Infirmiers : la pénurie est mondiale

Un rapport publié par le Centre international des migrations d'infirmières (CIMI) révèle que la pandémie de Covid-19 a fortement aggravé la situation déjà précaire du personnel infirmier dans le monde. Il indique qu'il faudra 13 millions d'infirmiers supplémentaires au cours de la prochaine décennie, soit l'équivalent de près de la moitié des effectifs actuels. 

Infirmiers : la pénurie est mondiale

© santypan / ShutterStock

"Nous savions la situation fragile du fait du sous-financement chronique et de longue date des soins infirmiers dans le monde, mais au regard des dernières informations sur les postes vacants d'infirmières, les taux de volonté de départ et les taux de congé de maladie du personnel, il est temps de reconnaître qu'il s'agit d'une crise mondiale", indique, dans un communiqué, Howard Catton, le directeur général du Conseil international des infirmières (CII), co-auteur du rapport. 

Selon Howard Catton, il manquait déjà 6 millions au début de la pandémie, mais, avec la pression "énorme et constante de la riposte" à la Covid-19 et au variant Omicron, et en comptant "l'avalanche de démissions et de départs à la retraite prévus", le monde devra recruter et fidéliser jusqu'à 13 millions d'infirmières durant la prochaine décennie. 

"L'année internationale du personnel infirmier et des sages-femmes de l'OMS, en 2020, et l'année internationale des personnels de santé et d'aide à la personne l'année passé, ont constitué un important point de départ pour reconnaître la véritable valeur des infirmières et autres agents de santé, mais ce n'était tout simplement pas suffisant. Il s'agit d'une crise sanitaire mondiale, qui requiert un plan d'action décennal concret, financé à cent pour cent, pour soutenir et renforcer les infirmières et les personnels de santé et d'aide à la personne en vue de réaliser la santé pour tous", estime-t-il. 

Mesures d'attractivité

Le rapport constitue un schéma directeur des mesures "devant être prises" aux échelons national et international pour orienter la planification des effectifs infirmiers dans le monde. 


Il révèle que les pays doivent s'engager à vacciner en priorité les infirmiers, à assurer des niveaux de dotation en personnel sûre, à développer leurs systèmes nationaux de formation des infirmiers, à accroître l'attrait des carrières infirmières pour les femmes comme pour les hommes, à adhérer à des normes de recrutement international déontologiques et à surveiller la capacité des pays à atteindre l'autosuffisance pour satisfaire leurs besoins en personnels infirmiers. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

5 réponses pour “Infirmiers : la pénurie est mondiale”

  1. Quinejure dit :

    Revalorisation salariale et reconnaissance de nos competences
    Acquises surtout en france.
    L evolution de carrière et trop fermé dans le soin

  2. Kelly dit :

    La reconnaissance n’est pas suffisante et également chez les aide soignant. Déjà il serait bien de revoir vos conditions d’intégration pour les aide soignant en formation de soins infirmiers. On travaille en binôme et effectuons des glissements de tâches dans notre activité, mais le concours est toujours obligatoire pour ceux qui souhaitent évoluer malgré nos années de carrière et nos connaissances. Plus de concours pour ceux qui ont leurs bac, très bien pour eux. Mais encore une fois les professionnels son oublié. Notre expérience professionnelle n’est toujours pas reconnu en réalité. pourtant nous pouvons apporter tellement vue nos connaissances acquises.
    A bon entendeur

  3. Patrice djiro dit :

    Je suis infirmier contacter moi sur cet adresse.

  4. QUETRI JACKY dit :

    Je ne suis pas infirmier mais je suis solidaire. Le manque de moyens ne suffit pas pour accepter cette situation.

Réagir à cet article

retour haut de page
384 rq / 3,792 sec