ont simplement trouvé une structure encore fragile et c’est pour cela qu’ils s’acharnent autant sur notre Ordre. Si nous n’avions pas le soutien du gouvernement actuel comme du précèdent, il est sûr que nous n’existerions plus depuis des années.
        Confraternellement

        • cedr1c dit :

          Et tu fais quoi toi sansebastien au quotidien? Tu seras dans la rue le 15/6? Sur le dsm5 tu dis quoi? Sur la reforme ccn51 tu es ou? Et localement? Etc, etc.
          Avant de dire que des personnes ne font rien, assure toi d’en faire ne serait ce que le tiers.
          Pour le beurk, une seule solution: la fin financière: ces plaintes qui coutent un bras à l’ordre sans rien rapporter vont dans le même sens que le refus de cotisation des infirmiers.

        • melodrey dit :

          tu n’as rien compris du tout mon pauvre sans sebastien et surtoiut sans cervelle
          si je lutte contre cette ordre c’est que je ne VEUT pas etre endoctrine et garder ma liberte de penser oui tu as raison je n’arreterais cette lutte que quand ce truc vomitif aura disparue j’en ai marre du primperan cette maladie nait rue st anne meme si elle est en voie d’extinction fait naitre chez moi d’autres symptomes maintenant j’ai besoin aussi d’immodium .le desordre n’existe que par sa banque et pour sa banque et j’espere qu’elle finira bien par le lacher car jamais elle ne pourra rentrer dans ses sous malgres les menaces et le rackette .l’onni ,pardon l’ONI ne represente qu’elle meme mais, jamais elle ne representera la profession quoi qu’il en devienne
          meme avec lles agissements que je viens de nommer et un calcul honnete il ne represente deja aujourd’ui que ses membres
          minable vous avez dit “minable ..comme c’est minable

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
295 rq / 1,423 sec