Décès à l’hôpital: les premiers gestes des soignants

Pour un soignant, la mort est une réalité face à laquelle il est impossible de faire l’impasse. Quelles sont les généralités et exceptions à prendre en compte ? L’avis d’acteurs directement concernés par la question.

Plus de la moitié de l’année est déjà écoulée, et il vous reste peut-être des crédits pour vos formations DPC ou FIF-PL à utiliser avant qu’ils ne soient définitivement perdus.
Quelles formations IDEL sont pertinentes à suivre en cette rentrée 2021 ? Nous vous proposons d’en découvrir 6.
Prado IC & BPCO
Soins infirmiers et surveillance des patients porteurs de stomies
Prise en charge du patient diabétique
Installer et gérer son cabinet libéral
La maladie rénale chronique et la dialyse péritonéale
Oncologie, Prise en charge infirmière des patients sous traitements anti-cancéreux

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

19 réponses pour “Décès à l’hôpital: les premiers gestes des soignants”

  1. vi dit :

    j’ai rendu visite à ma tante défunte à l’hôpital.
    Elle gisait sur son lit, la bouche ouverte ce qui est très choquant.
    Y a t-il une raison pour qu’on ne lui ait pas fermé la mâchoire?

  2. Némo dit :

    concernant le délai de garde d’un corps dans le service hospitalier, le décret parle d’un délai maximum mais en aucun cas d’un minimum. En cas de nécessité et si la famille ne vient pas, le corps peut-être descendu avant 2heures

  3. Pseudo dit :

    Au contraire à l’ifsi on avait eu une intervention de thanathopracteurs et ils nous disaient d’éviter les bandages autour de la tete qui abiment la peau avec le temps et je lis “raser” aussi ils nous le déconseillait aussi parce que sur le coup ça ne se voit pas et après ya plein de micro coupures qu’ils ont du mal à enlever

  4. stéph dit :

    quelle vision “oeuf de pâques” pour la famille !!! il existe des mentonnières très discrètes pour fermer la bouche c’est moderne et ça coûte pas cher!!!

  5. quel forum de discussion si je peux t”

  6. bonsoir personne ne va sur le forum de discussions ?? j ai vraiment besoin de conseils de professionnels merci a tous

  7. madielele dit :

    je souhaite dire que ça ne ce passe pas dans tous les service hospitalier de la façon mentionnée ci-dessus.
    Pour information,
    je suis aide soignante en long séjour à l’hôpital public, lors des décès, nous faisons la toilette mortuaire, nous habillions le patient et nous le rendons plus “présentable ” à la famille en le maquillant légèrement…
    on coupe les ongles, on coiffe,…..
    madielele

  8. moi aussi j’aime beaucoup que les défunts partent propre comme si ils étaient toujours de ce monbde.c’est trés important pour la famille de conserver une image humaine de leurs défunts.c’est trés important ayant été dans cette situation il n’y a pas longtemps c’est vraiment la dernière image que l’on conserve de l”etre perdu.accompagner une personne en fin de vie est trés valorisant.ne pas la laisser seulle…combien de personnes paseent de l”autre coté pas accompagné?cela doit etretrés dur…

  9. tu as raison Anne-Sophie , cette toilette est un SOIN important . Quand au parfum , je suis aide-soignant au service mortuaire de l’hôpital et aucun thanato ne m’a donné de contre-indication . Pour la famille du défunt retrouver l’odeur de son parent n’est pas qu’un simple détail .

  10. pourquoi pas de parfum ? je ne savais pas …

  11. Cat' Carion, dit :

    Le parfum, je le mets à la fin de la toilette près du corps,,, ainsi lorsque la famille arrive dans la chambre, c’est réconfortant pour eux de le sentir…

  12. est ce vraiment l’info essentielle dans cette discussion?

  13. attention malheureuse…
    Surtout, surtout : PAS DE PARFUM SUR LE CORPS D’UN DEFUNT… !! les thanato le diront… c’est à proscire vraiment..!!!

  14. oui d’acord avec chrystele nous sommes là pour accompagner jusqu’au bout c’est tellement important pour le malade et sa famille de se sentir entouré et surtout écouté Personnellement je dis toujours “au revoir” au défunt et prend soin de son corps et de son image (eau chaude pour la toilette, parfum, rasage..) le dernier soin …

  15. quand ils sont encadrés ne meurent pas seuls non plus a domicile

  16. Les generalités a^prendre en compte , c’est qu’a l’hôpital les personnes ne meurent pas seul ,souvent accompagné et soigné….

Réagir à cet article

retour haut de page
843 rq / 1,844 sec