Un patient sauve la vie de son ambulancier sur le chemin de l’hôpital

| | mots clefs : 58 réactions

Un patient gravement malade du Pas-de-Calais a sauvé récemment la vie de son ambulancier, alors que celui-ci le conduisait à l'hôpital pour des examens, a-t-on appris mercredi de source hospitalière, confirmant une information de la Voix du Nord.

Un patient sauve la vie de son ambulancier sur le chemin de l'hôpitalCet habitant de Berck-sur-mer (Pas-de-Calais) s'est rendu compte que son ambulancier, qui l'emmenait à Lille, le 11 avril, présentait les "symptômes d'une pathologie" et à donc décidé de prendre le volant pour l'emmener à l'hôpital le plus proche, celui de Lens, a indiqué à l'AFP un cadre de cet hôpital.

Christian Nayet, 60 ans, souffre d'un cancer à un stade avancé, selon le quotidien nordiste, auquel il a rapporté s'être rendu compte en plein trajet que son ambulancier était en train de faire une crise cardiaque.

L'habitant de Berck, craignant que le Samu ne mettre trop de temps à arriver, s'est, selon son témoignage rapporté par la Voix du Nord, adressé à l'ambulancier.

"Je lui ai dit : 'Donne-moi tes clés, fais-moi confiance. Ma vie n'est pas en danger, mais la tienne, oui ! On va rouler vite. Mon scanner peut attendre. Dans dix minutes, t'es sorti d'affaire.' Je n'arrivais pas à trouver la sirène, j'ai mis les phares et je lui ai dit de passer son bras par la fenêtre pour que les voitures nous laissent passer".

"Il a entré le véhicule dans le sas des ambulances comme l'aurait fait n'importe-quel ambulancier", a raconté à l'AFP Frédéric Allienne, cadre de santé au service des urgences de l'hôpital de Lens.

"Le patient a donné les bonnes informations, a eu les bons réflexes, ce qui a permis une prise en charge rapide de l'ambulancier" sur le plateau technique de cardiologie, poursuit-il, admiratif.

L'ambulancier a été tout de suite admis dans le secteur des urgences vitales, selon le cadre de l'hôpital. Auparavant, M. Nayet avait administré à l'ambulancier un anti-coagulant qu'il avait sur lui...

Le patient, qui est atteint d'une pathologie lourde, mais "ne nécessitait pas une prise en charge urgente", a pris une autre ambulance pour se rendre à son hôpital à Lille et y subir les examens prévus.

Rédaction ActuSoins, avec AFP

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

58 réponses pour “Un patient sauve la vie de son ambulancier sur le chemin de l’hôpital”

  1. Solveig dit :

    Certes c’est une jolie histoire, mais pour avoir souvent été transportée en ambulance, celle-ci doit obligatoirement comprendre deux ambulanciers, où était le deuxième ????!!!!

  2. Dominique dit :

    je crois savoir qu’il avait quelques notions de secourisme , mais de toute façon, il l’a fait et bravo!….. a trop reflechir des fois on ne fait rien et c’est pire!……

  3. Marie dit :

    J’ai lu ça dans le dauphiné c’est fou… Et a vienne ils ont opéré un mauvais patient ….

  4. Marie dit :

    J’ai lu ça dans le dauphiné c’est fou… Et a vienne ils ont opéré un mauvais patient ….

  5. Sylvie dit :

    belle lecon de courage..;

  6. Cendrine dit :

    Super…. Un anticoagulant injecté qui était en sa possession c’est que ce n’est pas une grosse dose. Style un lovenox 0,4. Ou arixtra .On ne tue pas avec ça et surtout une dose unique. Bel acte de bravoure .quand aux nombres d’ambulanciers en transport assis il est seul et en allonge ils sont deux.

  7. Chantale dit :

    oups !! ben le problème médical sera pire que celà

  8. Chantale dit :

    3 mais suis super ok pour ambulancier merci a lui pour le patient

  9. Coralie dit :

    bonjour quelle est votre opinion vous Rose sur le faites qui la sauvé l ambulancier.

  10. Magali dit :

    je ne souhaite rentrer dans aucunes discussion; mais ce qui a été fait, méritait de l’être….et moi à ce monsieur, je lui dit “chapeau”

  11. Anne-Sophie dit :

    Ah, @Coralie… Tu es infirmière ? Aide-soignante ? moi oui. Toi, non. J’espère en tout cas parce que tu es quasiment incapable d’aligner 3 mots sans faute. En tous les cas, Laurent a un avis argumenté, et même si je ne suis pas tout à fait d’accord avec lui, tu devrais t’applique l’adage de “réfléchir avant d’écrire” à toi même.
    Tu m’as l’air bien gentille, mais ce n’est pas la peine de commenter tous les sujets auxquels tu ne piges rien…

  12. Coralie dit :

    c est courageux de ça part car même si conduire l ambulance est risqué j avoue car de plus il pas le permis fin on ce comprend mes le plu important et qui la sauvé une vie et ça personne peu dire le contraire.aprés on n est pas la pour faire un débat a bon entendeur

  13. Coralie dit :

    perso Laurent tu nous laisse a douter de ta professions en voyant ce j ores de réactions ça fait peur a lire.l’appreuve en est a la façons dont tu répond donc a l avenir réfléchit avant d écrire fait de mal a personne

  14. Laurent dit :

    Coralie, effectivement chacun est libre de penser ce qu’il veut mais je me bat depuis des années contre ce genre d’idées que l’on peut se prendre pour Dr House et que ça finit toujours bien ( on médiatise moins les histoires ou ce genre de personne a tué mais si tu veux je peux t’en raconter ). Si cet article n’était lu que par des professionnels de santé ( dont tu fais partie ? ) qui ont je l’espère un certain recul ça irait mais le grand public via facebook peut y lire qu’en administrant son propre traitement à quelqu’un d’autre on peut le sauver sans préciser qu’on peut aussi le tuer et ça me dérange. L’urgence est un domaine que je connais bien, tu sembles par contre avoir des lacunes à ce sujet, comme en grammaire par ailleurs…

    • leilou dit :

      Sur l’anticoagulant je suis bien d’accord avec vous… déjà qu’il en existe un panel qu’il faut faire attention aux insuffisances rénales… ce patient et cet ambulancier ont été chanceux l’un l’autre… je suis d’accord sur le fait que ce genre d’article encourage ce genre de civisme démesuré…. Oui l’on voudrait retenir qu’une vie a été sauvée mais c’est comme lancer une bouée crevée à quelqu’un qui se noie…

  15. Coralie dit :

    Laurent chacun son point vue sur le sujet.mes encore bravo a ce Messieurs

  16. Coralie dit :

    Anne sophie gonesse on ta pas sonnez d ailleurs on ce demande ce que tu fou ici car ton commentaire et hors sujet a chaque fois

  17. Sylvie dit :

    le problème, c’est que beaucoup de personnes non averties ont lu cet article, il aurait fallu un mise en garde des journalistes ou des publicateurs (sur FB) pour mettre en garde des conséquences de donner des médocs sans savoir, le risque d’associer un malaise cardiaque que l’on croit déceler chez quelqu’un et de lui donner tout de suite des anticoag et de ‘jouer’ à zorro est grand, mais cela n’enlève rien au beau geste du “patient”, c’est le traitement de l’info qui est à revoir… mais bon, vu ce que les infos deviennent en France, faut pas rêver

  18. Laurent dit :

    Merci Thomas, je suis moi aussi IADE au SMUR et CESU. Ce qui me dérange dans l’article ( qui n’est effecivement pas people ) c’est son côté non objectif, on met bien l’accent sur le fait que ça se termine bien ( tant mieux ) mais de la part d’un magazine pour professionnels de santé j’aurai apprécié que les risques encourus soient au moins mensionnés. Et à lire certains commentaires, je crois que certains sont assez idiots pour diffuser ce genre d’info.

  19. Kahina dit :

    perso sur le fond je suis tout a fait d’accord avec vous mais je pense que le mec à réagit sous le coup de l urgence et dieu merci il a pris les bonne décision ils savait ce qu’il devais faire à priori..j’applaudie son sans froid et sa réactivité tout simplement ..

  20. Laurent dit :

    Non je ne suis pas jaloux, ça fait 15 ans que je travaille dans le domaine de l’urgence et je sais à quel point il est dangereux de laisser penser que la conduite de ce très brave monsieur est un exemple à suivre. J’ai du mal à croire que tous ces commentaires viennent de professionnels de santé…

  21. Laurence dit :

    Si je peux me permettre un commentaire ! On ne connait pas le métier du patient ! J’ai peut être mal lu l’article mais il me semble qu’ils ne le mentionnent pas !

  22. Deborah dit :

    C’est un très belle histoire c’est vrai mais non seulement l’injection pose question… Mais si ce cher mr a pu conduire l’ambulance la question de son transport en ambu paye par la sécu pose question également…. En ces temps ou nous devons tous faire attention je trouve ça un peu fort!!

  23. Astrid dit :

    j’ai du mal à croire qu’il ait injecté 1 anti -coagulant de son propre chef ..moi c’est ce que j’aurai ( peut -être fait étant IDE mais en appelant le Samu) ,mais le commun des mortels ..?.j’ ai eu la même réaction quand j’ai entendu l’info ,me demandant d’office ce qu’il avait pu administrer à part un anti-coagulant justement ,mais comment savait il ? …bizarre

  24. Aleks dit :

    Je vois pas en quoi c’est people… N’importe quoi…

  25. Aleks dit :

    On le saura peut-être jamais par manque de précision mais si ça se trouve, l’attente du smur puis le transport sur la table de coro ensuite, le mec en serait peut-être mort hein… C’est la vie… Faut prendre l’article avec du recul Laurent, décoince toi les steaks et personne ne dit qu’il ne faut pas appeler le 15… Il y a eu une prise de risques certes mais nous n’y étions pas… Pour l’administration d’ATCG, vu le degré de précision dans l’article, il est difficile de tirer des conclusions… Je retiens quand même une chose : c’est que le patient initial (atteint du cancer et devant être transporté) pourrait prendre sa propre bagnole alors ????!!!!!!!! Il a l’air de bien conduire, pas besoin d’ambulancier alors !!!! Mdr, ok pas drôle…

  26. Anne-Sophie dit :

    @Coralie Tu peux arrêter de raconter n’importe quoi à chaque article s’il te plait ? C’est fatiguant.

  27. Thomas dit :

    A titre personnel, et en tant qu’IADE et “smuriste”, je suis parfaitement d’accord avec vous. Après, se pose la question du choix de l’information. C’est une brève, insolite. Que faire ? La censurer en imaginant que nos lecteurs – professionnels de santé – sont suffisamment idiots pour reproduire ce comportement ? ou la diffuser ? En la matière, les commentaires, et le vôtre en particulier, permettent de remettre les choses en perspective.

  28. Clairelise dit :

    Je suis assez d accord avec laurent….l injection me paraît être un geste risqué et dangereux mais le geste d inverser les rôles…de prendre le volant….ça ça me plait…pour ça bravo…pour l injection…il à eu du bol…ça aurait pu être fatal .

  29. Miarion dit :

    Je rejoins les avis negatifs et fais ma rabas-joie. Tout le monde dis youpi car l’histoire se termine bien, et tant mieux. Que le patient ait conduit l’ambulancier directement à l’hopital ok… Mais alors l’injection c’est digne d’une blague du premier avril… Je rejoins tous les arguments cités plus haut par Laurent.
    Un peut de sens critique s’il vous plais…!

  30. Virginie dit :

    Je rejoins Laurent sur son point de vue. Amener l’ambulancier aux urgences est très bien. Injecter un anticoagulant sans prescription et surtout sans savoir ce dont souffrait l’ambulancier, est dangereux!
    À tout ceux qui pense que c’est par jalousie que l’on dit ça, c’est bien dommage…

  31. Laurent dit :

    Je vous retourne votre phrase, on n’injecte pas un médicament à la légère. Comment savait-til ce qu’il fallait faire ? Il a pratiqué un électrocardiogramme ? Il sait l”interpréter ? Il a demandé les antécédents de l’ambulancier ? Il connait les contre-indications des anticoagulants ? Vous ne voyez pas les conséquences dramatiques que son comportement aurait pu avoir.

  32. Coralie dit :

    Laurent vous êtes jaloux tout simplement c est bien triste d entendre de tel propos heureusement ya que vous qui le dites pfff

  33. Laurent dit :

    Et s’il l’avait tué ? Vous rajouteriez quoi ? C’est comme cela que vous voyez la médecine ? Faire n’importe quoi ? C’est facile de dire qu’il l’a “sauvé” à posteriori , il a surtout eu beaucoup de chance. Désolé de casser la magie de cet article mais il y a des services et des gens formés pour gérer ses situations, je maintien qu’un tel comportement peut être criminel. Cherchez l’article qui parle de la petite fille de 7 ans qui a sauvé son père en lui faisant un massage cardiaque, ça c’est beau mais cautionner ce genre de comportement entrainera des morts. Dans un pays ou les gens ne savent même pas pratiquer les gestes de secourisme de base, je trouve lamentable de féliciter quelqu’un qui a joué au docteur, à l’infirmier et à l’ambulancier ( ce sont de vrais métiers qui ne s’improvisent pas )

  34. Coralie dit :

    on sauve pas une personne a la légère donc si il la fait c est qu’il savait ce qu’il yavais a faire sinon oui il aurais surement contacter le 15.alors de la a dire que ça choque pas du tout au contraire c est très beau.et c est bien une 1er fois donc encore bravo a ce patients qui mériterais une bonne récompenses.

  35. Anonyme dit :

    C’est une brève insolite, traitée pour ce qu’elle est : une brève insolite. Nous nous adressons à des professionnels de santé, capables à notre sens de faire la différence entre une petite histoire et leurs pratiques professionnelles, et de ne pas injecter d’HBPM à leurs patients qui présentent une douleur thoracique…

  36. Serge Frédéric dit :

    Assez typique du sens nordique : palier au plus urgent en toute simplicité. ( bien sûr il n’y a pas que dans le Nord qu’on peux voir ça 😉

  37. Kahina dit :

    Laurent … en attendant le mec a sauver une vie … j’ai plus rien a rajouter

  38. Audrey dit :

    J suis d’accord avec Laurent …

  39. leilou dit :

    Alors là un grand bravo !!! quel civisme et quelle preuve de grandeur dans ce monde où l’on se fiche bien souvent de l’autre….

  40. Laurent dit :

    Même si cela part d’un bon sentiment, je pense qu’un tel comportement est dangereux… Je passe sur le fait d’avoir conduit un véhicule sanitaire sans être habilité, le pire me semble d’avoir injecté un médicament de sa propre initiative. Pour faire court, si l’ambulancier n’avait pas de problème coronarien mais une dissection aortique ( par exemple ), l’injection l’aurait probablement achevé et tout le monde traiterait le patient d’assassin. Qu’ Actusoins relaye ce genre d’info digne de journaux people me choque. Je rappelle à tous que dans cette situatation, la seule chose à faire est d’appeler le 15 et non de jouer aux apprentis sorciers.

  41. Fabia dit :

    Très belle histoire !!! Bravo

  42. Amandine dit :

    J’adore!!! C’est extraordinaire ce que l’on peut vivre avec les patients!!

  43. Coralie dit :

    bravo c est super beau de sauvé la vie de son sauveur

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
212 rq / 1,543 sec