Passerelle licence santé-Ifsi : une expérimentation positive à Créteil

Dix Ifsi du Val-de-Marne et de Seine-et-Marne testent avec l'université Paris-Est-Créteil (Upec) une passerelle entre licence en santé et formation en soins infirmiers. Huit étudiants ont déjà intégré trois de ces instituts à la rentrée dernière et le nombre de candidats à cette passerelle a doublé cette année.

Passerelle licence santé-Ifsi : une expérimentation positive à Créteil

© Lucky Business / ShutterStock

Les étudiants qui souhaitent suivre des études dans des filières de santé ont beau être nombreux à viser la médecine, et le nombre de places dans cette filière a beau avoir augmenté, certains envisagent d'autres voies, notamment paramédicales, à l'issue de leur première année à l'université.

Ils doivent alors candidater de nouveau sur Parcoursup et intègrent les instituts en première année, « perdant » ainsi une ou deux années d'études.

L'expérimentation à laquelle participent l'université de Créteil et 10 Ifsi voisins s'inscrit dans une démarche lancée il y a deux ans (par un décret du 11 mai 2020 et un arrêté du 9 septembre 2021 ) pour renforcer les échanges entre les formations de santé. Les modalités de ces échanges sont variables mais celui de Créteil vise à favoriser la réorientation des étudiants en licence de Sciences pour la santé en leur donnant la possibilité d'accéder directement à une deuxième année en institut de formation paramédicale, notamment en Ifsi.

Licence santé option paramédicale

Les mille  étudiants de la licence en sciences pour la santé de l'université de Créteil suivent en première année un tronc commun de cours avant de candidater pour une filière ou une autre, explique Caroline Barau, assesseur en charge des formations paramédicales à l'UFR  Santé de l'université.


Cette première année (L1) fonctionne comme un « portail d'entrée » vers les études de médecine mais aussi d'ontologie, de maïeutique ou de pharmacie mais aussi, désormais, vers les études en soins infirmiers, kinésithérapie, ergothérapie ou électroradiologie médicale. Les modalités d'accès à ces études ont été conçues avec les instituts de formation partenaires du projet.

La passerelle vers les Ifsi est la plus avancée. Les dix instituts impliqués et l'université ont élaboré une partie de l'option que les étudiants doivent suivre pour pouvoir prétendre à une orientation vers une des quatre filières paramédicales et les modalités d'accès en deuxième année d'IFSI.

Au deuxième semestre de L1, les étudiants peuvent ainsi suivre depuis l'année dernière une option dont l'objectif est de leur permettre de découvrir chacune des professions paramédicales et d'appréhender les enseignements correspondants. « Il s'agit de leur impulser une culture paramédicale commune et de leur montrer les spécificités du métier », explique Sandrine Grenon, cadre formatrice dans un des IFSI partenaires.

L'option comprend notamment des cours sur l'hygiène et la protection des infections, les premiers secours et les gestes d'urgence, les soins de confort et de bien-être, les soins relationnels et une initiation au raisonnement clinique. Ils sont dispensés par des enseignants d'ifsi, en distanciel et sous des formes très variées.

Découvrir les métiers paramédicaux

Plus de 700 étudiants ont suivi cette option lors de la première année de l'expérimentation, début 2021. « Elle leur a beaucoup plu », souligne Caroline Barau.

Lors de ces cours, plus concrets que les matières scientifiques fondamentales, « c'était la première fois qu'ils entendaient parler du patient ! », ajoute-t-elle. Pour candidater à cette passerelle vers la deuxième année d'Ifsi, ils ont dû d'abord valider la première année de licence à la première session d'examens et l'option paramédicale (en particulier les matières « infirmières »).


Vingt-six des quarante-deux candidats à la passerelle infirmière ont été admis mais 10 ont finalement choisi de retenter l'entrée en médecine à l'issue d'une deuxième année de licence.

Sur les 16 autres, 10 ont ensuite suivi en juin et juillet 2021 un stage infirmier de sept semaines, « avec quatre jours sur le terrain et un jour en Ifsi pour évoquer avec les formateurs ce qu'ils avaient vécu en stage ou suivre des cours théoriques ou des ateliers pratiques de simulation, travailler sur le raisonnement clinique, la démarche de soin », précise Caroline Barau.

Les six autres étudiants n'ont pas pu y participer faute d'avoir été vaccinés à temps contre l'hépatite B... Un dernier jury, fin août, a validé la candidature des 10 étudiants qui avaient effectué le stage mais deux se sont orientées vers d'autres filières.

Pas de difficulté spécifique

Huit étudiants sont ainsi rentrés directement en deuxième année dans trois des Ifsi partenaires du projet. Dont trois dans l'Ifsi que dirige Servane Chabroux-Vinson :  « nous les avons invités en même temps que les étudiants qui reprennent la formation après une interruption ou qui viennent d'autres instituts, et nous les avons tous intégrés au même groupe pédagogique, raconte-t-elle. Une sorte de parrainage s'est mis en place avec des étudiants qui se sont proposés pour accompagner plus spécifiquement ceux qui sont arrivés par la passerelle. »

Les formateurs des Ifsi concernés ont aussi mis en place un suivi rapproché, notamment autour des notions de raisonnement clinique et de l'analyse de situations. Ces nouveaux étudiants « se sont très vite intégrés », poursuit la directrice. Le nombre d'étudiants concernés est peu élevé mais pour le moment les formateurs des trois Ifsi qui les accueillent n'observent pas de difficultés qui leur soient spécifiques, souligne Sandrine Grenon, et même « une capacité de travail et une bonne autonomie, probablement liées, à leur parcours universitaire ».

Après quelques adaptations du contenu de l'option paramédicale, le projet se poursuit à Créteil. Le nombre de candidats qui y suivent cette option actuellement a plus que doublé. Une autre passerelle, en sens inverse, est également en projet.


Géraldine Langlois

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
368 rq / 3,938 sec