Infirmières libérales : accord entre l’Assurance Maladie et les syndicats

Mieux reconnue, mieux rémunérée, mieux positionnée et en meilleur équilibre concurrentiel face aux unités d’HAD hospitalisation à domicile … Tel serait l’infirmière libérale de demain. De 2012 pour être plus précis.

Raison de cette possible avancée, la signature le 24 juin 2011 d’un protocole entre les principaux syndicats d’infirmiers libéraux et l’UNCAM, l’union nationale des caisses d’assurance maladie, regroupement des trois principaux régimes : général, agricole et des indépendants.

Les négociations sur ce protocole «  n’ont débuté qu’en avril puisque l’expérimentation sur la régulation démographique arrivait à échéance ce mois-ci. L’UNCAM voulait la prolonger….C’était à sa demande, il y avait donc à côté de ça des contreparties que nous avons demandées. » indique Annick Touba, présidente du Syndicat National des Infirmiers et Infirmières Libéraux (SNIIL).

Une carte démographique qui devrait être revue avec notamment la création d’une enveloppe de 10 millions d’euros pour l’installation des infirmières libérales en zone sous-dotées. Le nombre de ces dernières devrait également être revu à la hausse.

Ce qui change pour les infirmières libérales

Tout d’abord les « deux R » : reconnaissance et rémunération. A savoir une revalorisation tarifaire globale de 197 millions d’euros. « C’est ce qui est le plus important, nous avons fait acter une partie du rôle propre de l’infirmière. Une reconnaissance de nos compétences et de notre savoir faire : l’éducation, la surveillance ou encore la coordination. » Précise Béatrice Galvan, vice-présidente de l’ONSIL, l’Organisation Nationale des Syndicats d’Infirmiers Libéraux.

Une avancée significative qui pourrait se traduire, selon la syndicaliste, par une centaine d’euros mensuel en plus dans les poches des infirmiers libéraux. « Mais ces avancées traduisent surtout un premier pas dans la reconnaissance de notre rôle de coordinateur » insiste Annick Touba. Le rôle propre de l’infirmière serait ainsi acté au niveau conventionnel.


A la loyale entre les infirmières libérales et l'HAD Hospitalisation à domicile

Le protocole pourrait également régler un vieux contentieux entre les infirmiers libéraux et les unités d’hospitalisation à domicile (HAD) : les règles de concurrence et plus spécifiquement les contraintes d’installation. « Il faut contraindre les HAD aux mêmes contraintes d’installation que nous. » clame Béatrice Galvan. « Ce qui est d’une logique implacable : si dans certaines zones on interdit à des infirmiers libéraux de s’installer, pourquoi l’HAD pourrait y installer 50, 60 ou 100 lit. »

« Le combat n’est pas terminé pour les infirmières libérales »

Dans l’ensemble satisfaits, les représentants des syndicats d’infirmiers libéraux restent prudents. « Ce n’est qu’une étape, nous attendons maintenant la réponse du ministère. Ce que nous avons signé n’est qu’un protocole de fin de négociation » tempère Béatrice Galvan de l’ONSIL. Pour Annick Touba, du SNIIL, « il reste des travaux sur la nomenclature, il faut que le ministère approuve le zonage... »

Ces négociations doivent effectivement être étudiées dans un second temps par le ministère de la Santé. S’il est approuvé, il ne devrait pas entrer en application avant le mois d’avril 2012.

Joël Ignasse

Pour aller plus loin :

L'Assurance Maladie met à disposition une carte de France interactive présentant le niveau de dotation en infirmiers libéraux, commune par commune.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

50 réponses pour “Infirmières libérales : accord entre l’Assurance Maladie et les syndicats”

  1. Je suis infirmiere liberale depuis peu et c vrai que l on bosse enormement et bcp bcp de paperasse. Le pb n est de savoir si on est salarie ou liberal, mais plutot que notre metier en general soit reconnu et valorise. Les sundicats semblent contents des discussions avec la cpam pr 0,20cts de plus pr le dplacement. BRAVO
    Il faudrait vraiment que tt le monde bouge pr faire de meilleurs propositions car on est loin des 10e pr les medecins. Une petite revolution s impose apres tt on est peut etre aussi indispensable que certaines professions qui se mettent en greves et obtiennent ce qu elles demandent. Il est temps de faire qq chose car je crois pas que bcp de personnes avec bac +3 fassent des soins gratuits comme c svt le cas pr nous.

  2. moutarde dit :

    Récompense de la performance : Les médecins vont toucher une prime supplémentaire (en + de la précédente et des honoraires) juste pour faire leur travail ; jusqu’à 9000€/an.
    On a les syndicats que l’on mérite :))

  3. Je voulais juste rajouté une petite chose concernant les indemnités de deplacement,hier je suis allée chez mon medecin traitant,avec qui j’ai parlé de nos indémnités respectives,il était outré de savoir la diff entre les med et les inf,merci à lui,c’est agréable certaines de savoir que les med ne comprennent pas ces diff de rémunération,et de se sentir soutenu par eux.Quoiqu’il ne m’a pas proposé de me donner une partie de ses indemnités de déplacement pour amenuiser nos diff de rémunération!!!! hihihi…..

  4. Le débat n’est pas entre infirmières libérales et infirmières en structures,le débat c’est avec nos chers politiques,qui déjà au départ ne reconait pas ses infirmières à leur juste valeur puisqu’on est toutes considérées à l’obtention du diplome,comme n’ayant étudiées que 2ans. Je suis inf libérale,j’ai donc moi aussi connu l’experience de l’hopital et l’anormalité ce trouve dans la sous reconnaissance de notre diplome,soyons solidaires ensemble,pas le libéral contre les salariés!!!!

  5. On gagne mieux sa vie c’est sur normal vues les horaires mais il faut travailler plus … la liberté n ‘a pas de prix c’est un choix mais c’est normal qu’une infirmière gagne moins en structure meme si c’est vrai qu il faudrait penser également à une augmentation des salaires

  6. j’en ai fait 7 ans ! avec 2 grossesses en prime et reprise du boulot car pas de remplaçante quand ma fille avait 3 semaines ! oui je sais ce que c’est le libéral on gagne bien sa vie mais on a plus de vie

  7. Pour anne-sophie , je lui conseillerais de tenter une expérience en libéral pour se rendre compte de la charge du travail au quotidien … Les libéraux ont tous été salariés donc on peut vraiment en juger…

  8. formation à l’autre bout du monde prise en charge????? Jamais entendu parlé sinon j’irai de suite…moi j’ai fait 10 ans d’hopital et suis à 15 ans de libéral quand je calcule le nombre d’heures de paperasses « gratuites » certes je gagne mieux ma vie mais c’est loin d’etre ce que beaucoup imagine!!!! plus retraite surement à 67 ans calcul de la retraite de base 900e par mois…..tout n’est pas rose loin de là..

    • tata75 dit :

      100% d’accord avec votre commentaire. fomration au bout du monde, j’aurais tout entendu

      • tata75 dit :

        je vous ecris du bout du monde car je suis en formation, je suis IDE liberal et touche 60 000 euros par mois, j’ai une grosse audi et roule sur l’or. Le travail est pas fatiguant, je bosse 1 h ou 2 par jour et suis presuqe tout le temps en vacances. leliberal c’est super. bien sur ce petit texte est à prendre au second degre.

    • topinette 95 dit :

      la personne qui parle des formations à l’autre bout du monde n’a pas tort mais ne sait pas tout…..!!!! il s’agit du séminaire organisé par l’ANGIIL mais c’est l’IDEL qui paie son séjour entièrement et il s’agit de travail puisque cela porte sur la compta, l’informatique et autres sujets spécifiques à l’IDEL. Ensuite on peut déduire 85% du voyage ds nos frais .

  9. phil dit :

    oui nous avons le meme diplome mais pour notre vie profesionnel, nous avons le choix. salarié ou liberal il existe des avantages et des inconvenients. Ne nous jalousons pas car c’est entierement notre choix . respectons les salariés qui travaillent dans de difficiles conditions et les liberaux qui ont des horaires de travail extensible. faut etre lucide, nous avons une profession qui n’est pas reconnu quelque soit le mode d’exercice. tout simplement

  10. gogo dit :

    Installé pendant 5 ans, j’ai jeté l’eponge. semaine de travail de 70 heures, 3 we sur 4 à bosser, point en moins sur mon permis de conduire, ardoises laissées par les patients, 2 h d’administratif tous les soirs non payés, lourd investissement en materiel et formation,…. me voici redevenu salarié. Oui je gagne un peu moins (-15%) mais j’ai de nouveau une vie personnelle et sociale et je profite de ma famille sans etre derangé par le telephone. en plus j’ai des rtt et des CP ! le perou..

    • eusèbe dit :

      Ben oui, chacun fait comme il le sent ; personnellement je suis salarié pour encore quelques années (je compte sur les doigts d’une main) et même si le libéral m’a, à une époque (un peu) tenté, j’ai préféré rester salarié.
      Je vois, autour de moi des ex-collègues qui franchissent le pas et je trouve cela très bien : c’est un choix que je respecte et qui peut être salutaire pour sa carrière ; moi-même, quand je m’ennuyais, je mutais et j’allais voir ailleurs.
      Le monde est ainsi fait, il en faut pour tous les goûts : même diplôme, même profession, certes, mais exercice différent et complémentaire, mais, est-ce vraiment important ?
      Le libéral rapporte plus d’argent, ok ! Je me contente de ce que j’ai, je ne me plains pas, si j’en voulais plus, j’avais qu’à travailler plus (travailler plus pour gagner plus – je plaisante) et je ne suis pas jaloux de la dernière audi-machin, j’aime bien ma 205 de 1987.
      Voilà pour moi, le débat est ailleurs, mais certainement pas dans ces querelles insipides.

  11. pour nous 10 toilettes ou 2, 3 pansement ou 50 c’est le même salaire à la fin du mois ! j’ai une copine qui fait du libéral et franchement elle a du boulot grave mais elle roule en audi a6 (son mari est au chomage) …

    • idel75 dit :

      waouh c super le liberal, venez donc vous installer ! Demandez à votre amie combien elle fait d’heure par mois ?

      • ridfa69 dit :

        deduit rtt ,jour de congé, repos, heures cumulé ,paperasse, lient medcins rencontres professionelles je suis pas loin du smic horaires

    • sansebastien13 dit :

      Une Audi A6! ouahhhh!!!!! elle doit avoir du boulot grave !
      Elle devrait embaucher son mari comme chauffeur s’il est au chômage, mais elle risque de faire des jalouses, même parmi ses soit disant copines…

  12. Julie Mauban Capone dit :

    Il est évident que les salariés dans le public doivent être augmentés, c’est honteux de gagner si peu avec une licence !!! Pour ce qui est du libéral, j’en fais partie, mais désolée, mais être payée 10 euro brut pour 30min de soins, soit 10euro net de l’heure pour une toilette, c’est abusé, vous croyez pas ? autant être femme de ménage non declarée et on gagnera mieux nos vies … Ou encore lorsque nous faisons 3 soins chez quelqu’un, d’avoir le 2ème payé à moitié et le 3ème non payé 😉

  13. chacun a le droit de défendre son beefteack et si c’est ensemble, c’est mieux, c’est tout.

  14. pas question de guerre: le débat n’est pas là et qui vous a tirer dans les pattes? On a le droit de s’exprimer, de discuter. Il y a un avantage que vous avez aussi: des formations possibles prises en charge à l’autre bout du monde. Tant mieux pour vous !

    • idel75 dit :

      j’ai du loupé le coche pour les formations au bout du monde ? car mes formations c au CHR du coin sans maintien de salaire ! j’suis vraiment c…. sur ce coup la. Vous avez l’air de bien connaitre le liberal, merci pour votre expertise

  15. Rrrro! mais c’est quoi cette guerre tout le temps les libérales ceci, les salariées cela!!… Oui, en libéral on est mieux payées et alors! est-ce qu’on a les congés payés? Non! Les RTT? Non! Les indemnités journalières en cas de maladie? Re-non! Les avancements et augmentations au fur et à mesure de la carrière? Re-re-non car au bon vouloir de nos tutelles! Je me plains pas car à côté de ce que j’ai vécu en salariat j’ai gagné une chose inestimable: ma liberté!! Mais enfin, arrêtons de toujours se tirer dans les pattes à la moindre occasion!

    • idel75 dit :

      et ramené au salaire horaire, beaucoup sont limite smicard. on devient IDEL pour la liberte de gerer et entreprendre et pas pour le salaire. sans compter tout le temps administratif non remunéré, les charges de cabinet, les investissement en materiel, … Pas de formation payé, pas de 1 we sur 2 lorsque l’on est seule. pour finir si le liberal c’est l’eldorado, venez vous installer !

  16. les ide libérales sont quand même mieux payées que celles en structures…moi je dis augmentation de tous les ide On a le même diplôme non ?

  17. Fabienne dit :

    Ha oui super ils ont bien les yeux en face des trous avec la fin de liberté d’installation.
    Juste de quoi protéger le c… de ceux déjà installés.

    Par contre vous les yeux vous les avez pas en face du Bescherelle.

    • ridfa69 dit :

      super une prof , merci pour tes conseils t as l’air tellement sympa

      • mAtlepirAt dit :

        bah elle a quand meme bien raison,c est pratique la fin de la liberté d’installation ca permet a la sécu de limiter l’offre de soins donc des économies et permet surtout aux IDEL en place de limiter « la concurrence » et de pouvoir vendre ensuite leur « clientéle ».c’est une honte je trouve vis a vis des jeunes générations

  18. ridfa69 dit :

    Nos syndicats idels se sont bien planté avec l’ordre mais au moins ils ont les yeux bien ouvert vis à vis de ssiad et autres had

  19. ridfa69 dit :

    c’est la meilleur, les patients que les had recuperent sur mon secteur étè deja avec des idels avant hospitalisation et « detourné » à la sorti par had faisant fi du libre choix des praticiens.

  20. b dit :

    mdr ! on s’est très bien passé des HAD pendant des années ,nous réalisions les soins sans eux (chimios….)
    les patients n’ont pas attendu que les hads existent pour etre soignés à dom et heureusement vu leur jeune existence
    certains had n’appliquent pas l’art 11 (dégressivité) mais pas tous ,loin de là
    perso ils ne m’ont rien apporté ni à moi ni à mes patients et je n’ai jamais eu besoin d’eux pour bosser
    que font de plus que nous les had , puisqu’ils ont besoin de nous pour réaliser les soins?
    que font de plus que nous les had , puisqu’ils ont besoin de nous pour réaliser les soins?

  21. Aline Wilbert dit :

    notez bien le « SI »… donc en attendant, je vais faire comme Saint Thomas!

  22. Aline Wilbert dit :

    « Ces négociations doivent effectivement être étudiées dans un second temps par le ministère de la Santé. S’il est approuvé, il ne devrait pas entrer en application avant le mois d’avril 2012. »

  23. Emmanuel P dit :

    pourquoi les infirmières libérales parlent de concurrence avec le HAD ….. alors que si il n’y avait pas de HAD, il n’y aurait pas de patient à domicile et donc pas d’infirmières à mobiliser !?

    Cela fait parti de la définition même de l’HAD. Si un patient à domicile n’était pas pris en charge par un HAD, il serait à l’hôpital

    ça fait un peu guerre stérile de tranchée alors qu’il y a tant à gagner à collaborer. Rappelons d’ailleurs que les HAD n’appliquent pas la dégressivité aux soins fait par les libéraux.

    • idel75 dit :

      les HAD ont souvent leur propre IDE de centre de soins et non pas souvent recours aux IDEL. Erreur, si un patient à dominicile n’etait pas pris en HAD, il ne serait pas forcement en hospit. AU mieux en EHPAD, ou suivi par un IDEL à domicile.

    • patrice dit :

      cela fait des années que les infirmières libérales prennent en charges des patient  » lourds » , elles n’ont pas attendu  » l’invention » du HAD , en plus elles le font à un cout nettement moindre.
      Beaucoup de HAD ne respectent pas les critères d’inclusion et prennent en charge des prises de T.A. ou petit pansement de propreté.Il ne faut pas non plus se moquer du monde, le HAD est loin d’être le must , c’est juste une façon de ne pas licencier des salariés en déplaçant des lits d’hopital à domicile . Souvent ces mêmes patients ont une infirmière libérale qui est complètement mise à l’écart par ce système, il y a captation de clientèle, pour ne pas dire détournement .

      • ridfa69 dit :

        c’est la meilleur, les patients que les had recuperent sur mon secteur étè deja avec des idels avant hospitalisation et « detourné » à la sorti par had faisant fi du libre choix des praticiens

      • sansebastien13 dit :

        Il n’y a pas que dans votre département, c’est comme ça dans tous les endroits ou l’HAD est installée.
        Et combien ça coûte par rapport à l’intervention d’un cabinet d’infirmiers libéraux,5,6, 10 fois plus! et les Caisses payent sans sourciller semble t’il.

    • bb dit :

      les had sont apparus bien après les idels qui s’occupaient déjà des patients à dom et effectuaient déjà des soins de chimios (par ex) sans eux
      nous n’avons pas besoin des had pour avoir des patients !
      certains had n’appliquent pas l’a

  24. 2.50 euros par déplacement !!! Les médecins ont vraimant des voitures qui consomment plus que les notres !!!

  25. […] Via Scoop.it – Santé & Hôpitaux par la CFTC HUSMieux reconnue, mieux rémunérée, mieux positionnée et en meilleur équilibre concurrentiel face aux unités d’HAD (hospitalisation à domicile)…Tel serait l’infirmière libérale de demain. De 2012 pour être plus précis. Raison de cette possible avancée, la signature le 24 juin 2011 d’un protocole entre les principaux syndicats d’infirmiers libéraux et l’UNCAM, l’union nationale des caisses d’assurance maladie, regroupement des trois principaux régimes : général, agricole et des indépendants…Show original […]

  26. ridfa69 dit :

    un accord sur le dos des futurs idels,
    j espere au moins que leurs zones seront un peu plus au point, et avec une vrai aide d’installation pour les sous dotés

  27. moutarde dit :

    Si incontestablement cela semble mieux que d’habitude, cela soulève tout de même quelques interrogations.

    Interrogations qui ne peuvent être que posées sur des sites professionnels généralistes car il n’y a pas de démarche participative des syndicats libéraux avec les IDEL sauf à être syndiqués. On l’a bien vu pour l’ordre infirmier… Par ailleurs, la censure sévit sur certains sites syndicaux libéraux.

    Il est important de préciser qu’en attendant l’acceptation ferme et définitive de la tutelle, il ne s’agit que d’un projet.
    Que ce projet ne sera acté au mieux que dans un an.
    Que ce projet passé obligatoirement par la révision de la nomenclature déjà promise lors des dernières négociations conventionnelles mais qui n’a pas eu lieu.

    Sinon une régulation démographique en échange d’avantages dont financiers sous entend donc que les syndicats IDEL sont en accord avec cette limitation des installations.

    Les questions qui en découlent sont :

    Pourquoi ce qui est “bon” pour les IDEL ne l’est-il que pour eux/elles ? Nous sommes les seuls professions (para) médicales à être concernées par cette limitation imposée…

    Est ce que limiter dans certaines zones favorisent quantitativement et qualitativement réellement l’installation dans d’autres zones qui sont désertées – pour des raisons savamment occultées – par les autres professionnels de santé dont les médecins (ville/structures) ? Médecins dont les IDE(L) dépendent puisque l’ exercice infirmier est soumis à prescription.

    • Scalpel dit :

      Hé bien ya pas de secrets.

      Vous clamez haut et fort que les syndicats sont les seuls et les mieux placés pour représenter la profession.
      Mais vous couinez parce qu’ils n’écoutent que leurs adhérents.
      Ha bon, que leurs adhérents ? Oh mon dieu !! quelle bizarrerie !

      Hé bah vous faites comme tout le monde: vous adhérez, et vous pourrez participer.
      PS: c’est plus cher que l’Ordre, c’est pas plus transparent, mais ça vous soulagera la conscience quand même.
      Sinon on est d’accord: la fin de la liberté d’installation seulement pour les IDE. Haha, la bonne blague, quel super accord.

      • moutarde dit :

        Je ne clame ni ne couine. Je constate. Je constate que les syndicats disent représenter l’ensemble de la profession alors qu’en fait il ne s’agit que de l’extrême minorité encartée. Et encore même pas sûr…

        Je constate que les syndicats libéraux poussent des cris d’orfraie devant l’injustice et l’inefficacité de la restriction de cette liberté aux seuls IDEL mais qu’ils signent à 4 mains.

        Donc je n’adhère pas aux syndicats libéraux existants et j’assume.

        Cela dit, je ne vois pas au nom de quoi je ne participerais pas selon un mode que je choisis.

        C’est à dire en m’exprimant ici et ailleurs.

      • sansebastien13 dit :

        En faisant du vent……….comme d’habitude. « Je vomis sur les syndicats mais je ne suis pas syndiqué(e), je vomis sur l’ordre mais je ne suis pas ordiné(e) ».
        Moutarde peut rejoindre la grande famille des Yakafairçi ou Yakafairça!

  28. mieux diviser pour mieux régner: TOUTES les infirmières doivent être mieux payées et reconnues!!

Réagir à cet article

retour haut de page
415 rq / 3,304 sec