La psychiatrie dans la ligne de mire de la Scientologie

Une association liée à la Scientologie sollicite depuis plusieurs mois les hôpitaux psychiatriques sous prétexte de surveiller les hospitalisations sous contrainte.

Son nom peut porter à confusion, mais ne vous y trompez pas : la Commission des Citoyens pour les droits de l’Homme (CCDH) n’a rien à voir avec la fédération du même nom.

Derrière cette association se cache en réalité l’Eglise de Scientologie. Active depuis plus de dix ans en France, la CCDH reprend le principal credo de la secte : la lutte contre la psychiatrie, les antidépresseurs et les hospitalisations sous contrainte.

C’est au nom de ce dernier prétexte que l’association harcèle depuis plusieurs mois les hôpitaux psychiatriques français. Comme l’a révélé le Canard Enchaîné le 23 juin dernier (1), la CCDH réclame à ces établissements « une copie des pages des registres 2008 et 2009 établis pour les hospitalisés sous contrainte ».

Ces documents administratifs indiquent notamment les noms des patients, leurs dates d’entrée et de sortie, ainsi que les visites de  contrôle effectuées par les préfets et les magistrats.

Une méthode légale

« Nous avons bien été sollicités par la CCDH » nous confirme un hôpital du Pas-de-Calais. « Après avoir consulté notre service juridique, nous avons décidé de ne pas donner suite à leur requête » explique la direction.

Mais quelques mois plus tard, l’hôpital est obligé de céder : « la CCDH a déposé à deux reprises un recours à la Commission pour l’accès aux documents administratifs (CADA), nous allons donc leur communiquer les éléments souhaités, à savoir les dates de passage des autorités judiciaires. Nous allons bien sûr anonymiser ces documents comme la loi nous l’impose ».

La CCDH profite en effet d’une loi du 17 juillet 1978 qui garantit l’accès des citoyens aux documents administratifs. « Nous ne demandons que les dates de passage des préfets et des magistrats » se défend Mylène Escudier, présidente de la CCDH. « Nous respectons bien sûr le secret médical. Notre objectif est juste de savoir si les procédures d’internements psychiatriques sont bien respectées » assure-t-elle.  

La CCDH a donc envoyé des lettres à tous les hôpitaux psychiatriques ainsi qu’aux commissions départementales chargées de contrôler les hospitalisations sous contrainte (CDHP), lettre dont ActuSoins a obtenu copie.

« Au moins la moitié des hôpitaux nous a répondu favorablement. Pour les autres, nous avons saisi la CADA. Mais parfois cela ne suffit pas : nous avons porté plainte au tribunal administratif contre dix CDHP qui ne nous ont pas envoyé leur rapport d’activité malgré l’avis favorable de la CADA » explique Mylène Escudier (2).

Lobbying au Parlement

L’association compile ensuite tous ses chiffres dans un rapport de synthèse, qu’elle envoie aux parlementaires et aux membres du gouvernement. Une méthode de lobbying qui porte ses fruits, comme l’a constaté Georges Fennech. « Plusieurs parlementaires se sont fait piéger l’an dernier. Ils ont été plus de 80 à réclamer des explications sur les hospitalisations sous contrainte à la ministre de la santé après avoir été sollicités par la CCDH » explique le président de la Miviludes, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires.

Mais Georges Fennech avoue l’impuissance des autorités face aux techniques de cette association. « L’Etat a une obligation de transparence et certains en abusent, c’est la force et la faiblesse d’une démocratie » constate-t-il. « La Scientologie possède une véritable force de frappe, car elle a de gros moyens financiers et des juristes à sa disposition » ajoute le président de la Miviludes.

Ces moyens financiers permettent notamment à la CCDH de mener depuis plusieurs années une campagne contre les antidépresseurs : l’association a déjà envoyé à plus de 50.000 médecins généralistes de France un DVD contenant un documentaire à charge contre ces médicaments, réalisé par le siège de la CCDH aux États-Unis.

La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme.

Créée en 1969 aux Etats-Unis, la CCDH a vu le jour en 1974 en France. Elle est véritablement active depuis une dizaine d’années. Cette association est une émanation de l’église de scientologie. Elle ne cache d’ailleurs pas ses liens avec l’organisation, condamnée en 2009 pour escroquerie en bande organisée (3). La CCDH proteste contre l’usage des antidépresseurs et contre l’internement psychiatrique, qu’elle considère comme une atteinte aux droits de l’Homme. L’association s’appuie, entre autres, sur un des “credo” de la scientologie qui stipule que “l’étude du mental et la guérison des maladies d’origine mentale ne devraient pas être séparées de la religion, ni tolérées dans les domaines non religieux”.

(1) « La Sciento reprend du sévice », Canard Enchaîné du 23 juin 2010.

(2) Il s’agit des commissions départementales des hospitalisations psychiatriques du Var, de la Moselle, de la Meurthe et Moselle, des Côtes d’Armor, du Morbihan, de l’Aube, de la Lozère, de la Seine et Marne, des Hauts de Seine et de la Corrèze (Source : CCDH).

(3) La Scientologie a fait appel, la procédure judiciaire est donc toujours en cours. Sur ce sujet, voir les articles du Monde (http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/10/27/la-scientologie-condamnee-a-des-amendes-peut-continuer-ses-activites_1259183_3224.html) et de L’Express (http://www.lexpress.fr/actualite/societe/la-scientologie-une-religion-impossible-en-france_469122.html)

Amélie Cano

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

28 réponses pour “La psychiatrie dans la ligne de mire de la Scientologie”

  1. et notre Sécurité quand on a eu un aperçu en stage !!! hum !!!! pour un professionnel de santé on les repère de loin mais pour des néophytes ils sont malin et qq fois trop dangereux !!

  2. cedr1c dit :

    parce qu’actusoins a des réticences au niveau de l’ordre? Je crois qu’il ne fait que de relayer celles de 90% des infirmiers qui ne veulent pas y cotiser.

    Pour la psychiatrie désalieniste italienne, ce n’est pas pour autant la mort de la psychiatrie, juste une autre manière d’en faire.

  3. trop grave,il faut défendre ces malades qui seront des “proies” faciles sans médicaments ni surveillance…!

  4. cedr1c dit :

    Toujours les mêmes pour défendre la scientologie, malgré leurs liens douteux et quelques condamnations…
    http://www.infirmiers.com/forum/mensongepsy-ou-comment-stigmatiser-encore-plus-la-psy-t72071.html

    Il faudra trouver des personnes fragiles pour les embobiner ailleurs, monsieur Sylvestre et monsieur Thepenier.

  5. qu’est ce qu’à avoir les sectes avec la psychiatrie !!!! j’espère que l’état n’est pas en train de se faire “phagocyter” par ces dangereux sectaires imaginez ???? c’est la porte ouverte a tout : Mafia comprise !!

  6. Patricia Trailin dit :

    Il est incompréhensif que la démocratie ne protège pas ses citoyens les plus fragilisés…La scientologie perd des clients potentiels; c’est également pour cela qu’elle combat les antidépresseurs…Les personnes suivies sont des proies en moins…quand ce ne sont pas des anciens membres déformés par cette dite “église” …

  7. CALMO dit :

    Ils ont réussi a embaucher des médecins et le personnel soignant Grace a la formation professionelle.le gouvernent et certains parlementaires en font la promotion de ces stages au sein de la fonction publique…

  8. Xenu vit dit :

    Qui sont les plus fous, les psy, les chiantologues ou les actuels internés?
    Comme on peut voir dans la tentative de prendre d’assaut leurs commentaires, en tout cas pas les adeptes de Bon Bobbard (piétre auteur de science fiction qui créa son “église”) eux sont hélas lobotomisés .

  9. nuha dit :

    Le but du CCDH ne peut être “une politique saine de santé mentale”, puisque tout chez eux renvoie à la scientologie. Et que fait-on dans une secte? de la manipulation mentale pour faire avaler au sujet les théories d’un gourou.

    Dans le cas de la scientologie-dianétique, comme pour les autres sectes, ces théories sont destructrices de la santé mentale: l’échelle des tons, l’homophobie, cette forme d’hypnose avec un “électromètre”, la place des enfants considérés comme des adultes miniatures, l’intimidation, les punitions etc.

    Il existe même des centres de redressement ou rédemption par la force (RPF) où certains sont gardés pendant de longues années. http://www.antisectes.net/rpf.htm

    Le site mensongepsy est tenu par un scientologue, n’est-ce pas Jean-Sylvestre?
    Beaucoup de propagande sciento sur internet, beaucoup trop.

    • Marie dit :

      Mais qu’est-ce qui vous prend ? Vous êtes en plein délire… Vous avez pris une mauvaise pilule ou quoi ? Vous devriez prendre quelques repos, ça ira mieux après. Vous allez bientôt voir des fantômes sous votre lit si vous n’y prenez garde…

      Pour la Scientologie, ne vous inquiétez pas, ça va très bien. Elle a récemment reçu un soutien de l’ancien président de l’Assemblée législative de l’Ontario, M. Curling, qui a dit en juillet dernier lors de l’ouverture d’une nouvelle église au Québec : ” Rapprocher les peuples de bonne volonté est une marque distinctive de l’Église de Scientologie, c’est pourquoi je célèbre cette nouvelle Église aujourd’hui avec vous. ”
      Elle a également reçu les remerciements de M.Lee Baca, sheriff du Comté de Los Angeles en avril 2010 qui s’adressant à une assemblée de scientologues, a déclaré : “Je voudrais remercier chacun d’entre vous pour tout ce que vous faites pour m’aider à faire mon travail, parce qu’aujourd’hui, le crime à Los Angeles est au plus bas depuis quarante ans.”
      En Colombie, au nom de l’armée toute entière le colonel Diaz a officiellement remercié L. Ron Hubbard, l’auteur du Chemin du Bonheur. Au total, les officiers et militaires ont distribué plus de 3 millions de livrets du Chemin du Bonheur dans les rues colombiennes au cours des 18 derniers mois et les dates de cette distribution massive coïncident avec une chute de 50% du taux national de criminalité.
      Il y aurait d’autres soutiens et réalisations à évoquer, mais vous êtes apparemment très fatigué. Je garde cela pour plus tard.

    • Thepenier dit :

      Monsieur Thépénier si vous voulez bien car nous ne nous connaissons pas. Un début de savoir vivre n’est pas simal ne trouvez-vous pas?

      • mandragore dit :

        On vous donnera du monsieur si on veut. Justement on vous connaît suffisamment au travers de vos élucubrations et de votre paranoïa que vous distillez à l’envie sur la toile.

        Votre discours fumeux n’est que le résultat de votre embrigadement par une secte d’illuminés gonflé d’orgueil et confit de stupidité.

        Tout cela ne serait pas bien méchant si vous et vos comparses n’étiez pas un danger pour la santé et la santé mentale en particulier.

        Vous avez mal vécu votre passé psychatrique et d’opportuns manipulateurs ont su en profiter pour vous embrigader dans leur théorie débile. Soit.

        Il serait temps pour vous de prendre du recul et d’arrêter de voir la psychatrie comme une entité autonome et douée d’une vie propre. La psychatrie c’est juste une discipline médicale. Pas un être maléfique qui vit dans votre placard.

  10. Marie dit :

    Heureusement qu’il y a des associations et des citoyens assez courageux pour dénoncer les abus là où il y en a. Le combat de CCDH pour une politique saine de santé mentale, commencé il y a plus de trente ans, trouve aujourd’hui un large écho. Le recours abusif aux antidépresseurs avec tous les effets secondaires, sans guérison réelle, est maintenant connu. De nombreuses personnes sont devenues toxicomanes suite à leur prescription. Vous avez bien conscience, j’imagine, du cynisme des slogans publicitaires lancés pour vendre tels le titre appelant le prozac “la pilule du bonheur” Quand l’on voit les ravages que le prozac a fait, n’est-il pas plus que temps que les milieux de la santé examine avec précaution les dires et propositions du puissant lobby pharmaceutique et psychiatrique ? L’internement d’office place les personnes sous camisole chimique, sans leur consentement, et avec tous les dégâts qui en résultent, sans que les solutions alternatives, qui existent, soient examinées… Qui aimerait subir cela ?

  11. […] psychiatrie dans la ligne de mire de la Scientologie" La psychiatrie dans la ligne de mire de la Scientologie | Actusoins […]

  12. jean-Sylvestre dit :

    Bonjour

    Je ne vois pas ce qu’il y a de bizarre dans le fait que la CCDH ou toute autre organisation puisse demander aux hôpitaux psychiatriques des informations que la loi autorise.
    Je ne trouve pas bizarre que la CCDH vérifie ainsi que les droits de l’homme soient appliqués.
    Par contre je trouve bizarre que les hôpitaux psychiatriques refuse toujours de donner les informations que la loi autorise et je me demande pourquoi. Je vois bien que la politique de la psychiatrie est de garder secret leurs statistiques depuis plus de cent ans car ils n’ont rien de positif à annoncer à ce sujet (voir le site « La psychiatrie nous ment » http://www.mensongepsy.com/fr/)
    Il aurait été judicieux de montrer les statistiques de réussite et d’échec par des organismes indépendants si la psychiatrie en avait mais apparemment ce n’est pas le cas, sinon elle n’aurait pas hésitée à les faire publier.

    Heureusement qu’en France une association ai le courage et la volonté de demander des comptes aux psychiatres car ainsi ils savent qu’ils ne peuvent pas faire n’importe quoi.
    Le site cité plus haut n’a pas peur non plus de dénoncer les crimes et les abus de la psychiatrie et il faut bien que quelqu’un ose dire à tous le monde ce que fait réellement la psychiatrie. Ils faut que les gens sachent ce qu’elle est et ce qui risque de leurs arriver si ils font appel à se style de personnage.

    Cordialement

    • scalpel dit :

      Ça sent le vécu, avec tout ce qui va avec: amertume, remords, vengeance, incompréhension, mauvaise foi, etc.
      A une différence prêt, le syndrôme de la conspiration des chinois du Mexique en Mongolie n’est guère très probant… il s’agit plus d’un symptôme d’état de persécution que l’on voit souvent en intra.
      Échappé le monsieur ?

      • mr m dit :

        Oui c’est Jean-Sylvestre T., un sciento qui fait de la retape anti-psy sur tous les sites où il peut. C’est fou ce que les sectes sont effrayés par les psychiatres. Vous trouvez ça étonnant?

    • lydie16 dit :

      Vous ne voyez rien de bizarre, vous<? Cela ne vous dérange pas qu'une secte s'ingère dans les affaires de l'état? Diable, alors c'est que vous en faites partie, ou alors vous avez un QI aussi élevé qu'un tas de cailloux. La psy en France, c'est sans aucun doute loin d'etre parfait, mais quand une personne pète les plombs les gens sont bien content qu'on puisse essayer d'aider les patients à s'en sortir. Et ce n'est pas avec de l'angélisme et des bons sentiments qu'on peut aider les gens! Dénoncer les crimes de la psychiatrie? ah ben et les crimes de certains soit-disant malades et qui se planquent derrière la maladie mentale et l'irresponsabilité pour se défouler tranquillou? Je tue mon voisin ou mon enfant oh mais attention j'ai pas fait exprès, c'était plus fort que moi… Mais surtout, surtout, vous proposez quoi à la place de la psy? Un endroit enchanté et merveilleux où les petits enfants sont heureux?

    • spi_t dit :

      et moi en tant que citoyen je fais comment pour vous demander des comptes??? qu’une association de personnes soignées, leurs familles leurs amis l’etat demande des comptes aucun problemes. mais qu’une officine liée a la scientologie( secte crée par un mauvais auteur de SF et pourtant il y en a des bons) demande des comptes aux Psy en notre nom, c’est l’hopital qui se fout de la charité

  13. http://www.societedesecrivains.com/boutique2006/detail-16298-PB.htmlc'est le lien po
    ur commander directement chezl’éditeur. Merci à tous de m’aider à faire éclater la vérité.
    Je m’appelle christel Bricard et je suis infirmière de secteur psychiatrique. J’ai écrit un livre témoignage qui est publié mais dont on empêche la diffusion car la vérité dérange.
    Titre:Au secours! On veut me faire entrer dans la peau d’une psychotique Auteur:Christel Bricard éditeur:la société des écrivains. Il s’agit d’une histoire réelle. Je relate les exactions de mon ex chef de service,tant envers les patients qu’envers le personnel.Il a commis des horreurs,il avait tous les droits,personne ne l’a jamais stoppé dans sa folie. C’est un grand paranoiaque pervers. Pas de chance,il a des amis au pouvoir,dans les médias et chez les people. C’est donc moi que l’on harcèle en me terrorisant depuis plus de 4 ans afin qu’il préserve sa réputation plus qu’usurpée. On veut me faire taire mais il n’en est pas question. Je le dois aux patients qui ont été humiliés volontairement alors qu’ils étaient déjà très fragilisés. En achetant mon livre,vous ferez une bonne action d’utilité publique,alors,n’hésitez pas. On peut le commander en librairie ou directement chez l’éditeur ou encore,sur amazon.fr Sinon,j’ai des exemplaires à la maison. Merci à vous tous

  14. thétanos dit :

    Alors que la secte de scientologie doit faire face à de multiples procès sa nouvelle stratégie est de se faire entendre sur d’autres terrains: attention. Lutte contre la psychiatrie (que proposent-ils à la place? des vitamines et du sauna à dose dangereuse, une pseudo science inventée par un charlatan, l’histoire de Xenu l’extra-terrestre?), du conseil en entreprise (Eagle’s Flight = pseudo technique du gourou Hubbard), des centaines de marques leur appartiennent.
    Un très bon site critique sur la CCDH (=CCHR en anglais) http://ccdh.critique.free.fr/
    Merci mille fois de prévenir.

  15. comme si une association cultuelle pouvait aller voir chez ce qui se passait dans les hopitaux. Se méfier des nombreux fauz nez de la scientologie

  16. Magalie Steibel via Facebook dit :

    oh oui! eux et les témoins de Jéhovah adorent recruter dans nos patients.

  17. Frank Grossier via Facebook dit :

    comme elle as toujours fais !

Réagir à cet article

retour haut de page
371 rq / 3,812 sec