Infirmiers libéraux : l’aide financière de la Carpimko validée

Chaque professionnel en exercice et affilié peut désormais prétendre à une aide forfaitaire, exonérée de charges, et dont le montant dépend de la profession exercée. 

Infirmiers libéraux : l'aide financière de la Carpimko validéeCette aide avait déjà été acceptée par la Carpimko, rappelle-t-on. Il ne manquait plus que la validation du ministère de la santé. 

C'est à présent chose faite, annonce la Fédération française des praticiens de santé (FFPS) dans un communiqué. 

Les professionnels de santé libéraux peuvent prétendre à cette aide : 500 € pour chaque infirmier, 1000 € pour chaque kinésithérapeute, orthophoniste et orthoptiste, ainsi que pour les remplaçants de toutes les professions, 1500 € pour chaque pédicure-podologue et leurs remplaçants. Ils doivent en faire la demande sur leur espace personnel sur le site de la CARPIMKO (en joignant un RIB de leur compte personnel et non professionnel), indique la FFPS, ajoutant que "le dispositif informatique sera bientôt mis en place". 

Par ailleurs, l'annulation d'une cotisation minimale de 477 € sur les cotisations à venir du régime de base pour toutes les professions affiliées à ce régime de base a également été actée. 


Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

9 réponses pour “Infirmiers libéraux : l’aide financière de la Carpimko validée”

  1. clarinette dit :

    Bientôt les écoles d’infirmier(e)s seront vides. Et les infirmier(e)s diplomé(e)s en reconversion professionnelle. On pourra passer des WE en famille, Noël chez nous, les nuits dans notre lit.
    Puisque nous ne sommes que quantité négligeable, nous y allons tout droit.

    Répondre moderated
  2. Claudia dit :

    Oui désolant une fois de plus..nous avons remplace les kinés les pédicure les coiffeurs..fait les courses …sans compter le soutien psychologique.. navrant ce manque de reconnaissance…

    Répondre moderated
  3. BIRAUD dit :

    Normal, tant que les IDE seront considéré(e) s et se considéreront inconsciemment comme des bonnes sœurs…. ce sera comme ça !

    Répondre moderated
  4. Figdel dit :

    Et bien sur, durant ce confinement, en tant qu’ IDEL, nous avons coupé les ongles de nos patients et poursuivi leur mobilisation quotidienne GRACIEUSEMENT..

    Répondre moderated
  5. Figdel dit :

    je suis IDEL et je suis également, une fois de plus offusquée par autant d’injustice.
    C’est exactement comme les indemnités kilométriques! Nous touchons 2,5 € , alors que ces même professions touchent minimum le double! Nous payons pourtant le carburant (et l’achat notre véhicule) le même prix!
    Personnellement j’ai même été verbalisée pendant le confinement, devant une pharmacie ou je suis restee 7 mn, pour récupérer gracieusement les traitements de mes patients très âgés afin qu’ils restent confinés. On m’a mis stationnement “tres gênant” alors que (photos a l’appui!) j’avais mon caducée, je ne genais ni la circulation des véhicules, ni les habitants, ni les pietons.
    Si je fais une réclamation, je m’expose a 375 € d’amende. A quoi sert ce caducée ??…

    Répondre moderated
  6. Laetitia dit :

    Les cabinets de kine et podologues fermés pendant la durée du confinement alors que les infirmières sont restés en 1ère ligne…le montant des primes attribués posent questions…

    Répondre moderated
  7. Pascale dit :

    Les idelx ont eu malgré un chiffre d’affaire correct, contrairement aux autre paramédicaux qui ont dû fermer.. Ici, c une aide pour compenser la baisse du Ça, non une prime au mérite…

    Répondre moderated
  8. Saya dit :

    C’est tout de même incroyable, encore et toujours les infirmiers au plus bas . La prime la moins intéressante alors que nous étions sur le front! Comment justifier cet écart? Quant seront nous bien représentés ? Et qui défend nos intérêts de cette sorte ? Je n’ai pas de mots pour faire part de mon désarrois

    Répondre moderated
  9. DavidL dit :

    Les infirmiers libéraux ne se sont pas arrêté durant le confinement (contrairement aux kinés et pédicures) mais ils ont une plus petite prime…

    Répondre moderated

Réagir à cet article

retour haut de page
288 rq / 1,237 sec