Le prélèvement sanguin interdit dans les cabinets libéraux d’infirmiers

D'après l'Ordonnance du 13 janvier 2010  relative à la biologie médicale, un décret fixe la liste et les caractéristiques des lieux autorisés pour les prélèvements sanguins. Mauvaise surprise : les cabinets infirmiers ne sont pas mentionnés. Erreur ou réelle transition ? Qu'en est-il réellement ?

 

Le prélèvement sanguin interdit dans les cabinets libéraux d'infirmiers

L’arbre qui cache la forêt

L'absence des cabinets infirmiers dans la liste des lieux autorisés pour les prélèvements sanguins n'est pas un oubli. Les intéressés justifient cela en arguant l'amélioration de la qualité de la chaîne de prélèvement.

La Fédération Nationale des Infirmières (FNI) est choquée : « le capital confiance dans la population dont elles {les infirmières} bénéficient n'est pas dû au hasard ». En effet, les ont toujours effectué des prélèvements à leurs cabinets, avec le souci d’une démarche qualité.

Alors, quelle est la véritable raison ? L'argument avancé par les biologistes serait une excuse destinée à masquer leurs véritables craintes de concurrence commerciale. « Derrière tout cela, c’est l’ensemble des prélèvements effectués par les infirmiers qui sont remis en cause », confie Philippe Tisserand, président de la FNI, « nous aurons besoin d’être missionnés au préalable par un laboratoire ».

Une réunion de concertation le 24 mars

Selon Philippe Tisserand, ce dispositif n’est pas applicable. Il craint que les infirmiers ne deviennent des variables d’ajustement pour aller prélever à domicile lorsque les techniciens de laboratoire ne seront pas disponibles.

Pour l’heure, la FNI lance une campagne de sensibilisation grand public et enverra des affiches à tous ses adhérents pour mettre dans les cabinets. Une réunion, à laquelle a été convié Mr Bertrand, Ministre de la santé, est programmée le 24 mars à Paris afin de planifier les actions à mener.

L’issue pourrait être un avis national de grève au prélèvement. La première écriture du décret n'a pas été soumise à la concertation des professionnels ni au Conseil d'Etat et peut encore être améliorée.

Pour en savoir plus :

Ordonnance du 13 janvier 2010  relative à la biologie médicale

Stéphane Desmichelle

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

3 réponses pour “Le prélèvement sanguin interdit dans les cabinets libéraux d’infirmiers”

  1. moutarde dit :

    « Art.L. 6211-13.-Lorsque la totalité ou une partie de la phase pré-analytique d’un examen de biologie médicale ne peut être réalisée dans le laboratoire de biologie médicale, elle ne peut l’être que dans un établissement de santé, au domicile du patient, ou dans des lieux permettant la réalisation de cette phase par un professionnel de santé, sous la responsabilité d’un biologiste médical et conformément aux procédures qu’il détermine.

    « La liste et les caractéristiques de ces lieux sont déterminées par décret en Conseil d’Etat.

    Jusqu’à preuve du contraire, 1 IDEL est bien 1 professionnel de santé et son cabinet permet bien la réalisation d’un prélèvement au même titre que le domicile d’1 patient.

    Journalistes d’Actusoins SVP, ce décret en conseil d’Etat est-il paru et y avez-vous eu accès ? Parce que personnellement je ne prends pas pour argent comptant les allégations des syndicats IDEL d’autant qu’il y a peu la FNI raillait le SNIIL sur ce supposé danger.

    La question que je me (vous) pose est donc ce danger est-il réel au vu des éléments à notre disposition ? Ou bien nos syndicats libéraux ont ils des raisons d’agiter le chiffon rouge avec agressivité et populisme pour je ne sais quelle raison ?

    Par ailleurs, pour avoir abordé le sujet avec plusieurs laboratoires de ma ville, lors d’une réunion d’informations nous avons juste eu un rappel des bonnes pratiques garantissant la qualité des échantillons, le biologiste étant responsable aux yeux de la loi (certification/accréditation) de la phase pré-analytique.

  2. framboise dit :

    C’est étonnant, car ce n’est pas ce que nous entendons chez nous. La notion des lieux autorisés dans l’ordonnance est en plus difficile à retrouver. il est fait mention d’un arrêté si j’ai bien compris qui n’est pas paru. Existe-t-il une version officielle de ce décret à l’heure actuelle qui serait en possession des syndicats?

    Je ne suis pas certaine que nous ayons intérêt à entrer dans un conflit sur ce sujet avec les biologistes médicaux avec cette affiche inapropriée, d’autant qu’ils ne semblent pas du tout remettre en cause notre indépendance, mais au contraire la défendre -en mettant en garde contre ce qui est en train de leur arriver à eux-.

    Les seules explications de leur part que j’ai trouvées (provenant des jeunes) sont assez claires sur ce point.
    http://blog.sjbm.fr/?p=2782

    La FNI et les autres syndicats infirmiers sont ils entrés en contact avec ce syndicat de jeunes biologistes qui semble sérieux?

  3. moutarde dit :

    SVP, c’est spécifié où dans l’ordonnance sus-citée, la liste et les caractéristiques des lieux autorisés pour les prélèvements sanguins ?

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
263 rq / 1,777 sec