Infirmières libérales : deux nouvelles majorations dans la nomenclature

| | mots clefs : 11 réactions

Afin de valoriser les actes de soins réalisés de façon unique et de reconnaître le rôle prépondérant de l’infirmière dans la prise en charge des patients à domicile, deux nouvelles majorations s’ajouteront à la nomenclature à partir du 27 mai 2012.

Zoom sur les majorations

Les nouvelles majorations font suite à l’avenant n°3 de la convention nationale des infirmiers et des infirmières. L’accord, conclu en septembre 2011 entre l’Union  nationale des caisses d’assurance maladie et les principaux syndicats infirmiers a notamment pour objet de développer les activités des infirmiers libéraux à domicile.

La Majoration Acte Unique (MAU), d’une valeur de 1,35 euros pour les cotations AMI 1 et AMI 1,5, a pour objectif de mieux rémunérer les petits actes sur prescription, qu’ils soient effectués au domicile du patient ou au cabinet de l’infirmière. Cela permet de valoriser à hauteur de 7 euros au minimum le déplacement à domicile pour la réalisation d’un soin isolé.

Cette majoration ne s’applique que lorsqu’un seul soin est prévu. Elle peut être tarifée à chaque passage (par exemple pour une prise de sang, une injection sous-cutanée ou une glycémie capillaire). La cotation du soin ne doit pas être supérieure à un AMI 1,5 (impossible par exemple pour un sondage urinaire ou une ablation de fils)

La Majoration Coordination Infirmière (MCI), d’une valeur de 5 euros, a pour objectif de répondre à la spécificité de certaines prises en charges lourdes, complexes ou spécialisées  (soins palliatifs et pansements spécifiques*, comme par exemple un pansement d’amputation nécessitant une détersion ou un pansement chirurgical nécessitant un méchage ).

L’avenant inclut par ailleurs une revalorisation de l’indemnité forfaitaire de déplacement (IFD) de 20 centimes, la portant ainsi de 2,30 à 2,50 euros. Ces nouvelles majorations viennent se cumuler aux majorations déjà existantes du dimanche, des jours fériés ainsi qu’aux majorations de nuit.

*-  pansements lourds et complexes (NGAP, chap. I, art. 3)

- Les pansements nécessitant asepsie et détersion pour le patient insuliné (NGAP, chap. II, art. 5 bis)

- Les soins de pratique courante (NGAP, titre XVI, chap. I)

- Les soins spécialisés (NGAP, titre XVI, chap. II)

Malika Surbled

Pour aller plus loin

Consulter tous nos articles consacrés à l'exercice libéral : Infirmière libérale

 

Nomenclature générale des actes professionnels  (voir partie infirmière à p 86-97): http://www.ameli.fr/professionnels-de-sante/infirmiers/exercer-au-quotidien/ngap-et-lpp/ngap.php

Avenant 3 de la convention nationale infirmière : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000024851831&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id

Réactions

11 réponses pour “Infirmières libérales : deux nouvelles majorations dans la nomenclature”

  1. Lydie dit :

    il y en a qui vont etre contents!

  2. Joel dit :

    bes oui moi par ex!

  3. Anelyse dit :

    Chic chic chic !!!

  4. Sophie dit :

    Yessss !!!

  5. Nicolas dit :

    Anelyse ça se verra tant que ça ces majorations?

  6. Mathieu dit :

    ça sent les élections…

  7. Anelyse dit :

    bah 1€35 par acte unique en plus et 5€ en plus sur chaque AMI4 !! ça se prend !!!

  8. glae dit :

    et pendant ce temps là les generalistes eux ont obtenu une majoration de leur visite à domicile chez les patient alzheimer pour “coordination” à hauteur de 56 euros la visite !!!
    nos syndicats négocient des clopinettes : on fait le boulot, les medecins encaissent ! et il faudrait encore qu’on applaudissent …
    dites moi si vous vous en connaissez un seul de medecin qui coordonne parce que moi j’en connais pas .. mais eux ils sont majorés et pas à coup de 5€ !
    c’est honteux et révoltant !!!!

  9. Josée dit :

    yes, les IDEL vont-elles devenir riches ???????????

  10. Alexandra dit :

    a quand l’ifd à 10 euros comme les médecins???????????

  11. Sansebastien dit :

    Si nous voulons avoir de la force dans les négociations, il faut prouver notre unité en étant syndiqués.
    Combien d’entre nous le sont en pourcentage? peu…
    Alors il ne faut pas se plaindre, et je pense que ces revalorisations sont significatives, mais n’oublions pas que les dernières remontent à juillet 2007, alors notre pouvoir d’achat depuis, il en a pris un coup, comme tous les nouveaux impôts et charges que nous supportons.
    Il ne nous reste plus qu’à travailler plus pour gagner pareil, jusqu’à épuisement!

Les commentaires sont fermés

retour haut de page
130 rq / 1,081 sec