Soignants : une période d’essai ne peut pas être rompue par l’employeur s’il y a discrimination

Sur les réseaux sociaux, l’équipe d’ActuSoins a vu passer le témoignage d’une infirmière salariée qui exprimait son désarroi : sa période d’essai aurait été rompue suite à un arrêt maladie de 48h en lien avec un viol subi dans le passé. Connaissant la situation, la cadre supérieure aurait justifié la fin de la période d’essai en indiquant à l’infirmière qu’elle était « trop fragile psychologiquement » pour continuer.

Une telle rupture de contrat pour ce motif est-elle vraiment possible ?

Nous avons posé la question à un juriste. Voici sa réponse. 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
386 rq / 3,255 sec